Facebook ajoute des masques virtuels à ses vidéos en direct

Le réseau social dévoile une fonction permettant d'appliquer des masques d'Halloween aux visages des utilisateurs de la fonction Live. Avez-vous dit Snapchat?

Comme l’Halloween arrive à grands pas, Facebook a voulu profiter de l’occasion pour ajouter quelques filtres amusants à sa fonction de vidéo en direct.

Facebook promet que d’autres masques seront ajoutés par la suite.

Non sans rappeler la fonction mise à l’essai cet été dans le cadre des Jeux olympiques de Rio, avec laquelle il était notamment possible d’appliquer à notre visage des maquillages aux couleurs d’un pays, les filtres proposés cette fois-ci sont beaucoup plus poussés. Il s’agit de véritables masques – la tête d’un chat, d’une citrouille, d’une sorcière ou d’un squelette – pouvant être superposés sur notre visage.

Soulignons cependant que cette fonction est uniquement réservée aux utilisateurs de l’application iOS résidants aux États-Unis, Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Comme on peut le deviner, ces masques à thématique d’Halloween disparaîtront en novembre. Facebook promet néanmoins que d’autres masques seront ajoutés par la suite, qu’une version Android de la fonction est en préparation, et que d’autres marchés pourront y accéder prochainement.

facebookhalloween

Toujours en lien avec l’Halloween, Facebook ajustera aussi l’image de ses réactions pour les rendre un peu plus festifs d’ici à la fin du mois.

Subscribe To Our Newsletter

Get updates and learn from the best

Articles Récents

Battlefield
Jeux vidéo

Incertitudes autour de Battlefield 7

La saga Battlefield connaît des remous ces derniers temps. Si Battlefield 2042 a suscité un regain d’intérêt en octobre 2023 avec son plus gros pic

Branchez-Vous

Restez informé sur toute L’actualité techno.

Branchez-vous est un producteur québécois de contenu portant sur tout ce qui se rapporte à la technologie, mettant l’accent sur l’actualité, les chroniques d’opinions, les bancs d’essai de produits et des sujets destinés tant aux technophiles qu’au grand public.