La révolution YouTube ne sera pas télévisée

Anniversaire

Exclusif

Depuis 10 ans, YouTube, c’est une véritable révolution. S’il revenait parmi nous aujourd’hui, Che Guevara ferait des vidéos, plutôt que des t-shirts.

Bonne fête, YouTube! Dix ans, déjà… Quand j’avais ton âge, je jouais au Nintendo et je faisais du vélo dans la ruelle. Toi, tu accumules les vidéos comme un hoarder empile les vieux journaux au Discovery Channel.

On ne juge pas. C’est ta fête, après tout.

Je voulais te faire un gâteau multicolore super wow, comme ça…

gateau_

…mais j’ai vu ceci dans les suggestions de la barre de droite…

rainbows

…puis ceci…

fournonblondes

…et ça…

christmas

…et après 15 heures à passer d’une vidéo qui me fait faire ça…

jeanfrancoislepine

…à une vidéo qui me fait réagir comme ça…

gastonlepage

…je n’avais plus du tout le temps de te faire un beau gâteau. Tant pis. En lieu et place, YouTube, je t’offre ce texte. Enjoy!

Tout ce qui peut avoir été filmé se retrouve sur YouTube

Depuis 10 ans, la vidéo est devenue la façon de se répandre sur Internet.

C’est une révolution, et elle ne sera pas télévisée. Elle va être filmée à la verticale sur un téléphone et déposée sur YouTube, où elle va recueillir à peu près 275 vues et autant de commentaires racistes.

Dans les réunions d’agences de pub, on ne dit jamais «Faisons un dessin viral» ou «On devrait faire un reportage audio viral». Non, si un client qui ne connaît rien commande un contenu viral, ce sera une vidéo. Du coup, il se téléverse 300 heures de vidéo sur YouTube chaque minute. 300 heures! Vous n’auriez jamais cru qu’il y avait autant de choses intéressantes à filmer dans le monde? Vous avez raison!

Avec le temps, YouTube est devenu la plus grande collection de vidéos pas écoutables de l’histoire de l’humanité. Tout ce que personne n’a demandé à voir est là, au cas où.

Tout? Vraiment? Faisons le décompte :

  • Le seul épisode de Heil Honey I’m Home!, hilarante sitcom britannique sur la vie de couple d’Adolf Hitler en banlieue? Check!
  • Un faux examen médical d’une heure par un gars qui chuchote habillé en zombie? Check!
  • La chanson Le Rocky Canard, du chanteur Clovis? Check!
  • La preuve que les politiciens du Québec sont tous des francs-maçons? Check!
  • La preuve que Joan Rivers est morte assassinée parce que Michelle Obama est une transsexuelle? Re‑Check!
  • De la peinture qui sèche pendant 35 minutes? Check!
  • L’extrait d’entrevue de René et Nathalie Simard le plus malaisant de tous les temps? Check!
  • Une chanson captée en spectacle par un gars à 300 mètres de la scène, mais où l’image et le son sont si extraordinaires qu’on se dit «OH MY GOD! Une chance qu’il a pris la peine de faire chier tous les spectateurs autour de lui pour filmer ça»? Ah… Tiens, ça, y en a pas.

Avec autant de choix, YouTube a complètement transformé le monde de l’audiovisuel. Un exemple parmi tant d’autres : il a rendu désuètes les émissions comme Drôles de vidéos.

Depuis YouTube, Bruno Landry, aviné et délirant, arpente les rues de la ville en commentant frénétiquement tout ce qu’il voit d’une petite phrase funnée. Il ne sert plus à rien. Sa vie est inutile depuis que nous pouvons concocter nous-mêmes des soirées de vidéos de bébés qui s’endorment dans leur assiette.

Le pouvoir a été arraché des mains des diffuseurs traditionnels pour atterrir dans celles du peuple. C’est la révolution prolétarienne, une vidéo de coup dans les schnolles à la fois.

Netflix, c’est bien, mais ce n’est pas là que je vais pouvoir regarder une madame ouvrir des emballages de jouets pour enfants.

La vidéo ci-dessus cumule 100 millions de vues et elle vient d’une chaîne qui compte 3,8 millions d’abonnés. On a ramené Ti-Mé à la télé pour moins que ça.

Une véritable révolution

Une révolution, je vous dis, mais aussi pour les producteurs de contenu. Sur YouTube, Xavier Dolan et Jean-Luc Mongrain, c’est toi, c’est moi pis c’est nous autres. (La chanson-thème et le générique que vous avez maintenant en tête? Check!)

Il fut une époque où l’on te donnait des électrochocs si tu tenais des propos incohérents à voix haute, tout seul dans ta chambre. Aujourd’hui, tu es un vlogueur. Et si tu aimes expliquer des affaires aux gens, tu peux faire des tutoriels et les mettre sur YouTube. On peut même rêver d’un avenir où les tutoriels vont remplacer les universités (sérieux, ça vaut bien certains cours de l’UQAM).

C’est une révolution, et elle ne sera pas télévisée. Elle va être filmée à la verticale sur un téléphone et déposée sur YouTube, où elle va recueillir à peu près 275 vues et autant de commentaires racistes.

  • Tommy Sec

    c’est plus intéressant youtube v TV channel. Voir nos vidéos intéresé en un seul click sans attendre une date précis de nos émissions intéressé, Plus intéractif avec les opinions des gens en dessus. Petit à petit, bye bye la TV. Radio-Caanada presque mort. Rien ne va chez Global TV de CanWest etc.

    • Alexandre Rodrigue

      Global vit surtout du fait qu’il est propriétaire de licences de télédiffusion (tv, internet et mobile) d’une multitude de show qui vient des réseau ABC CBS NBC et FOX, même chose pour CTV.

  • FrankPussyDestroyer

    Yeah vive les commentaires racistes! (joke)
    Sérieux, YouTube est une révolution, c’est terminé le temps où les télédiffuseurs nous rentraient de force des émissions poches au fond de la gorge et c’est à nous maintenant de définir ce qu’on veut vraiment regarder!