Nokia gonfle de 11% grâce à l’intérêt de Huawei

Nokia

Liste de tags

L’action de Nokia a gagné 11% suite à la déclaration du PDG de Huawei, Richard Yu, voulant que sa compagnie soit ouverte à se porter acquéreur du fabricant finlandais.

Dans le cadre d’une entrevue accordée au quotidien britannique Financial Times, Richard Yu a commenté sur la fusion possible des deux entreprises : «Nous prenons en considération ce genre d’acquisitions; peut-être que la combinaison créerait une synergie, mais tout dépend de la volonté de Nokia. Nous sommes ouverts d’esprit». Huawei a récemment dévoilé l’Ascend P6, qu’elle qualifie comme étant le téléphone intelligent le plus mince au monde.

Contrairement à Nokia, dont les appareils roulent le système d’exploitation Windows Phone, les téléphones du fabricant chinois roulent sous Android. À cet effet, Richard Yu se montre plutôt intransigeant. Lors de cette même entrevue, le PDG a souligné que les parts de marché de Microsoft au niveau de la mobilité étaient très minces. De plus, Richard Yu a rappelé que, contrairement à Google, Microsoft exige que ses partenaires paient des droits afin d’utiliser Windows Phone.

Devant une telle menace, tout porte à croire que Microsoft ne restera pas de glace. La perte de Nokia, responsable pour 80% des ventes des appareils propulsés par Windows Phone, forcerait l’entreprise américaine a trouver rapidement un remplaçant, si ce n’est que de se porter acquéreur de son partenaire avant la concurrence.

À noter que l’estime que porte Huawei à Google n’est pas sans faille. Le PDG a déclaré par la même occasion que son entreprise n’avait nullement l’intention de produire une version Nexus de son nouveau téléphone. Une stratégie à contre-courant de celle de Samsung, HTC et Sony.