Facebook lance un outil permettant de signaler que vous êtes en sécurité

Catastrophe naturelle

Le Contrôle d’absence de danger est un nouveau système de notification qui permet aux utilisateurs de Facebook de rassurer leurs proches lors de désastres naturels importants.

«Lors des crises, Internet peut être un outil puissant pour partager une information vitale et permettre aux gens d’entrer en contact avec leurs proches. L’outil de Contrôle d’absence de danger a été créé afin de servir la communauté Facebook lorsque ça compte le plus», a déclaré Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, dans le cadre d’une conférence de presse aujourd’hui à Tokyo.

Les personnes impliquées dans des catastrophes ont tendance à utiliser les réseaux sociaux afin de communiquer avec leurs proches.

Évidemment, le choix de l’endroit où dévoiler un tel outil n’est pas le fruit du hasard. Rappelons qu’en mars 2011, le Japon a connu le pire désastre nucléaire de son histoire suite à un tremblement de terre d’une magnitude 9,0 survenu au large des côtes nord-est de l’île Honshu.

Les personnes impliquées dans cette catastrophe ont utilisé massivement les réseaux sociaux afin de communiquer avec les membres de leur famille et leurs amis. Cette expérience a donc incité l’équipe japonaise d’ingénieurs de Facebook à développer un outil visant à faciliter la communication en temps de crise.

safetycheck2

Le fonctionnement du Contrôle d’absence de danger est plutôt simple. Lors d’une crise ou d’une catastrophe, Facebook vous transmettra une notification si vous êtes situé dans une zone à risque vous invitant à utiliser l’outil. À partir de celui-ci, vous avez trois options : signaler à vos contacts que vous êtes en sécurité, vérifier les régions affectées par la crise en cours, signaler qui parmi vos amis est hors de danger.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, Steven Blaney, a salué l’initiative. «Notre gouvernement prend la sécurité de nos citoyens très au sérieux, particulièrement durant les temps de crise. Nous accueillons le travail fait par des organisations, comme Facebook, qui aident les Canadiens à se rapprocher lors de désastres. Ces technologies assurent que les individus et les familles sont bien préparés à assurer leur propre sécurité ainsi que celle de leurs proches.»