Andy Rubin, cofondateur d’Android, quitte Google

Coup de théâtre

Liste de tags

L’un des créateurs du système d’exploitation mobile le plus populaire au monde annonce qu’il quitte l’entreprise pour fonder un nouvel incubateur de startup.

Si Google connaît un franc succès sur le marché des appareils mobiles, c’est en partie grâce à Andy Rubin.

«Larry a permis à l’effort robotique de fonctionner exactement comme je le souhaitais, et nous avons fait de grands progrès dans notre première année», a-t-il déclaré à propos de son ancien patron.

LIRE ÉGALEMENT : Steve Jobs aurait traité le fondateur d’Android de «gros emmerdeur arrogant»

Il a cofondé en 2003 l’entreprise Android, dont le principal projet était le développement de l’OS éponyme, avant celle-ci ne soit rachetée par le géant de la recherche en août 2005.

Depuis, Android équipe aujourd’hui plus de 84% des nouveaux téléphones intelligents livrés dans le monde.

Comme le rapporte ce matin le Wall Street Journal, Rubin souhaite consacrer ses énergies au lancement d’un nouvel incubateur de startup; plus précisément, de jeunes entreprises œuvrant dans le secteur technologique.

Soulignons que Rubin n’était déjà plus à la tête de la division Android. En effet, il occupait depuis mars 2013 la position de directeur du secteur robotique de Google. On ignore jusqu’à quel point cette fonction peut l’avoir inspiré dans ses futurs projets, ou si l’homme souhaite plus simplement revenir à son intérêt pour le secteur mobile.

Un départ en bons termes

«Je tiens à souhaiter à Andy un plein succès pour la suite. Avec Android, il a créé quelque chose de vraiment remarquable – et plus d’un milliard d’utilisateurs heureux. Merci à lui», a déclaré Larry Page, PDG et cofondateur de Google.

De son côté, Rubin est reconnaissant vis-à-vis son ancien employeur, et souligne qu’il n’a jamais vraiment eu de problèmes d’indépendance au sein de Google. Il souhaite simplement bâtir quelque chose de nouveau à lui seul.

«Larry a permis à l’effort robotique de fonctionner exactement comme je le souhaitais, et nous avons fait de grands progrès dans notre première année», a-t-il déclaré au Wall Street Journal.

  • Steve Rodrigue

    Ça explique en partie la prise de gallon de Sundar Pichai. La preuve que Rubin part en bon terme, c’est qu’il a annoncé son départ après d’autres annonces. Dans ces grosses compagnies, les changements de garde doivent être idéalement planifiés.

  • Steve C

    Pas peur pour ce gars la pentoute ……. Primo que Steve Jobs t’envoye des insultes , c’était un signe hors de tout doute qu’il appréciait le gars en question ou bien qu’il admirait son talent ….. Steve Jobs était une vraie peau de vache, il l’a été autant pour Cook que pour Ives … Bref Rubin ne travaillait pas pour lui et c’était donc un concurrent fort solide qu’il y avait en face de lui ….. Rubin , ce n’est pas un simple expert du code … c,est un créatif et ÇA .. on ne le devient pas par magie …

    Secondo … Après Forstall pti génie chez Apple à qui on a indiqué la porte de sortie pour cause d’un caractère trop bouillant ( trop proche de SJobs) on voit maintenant un Rubin libre comme l’air prendre la clef des champs …

    Être un investisseur en capital de risque …. je serais sincèrement excité de connaitre en ce moment ce qui se trame sur les boites de courriel de ces deux génies sur pattes …… Personnelement , avec le nombre de codeurs de talent sous Kernel Unix/Linux qui partent leur propre startup ……. la console Bash à encore de beau jour devant elle ….