Pourquoi je ne suis pas gamer, et que ce n’est pas sur le point de changer

Montée de lait

Exclusif

Tout le monde est conquis par les jeux vidéo… Tout le monde? Non! Un irréductible chroniqueur techno résiste encore et toujours à l’envahisseur. Pascal Forget nous explique pourquoi il n’est pas gamer, même pas un tout petit peu.

LIRE ÉGALEMENT : Vive les jeux vidéo, même s’ils ne sont pas parfaits

Je surprends souvent les gens en leur disant que je ne joue pas aux jeux vidéo. Que je connais World of Warcraft, Master Chief et Lara Croft de réputation, mais que je n’ai jamais complété un jeu, et que ma seule console était un Atari 2600 (ce qui ne me rajeunit pas).

Pourquoi je ne suis pas gamer pour deux cennes? Voici quelques trucs qui m’irritent profondément dans les jeux vidéo d’aujourd’hui…

Les cinématiques

Quand on avait terminé un tableau de Pac-Man, on avait droit à une petite pause animée, le temps que le tableau suivant charge. On se faisait craquer les jointures, on se séchait les mains et c’était reparti.

Tout porte à croire que le jeu Metal Gear Solid V : The Phantom Pain sera bondé d'explosions et de cinématiques.

Tout porte à croire que le jeu Metal Gear Solid V : The Phantom Pain sera bondé d’explosions et de cinématiques.

Maintenant, c’est interminable. On peut voir des vaisseaux spatiaux qui décollent (habituellement avant d’exploser un moment donné, et c’est là qu’on se remet à jouer), un survol du monde qu’on doit défendre (avant qu’il n’explose), les confidences de son meilleur ami (qui habituellement meurt, mais pas toujours dans une explosion). Les cinématiques ressemblent tellement à des films, je ne serais pas surpris d’apprendre que des gamers s’ennuient de tenir leur manette de jeu lorsqu’ils se retrouvent dans une salle de cinéma.

Les tutoriels

Quand je vois le nombre de boutons, de molettes, de gâchettes et de pavés tactiles des contrôleurs de jeux d’aujourd’hui, je commence sérieusement à me demander s’il me manque des doigts.

Parlons maintenant des commandes des jeux modernes. Auparavant, la manette était principalement un joystick – un manche à balai qu’on tenait dans la main – et c’est tout ce qu’il fallait pour jouer à Pac-Man. Ajoutez un bouton pour tirer, un autre pour larguer des bombes, et l’on pouvait jouer à Donkey Kong, Galaxian, Space Invaders, Zaxxon, Xevious, et j’en passe.

Quand je vois le nombre de boutons, de molettes, de gâchettes et de pavés tactiles des contrôleurs de jeux d’aujourd’hui, je commence sérieusement à me demander s’il me manque des doigts. C’est si compliqué que les jeux commencent maintenant par des tutoriels complets rien que pour se familiariser avec quel piton fait quoi.

Pourquoi chaque jeu commence-t-il par une mise en situation douteuse qui dissimule en fait un long tutoriel? C’est habituellement un roi, un commandant, ou une figure hiérarchique générique de l’univers du jeu qui nous explique notre quête ou mission en long et en large. Pendant ce temps, on ne peut rien faire d’autre qu’écouter. On peut parfois avancer à droite, à gauche, sauter, ouvrir une porte et appuyer sur son bouton pour ramasser une arme pour montrer qu’on a bien compris.

Un aperçu du tutoriel du tout premier Assassin's Creed.

Le tutoriel du premier Assassin’s Creed était plutôt mauvais.

D’ailleurs, est-ce qu’on a vraiment envie de savoir qu’on fait partie de la force galactique pouetpouet, que la planète bishmouktruc a explosé, que les méchants s’appellent les mochbidules et qu’ils ont tué toute notre famille? C’est beau un univers riche, mais est-ce que je peux commencer à jouer un moment donné, s’il vous plaît?

La triche

Une journée où je m’ennuyais sérieusement, j’ai décidé de jouer à un jeu de tir à la première personne en réseau. Ma première partie a duré 3  secondes. Ma deuxième 5. Et ainsi de suite pour en arriver à jouer un bon 45 secondes après quelque semaines d’entraînement (je suis peu doué, mais très têtu).

Pour se trouver hot de massacrer les newbies, il faut avoir subi ou fait des choses vraiment tristes dans son enfance. C’est pourquoi je vous pardonne (mais je vous déteste quand même).

Était-ce seulement un manque de talent? Je voyais des personnages apparaître et disparaître comme par magie, survivre à plusieurs tirs dans la figure, voler dans les airs ou se déplacer à des vitesses impossibles. Est-ce de la triche? J’espère. Car si c’est vraiment du talent, je ne vois pas l’intérêt de mettre dans le même ring des enfants malingres et des champions poids lourds.

Pour se trouver hot de massacrer les newbies sans défense, il faut avoir subi ou fait des choses vraiment tristes dans son enfance. C’est pourquoi je vous pardonne (mais je vous déteste quand même).

Les problèmes insurmontables

Le peu de fois où j’ai joué, je me suis rapidement retrouvé buté à un problème compliqué – l’équivalent moderne des boss des jeux d’arcade. Le moment dans le jeu où il faut avoir bu une potion vendue par un orque trois niveaux plus tôt, trouver la porte secrète sur le côté et attraper la liane, utiliser l’épée magique (et surtout pas le lance-flamme!) qui pend du plafond en faisant un power jump avec une fusée?

Après plus de 5 tentatives (ou 3 minutes, selon la première éventualité), lorsque je reste pris à la même place, je décroche solide…

Je n’ai plus 14 ans

À quatorze ans, je rêvais d’être Luke Skywalker, je lisais des bandes dessinées et je passais tout mon petit change à l’arcade. Un moment donné, je suis arrivé au cégep et j’ai découvert les filles… et j’ai arrêté de jouer aux jeux vidéo. Qu’est-ce que des grandes personnes font encore dans leurs sous-sols à jouer à des jeux vidéo pendant des heures? Fuite de la réalité des responsabilités?

Le Nerd (James Rolfe) patiente alors que son Commodore 64 tente de se connecter à Internet.

Visiblement, le Nerd (James Rolfe) préfère rester dans son sous-sol à contempler son Commodore 64 (Image : Cinemassacre).

C’est vrai que la télé est souvent plate, et que c’est agréable de mettre son cerveau au neutre et de vedger des fois. Mais je trouve suspect que tant de gens ne trouvent rien de mieux à faire que de passer des heures assis sur leur derrière (de plus en plus gros) perdus dans un univers virtuel dont ils sont le héros. Il y a tant de choses à faire, comme lire, faire le ménage, aller au gym? Ou même pire, avoir des relations avec des adultes – être assis à côté de quelqu’un d’autre les yeux glauques en jouant, c’est pas vraiment avoir une relation adulte.

«Entre deux joints, on pourrait faire quelque chose», chantait Robert Charlebois. Aujourd’hui, il chanterait probablement «Entre deux joints, on pourrait jouer à WoW».

Peut-être que je ne comprends rien

J’imagine déjà vos commentaires du genre «lé jeu vidéo ces super l’fun tu conprant rien», que vous écrirez probablement après avoir seulement lu le titre de l’article. Je vais probablement recevoir les dissertations de quelques geeks ou pire, de gens qui travaillent dans le monde des jeux vidéo (j’ai l’impression que tout le monde et son voisin ont travaillé pour Ubisoft; il doit y en avoir quelques-uns qui bullshitent) pour m’expliquer que l’industrie du jeu vidéo est devenue un divertissement plus important que celui du cinéma.

Je sais que les jeux sont devenus épiques, que ce n’est plus comme dans les années 80… Une chose est certaine : compte tenu de ma total absence d’envie de jouer à des jeux vidéo, il doit y avoir quelque chose que je ne comprends pas. Peut-être est-ce un gène qui me manque?

P.-S. – Le jeu Resogun m’a vraiment, vraiment émerveillé à sa sortie. On y joue vite, c’est simple, on a du plaisir immédiat et sans prétention… J’ai joué un bon 5 minutes, avant de retourner à mon absence de vie sociale.

  • str02

    mais personne ne t’oblige a aimer les jeux vidéos….

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Ce n’est pas ce qu’il dit non plus. ;)

    • PascalForget

      Je vous assure: secrètement, j’aimerais tellement aimer ça!

  • Hubert Morin

    À mon avis tu dois avoir été vraiment déçu et frustré pour écrire des choses aussi condescendantes sur nous les gamers… J’ai moi aussi commencé mon voyage avec un Atari 2600, un Coleco ainsi qu’un Commodore Vic-20, mais contrairement à toi il semblerait que j’aie été capable de suivre l’évolution des choses ( parlant de gènes…) et d’être capable aussi d’en profiter! Non tous n’est pas parfait dans ce merveilleux monde du gaming mais si je compare avec la violence actuelle dans le monde, les jeux sont presque  »soft » comparé à ce qui nous est présentés partout à outrance… Tu aimes être parmi le monde? Parfait! mais c’est pas le cas de tous le monde et ce concept se respect tout autant que tes choix à toi… Penses-y le prochain que coup que tu dois écrire tes frustrations quasi-adolescentes…. Et les fotes d’orrtaugraphes c’est facile comme attaque! Je suis gamer et pourtant ma bibliothèque contient plus de 400 livres lus, peux-tu en dire autant? C’est si facile de juger dans l’.ignorance

    • PascalForget

      Vous avez de la chance d’avoir suivi, certains jeux sont tellement impressionnants juste à les regarder!

      Et oui, j’ai lu beaucoup. Ma bibliothèque est plus, mais j’aime donner mes livres pour qu’ils soient lus…

  • Martin Labelle

    Il y a temps de jeux vidéos… Il ne faut pas les mettres tous dans le même paniers! Je n’aime pas les FPS, mais j’aime les jeux de stratégie! Cherches un peu, tu trouveras :-)
    Justement, j’ai découvert un jeu sorti il y as quelques années: GameDev Story

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Même si on ne parle que des FPS (par exemple), il existe des alternatives vraiment intéressantes. Je pense entre autres à Superhot…

  • SpongeBob

    « Qu’est-ce que des grandes personnes font encore dans leurs sous-sols à
    jouer à des jeux vidéo pendant des heures? Fuite de la réalité des
    responsabilités? »

    Pourquoi lire? Pourquoi écouter de la musique? Pourquoi écouter un film? Pourquoi même avoir un hobby? Si tu juges une personne par rapport à ce qu’elle aime faire dans son temps libre, t’as un gros manque d’ouverture d’esprit ainsi que de maturité. Et oui je dis temps libre parce qu’une personne normale aura du temps libre après le travail, le gym ou autre, mais comme tout ce qui existe (incluant la lecture ou le gym) pour certains il y aura de l’abus.

    Pour un supposé chroniqueur techno, vous avez un gros manque de culture, de connaissances dans le domaine et principalement de professionnalisme.

    • sim lav

      Merci, tu le met dans le mile et pas a peu pres… j’espere que son boss va lire les commentaires…

      • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        En fait, non seulement son boss lit les commentaires, mais a commandé ce texte.

        • Bask « l’homme de 14 ans »

          Si vous endossé un tel mépris, vous devriez aussi accepter les textes misogyne et raciste rempli de généralisation sans appui, c’est presque la même chose.

          • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

            Le mot clé de votre phrase étant «presque».

          • Bruno

            la seul différence entre les 2 sujet que bask parle c’est leur status social.

            un est  »sociallement accepté » pis l’autre est recu avec un haut le coeur.
            au final sur papier c’est la même chose. un texte qui généralise une seul expérience d’une personne non instruit dans un domaine précis sur le quel l’article est fait.

          • Johfrgh

            De la merde quoi

        • SpongeBob

          Si je t’envoie des articles du genre « Suis-je déconnecté du monde? Non c’est les autres qui ont tort », « Pourquoi j’aime pas le changement et vous ne devriez pas non plus » ou « Comment j’ai appris a détester les gens différents de moi » est-ce que vous pouvez me payer à écrire de l’ignorance et de la haine aussi?

    • PascalForget

      Merci de votre commentaire! La dernière phrase du texte est « Une chose est certaine : compte tenu de mon total absence d’envie de jouer à des jeux vidéo, il doit y avoir quelque chose que je ne comprends pas. Peut-être est-ce un gène qui me manque? ». Les joueurs, l’univers des jeux et l’industrie des jeux vidéos me fascinent… Mais je ne joue pas aux jeux vidéos, c’est tout. Et oui, c’est étrange pour un chroniqueur techno!

    • Mat B

      Texte insignifiant, sans nuance, superficiel et débordant de concepts sur-généralisés.. Pas très impressionnant..

  • CTar

    C’est un texte d’opinion, il a parfaitement le droit de ne pas aimer ça … même si personellement je trouve très peu de ses points valides (et ça, c’est parce que moi, j’aime les jeux vidéos … mais vraiment pas tous. Je peux comprend d’ou Pascal revient :P ).

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Sincèrement, sur la surdose de cinématiques et les tutoriels merdiques, je partage son point de vue.

      • Armandrik

        Est-ce que vous partagez son opinion sur le portrait qu’il dresse du gamer également? Tant qu’à émettre vos propres commentaires, aussi bien vous exprimer sur l’ensemble de l’article, et non seulement sur certaines portions :-)

      • Boourns

        J’aime comment un modérateur parle comme un politicien: tu soulignes seulement ce qui aide ta cause, tout en ignorant catégoriquement le bout litigieux.

        Et oui, je m’attends à ce que mes commentaires soient « modérés ».

        • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Pourquoi je modérerais votre commentaire? Parce que vous me traité de politicien? Meh…

          J’aime croire que si je spécifie les points avec lesquels je partage le point de vue de Pascal, c’est parce sur les autres, je ne les partage pas. J’ai d’ailleurs publié un article en réponse à celui de Pascal : http://branchez-vous.com/2015/02/25/vive-les-jeux-video-meme-sils-ne-sont-pas-parfaits

  • Revive

    Est ce que ce texte est une blague ?

  • sim lav

    tu es absolument capable de formuler ta propre opinion et pour cela nous ne pouvons pas t’en vouloir mais j’aimerais bien pointer que le jour ou un « rant » comme celui-ci devient une nouvelle… c’est triste. Bien sur, tu es loin d’être le seul a le fair et non je ne mets pas le projecteur directement sur toi. Ce que je trouve de totalement ridicule est ton image que tu as des « gamers ». Mon père, quoi que très occupé par son emploi, peu passer une fin de semaine à jouer à Grand Turismo. Est-ce que cela veut dire que tes propos son applicable pour lui ? non… suite à une cochonnerie comme cela de ta part – et non je ne qualifierai pas cela d’article – tu devrais être remis a ta place. Tu ne mérites pas le privilège d’être un auteur si cet joke d’article est la seule chose que tu es capable d’écrire… Tu veux chialer contre les gamers ? ouvres-toi un WordPress pis fait toi un tit blogue.

  • SSSLAYER

    A chacun nos loisirs, ne te casse pas le tête avec ça. Je n’aime pas le hockey, le jazz, le fromage bleu… et je vis bien avec ce fait.
    Je suis un hardcore gamer, mais il y a plein de sorte de jeux que je n’aime pas. Et devine quoi? Je n’y joue pas!
    Cependant, je te confirme que tu n’y comprends rien avec la lecture Tutoriels/Cinématiques et que  »les problèmes insurmontables » sont une partie de la clé pour aimer les jeux…ou pas.

  • Bask « l’homme de 14 ans »

    Félicitation pour ton argumentaire solide. Tu précise ne rien connaitre au jeux pour ensuite placer tout le monde dans le même panier, et ce en utilisant des arguments digne de la maternel. Tu va même jusqu’à utiliser un argument basé sur une anecdote de 5 minutes dans un jeu!

    Ton article est honteux, rempli de mépris et de jugement facile. Tu vois, si je m’abaissais à ton niveau, j’applaudirai le retrait en onde des Nerdz et je placerais toute l’équipe derrière l’émission dans le même bateau, parce que selon ta logique une anecdote (dans le cas présent ton article) est assez forte pour stigmatisé un groupe au complet! Je ne le ferai pas parce que j’ai du respect pour les autres et je suis capable de voir plus loin que le bout de mon nez, moi.

    • PascalForget

      Je précise que je joue 5 minutes par jour pour vous situer sur ma faible expertise des jeux… Et faire sourire les passionnés.

      • Bruno

        pas besoin de jouer des tonnes d’heure pour apprécier un jeu video.
        mais faut aussi savoir ou commencer et avec qui jouer. si tu as jamais jouer tu va pas te lancer dans bf4 ou dans counter strike csgo.

        on commence au début, quand j’était jeune je jouais a mario, j’aimais pas les jeux comme zelda pis surtout pas les jeux d’horreur. j’avais de la difficulté avec les fps.
        donc le best c’est de débuter sur un jeu solo et les jeu indi sur pc qui sont rapide, pas cher et bien fait.

        perso jme situe dans votre catégorie de grande personne dans le sous sol. je passe de 6 a 16 heure par jour sur l’ordi durant la saison hivernal (travail saisonier)
        que se soit a jouer a plein de jeu ou simplement m’informer sur divers sujet.

        se qui m,accroche au jeux video c’est l’inter-action que j’ai avec mes compatriote de gaming.
        mais je suis aussi actif dans d’autre domaine hobbyist, que se soit model a colé, peinture, tir de précision,pêche et chasse.

        mais de se que je peux voir de votre expérience c’est un manque d’intérêt envers les jeux video. faites vous en pas vous êtes pas le seul. malgré que être un chroniqueur techno qui aime pas les jeux video va vous mettre dans des situation ou vos compatriotes vont se demander se que vous faites dans le domaine (c’est comme 2 chose qui vont générallement ensemble du moins de croyance populaire)

        • PascalForget

          C’est un peu pourquoi j’ai écrit cet article. La plupart des gens assumaient que j’étais un gamer, un bon joueur même… mais non! Je me suis toujours senti imposteur à cause de ça. ;)

  • sim lav

    « Après plus de 5 tentatives (ou 3 minutes, selon la première éventualité), lorsque je reste pris à la même place, je décroche solide… »
    Si ta un probleme a resoudre des enigmes ou que a chaque fois que l’on te demande de fair le moindre effort « tu decroche solide »… ta un plus gros probleme que les jeux video mon grand…

    • Matieu Fortier

      Et si pour vous ce texte vous dérange tant que ça, il est probable que la personne avec le plus gros problème ici soit vous. À noter l’emploi des mots  »si » et de  »probable ».

  • http://www.jordanchenard.com jordanchenard

    Je te comprends tellement… Pourtant je joue beaucoup (trop même) mais je suis du niveau « casual » et hors ligne. Je joue à des jeux qui ne sont vraiment pas neuf (surtout depuis l’arrivée des jeux gratuit sur 360) et je les fais toujours à la difficulté « Facile ». Je viens tout juste de terminer Tomb Raider au 360 de cette façon, pour te donner une idée.

    Et pour ce qui est de rester bloquer, là aussi je me suis reconnu. Je dis toujours qu’un jeu ce n’est pas un job, donc si je suis porté à placer ce moment sur ma to-do list entre le lavage et le débouchage d’évier, y a de bonnes chances que je ne finisse jamais le jeu en question. Pour ce qui est du jeu en ligne, pour le peu de fois que j’y ai joué en dehors de mon cercle d’amis proches, j’ai reçu tellement de commentaires à connotation phallique que je pourrais probablement obtenir une équivalence pour un bac en sexologie spécialisé en comportements agressif et déviants. Sans blague… Le niveau d’atrocité qu’un jeune garçon n’ayant pas encore muer peut arriver à dire en si peu de temps me fascine… et m’inquiète. Lol

    À ta question : Comment faire pour passer autant de temps à jouer quand on pourrait se comporter en adulte de personne à personne, je te répondrais simplement : j’arrête pas d’écœurer le monde qui écoute La Voix alors ça me laisse peu d’adultes disponibles. :P

    • PascalForget

      Aouch, c’est pas fin pour ceux qui écoutent La Voix! ;)

  • Ken

    J’ai l’impression de lire le Richard Martineau des pauvres.

    • PascalForget

      C’est pas gentil pour Richard Martineau, ni pour les lecteurs du site, qui ne sont pas tous pauvres… ;)

  • max

    « Était-ce seulement un manque de talent? Je voyais des personnages apparaître et disparaître comme par magie, survivre à plusieurs tirs dans la figure, voler dans les airs ou se déplacer à des vitesses impossibles. Est-ce de la triche? J’espère. Car si c’est vraiment du talent, je ne vois pas l’intérêt de mettre dans le même ring des enfants malingres et des champions poids lourds. »

    Je suis certain que c’était Halo 2 quand la Xbox était pucée

  • DesmondQc

    «Il y a tant de choses à faire, comme lire, faire le ménage, aller au gym.» Je suis désolé, mais cette phrase est complètement ridicule. Pour moi, le jeu vidéo est un art comme n’importe quel autre. Je suis quelqu’un qui adore la littérature et j’adore aussi jouer à des jeux vidéos. On peut très bien jouer à des jeux et avoir une vie sociale, faire du ménage et être en bonne condition physique. Oui, il y a des gens qui passent leur journées à « gamer » à WoW ou à Call of Duty et qui ne sortent jamais de chez eux, mais je ne crois pas que ce soit la majorité. Il n’y a aucune différence entre lire un bon livre, regarder un bon film, lire une bonne bande-dessinée et jouer à un bon jeu. Je suis un peu tanné qu’on considère le jeu vidéo comme un art inférieur. Il y a des tonnes d’artistes qui travaillent pendant de longues périodes pour sortir des jeux qui sont originaux, qui ont une bonne histoire et qui vont être plaisant à jouer. Tu dis aussi dans ton article ce que font les grandes personnes à jouer à des jeux pendant des heures? C’est quoi la différence entre passer des heures devant un jeu et passer des heures à lire un livre? Qu’on aient n’importe quel âge, c’est toujours agréable d’embarquer dans un monde qui n’est pas le sien et de sortir un peu de la réalité pendant un moment. Que ce soit dans un livre ou dans un jeu vidéo, c’est la même affaire. Bref, je pourrait continuer pendant longtemps, mais je ne le ferai pas, car je pense que cet article est une grosse blague. Tu peux très bien ne pas aimer les jeux vidéos et tu en as le droit, mais il faut arrêter de penser que le jeu vidéo est un art inférieur et qui est destiné aux enfants et à des personnes qui n’ont pas de vie et qui passent leurs journées dans leur sous-sols.

    • PascalForget

      Je suis totalement d’accord avec vous! Chacun sa passion. Et honteusement, moi, c’est les jeux vidéos qui ne me branchent pas. ;)

  • Serge

    Je suis un peu ambivalent concernant cet article. Elle est clairement énoncée comme un texte d’opinion. Et comme on dit en philosophie, il est impossible d’argumenter un opinion. L’argumentation se base sur des faits. Et pour ce faire, donc, vous avez droit à votre opinion, tout comme j’ai droit à la mienne. La mienne, c’est que j’aime les jeux vidéos, principalement les mmorpgs, avec lesquels je passe une 10aine d’heures par semaine de temps libre (en plus des autres trucs, car vous savez, une semaine comporte 168 heures, et y’en a juste 40 qu’on travaille).

    Ceci dit, ce qui me titille très fortement est la phrase « lé jeu vidéo ces super l’fun tu conprant rien »… Cette phrase est très assassine envers quiconque ne respecte pas votre opinion. Non seulement vous prenez peine de détruire à l’avance toute potentielle opinion contraire à la vôtre, mais en plus, vous accusez clairement toutes ces personnes de manque de culture, d’intelligence et de connaissances. Vous criez sur les toits votre opinion et du même coup, vous criez sur les toits que votre opinion est meilleure que celle des autres. En écrivant cette phrase, non seulement vous diminuez vos lecteurs, mais en plus vous vous rabaissez vous-même à ce niveau en croyant avoir la science infuse. Dire de manière implicite que les autres comprennent rien en démontrant la stupidité d’une personne qui vous dit que vous ne comprenez rien est aussi idiot, à mon avis, que la phrase que vous vous êtes imaginée comme réponse.

    J’aime les jeux vidéo, tout comme vous aimez surement la lecture ou vous amuser avec des gadget (souvent inutiles). J’aime les jeux vidéo tout comme vous aimez surement faire la 50iemme « review » d’un téléphone android encore identique aux autres. J’aime les jeux vidéo, car je trouve ca plus « social » (mmorpgs oblige, avec raids sur teamspeak, GT – get togheter -, etc…) que d’aller au cinéma ou lire un livre.

    Une chose est certaine, je n’insulte pas l’intelligence de ceux qui n’aiment pas les jeux videos car du même coup, j’insulterais l’intelligence de ma blonde. Mais ma blonde qui passe quelques temps libre à faire du couponing n’insulte pas l’intelligence des personnes qui aiment les jeux video car j’y ai découvert quelques couples d’amis avec lesquels on adore tous les 2 tripper et se faire des « souper presque parfaits ».

    Votre opinion est intéressante. Mais je crois qu’elle devrait en rester là. Votre conclusion est, selon moi (opinion) bâclée et fermée. Ce n’est pas en étant fermé qu’on s’ouvre à la discussion et ce n’est pas en étant fermé qu’on fait une chronique sur un site avec « commentaires ». Bonne chance pour le futur Monsieur Forget.

    • PascalForget

      J’avais aussi prévu « Je vais probablement recevoir les dissertations de quelques geeks… ». Merci de me donner raison. ;)

      Plus sérieusement, merci d’apporter de bonnes pistes de réflexions!

      • Sylvain Bernier

        aux contraire monsieur forget vous prouvez que cette personne a raison et que vous êtes fermez a tout autre opinion et borné justement en citant des point de votre *article* (même pas digne de servir pour un bac a litière car il est tellement clôt a tout qu’il n’absorberais rien) a fin de répondre aux gens et je tien a vous cité VOUS MÊME  »Plus sérieusement, » donc vous confirmé que vous ne prennez aucun autre avis aux sérieux outre que la votre et oui JE suis un GAMER mais moi aumoin je sais garde MES opinios pour moi lorsque je ne sais PAS de quoi je parle comme je n’irai pas faire un article contre le monde qui lisent des livre ou qui aime les films TWILIGHT.

        • PascalForget

          Je comprends que vous puissiez être choqué par des opinions que vous ne partagez pas. Mais le « plus sérieusement » faisait référence à ma blague sur les dissertations de geeks, pas au commentaire de Serge.

          • Sylvain Bernier

            justement évitez de répondre avec peu de sérieux sauf si ce n’est pour susciter d’avantage de colère chez les gens j’ai lu votre article au complet chaque mots et vous auriez pu l’écrit de façon bien différente pour éviter les émois dans le monde des gamers car cet article ressemble plus a un serpent crachant son venin et nous devons l’accepté je ne vous dit pas de flatter le monde dans le sens du poils mais être plus poli dans votre rédaction aurais été d’avantage apprécié car comme dit par la précédente personne la façon dont vous exprimer le commentaire futur d’un gamer avec des fautes de frappent et des syllabe digne d’illettré est très offensant pas pour moi car je sais qu’il m’arrive décrire tout croche car j’écris vite mais c’est pas pour autant que je ou plutôt nous gamer somme abruti je trouve dommage que votre expérience avec les jeux se résume a de la frustration mais je ne peu accepté les insultes indirectes que vous faites a notre égare nous les gamers

          • PascalForget

            Je comprends votre colère. C’était un article sur « Pourquoi je ne suis pas un gamer… ». Vous vous doutiez bien que j’exprimerais mon opinion, et que vous n’alliez pas la partager si vous êtes un passionné des jeux?

          • Sylvain Bernier

            oui je ne la partage pas mais ce n’est pas ce qui me choque mais bien la façon dont vous l’exprimer en réalité si vous l’aviez écrit avec moins de préjudice envers les gamers et leur choix de vie j’aurais répondu et désolé mon vocabulaire  »bon un autre criss de chialeux qui chiale sur les jeux » mais la c’est plutôt  »mais pour qui il se prend pour juger mes choix de vie car selon c’est standard c’est inutile » car allez relire votre article surtout le bout ou nous sommes sensé être des adultes…et? je suis adulte j’ai 21 et je joue a des jeux pour passer le temps je ne m’appellerais pas un addicte des jeux mais j’aime me détendre et jouer a des jeux quand j’ai du temps libre et comme vous je suis null a certain jeux mais je n’irais pas dire au monde qu’il est temps de devenir de vrai adultes et que ce qu’ils font est stupide et inutiles NON si ils ont décidé de faire cela alors laissons les vivre p-e que vous vous étiez fatigué de passer pour un gamer car le monde associe trop souvent technologie a jeux vidéo mais si vous vouliez vraiment briser votre image de gamer tout en restant polie vous auriez pu vous prendre ou (comme je vous l’ai souvent répéter) vous exprimer autrement

          • PascalForget

            Si vous ne représentez pas le cliché du gamer que je décris dans le texte… Pourquoi vous sentez-vous visé? Je n’empêche personne de jouer: j’explique pourquoi je ne suis pas un gamer…

          • Sylvain Bernier

            car je défend ceux qui font partie de votre *cliché du gamer* et non vous n’expliquez pas seulement le pourquoi que vous n’êtes pas un gamer vous vous attaquez aux gamer en générale comme la dit une personne sur une des pages facebook que je suis : *C’est mal écrit, se base sur des stéréotypes et adopte un ton méprisant.*
            et c’est exactement ce qui en est vous avez exprimer votre opinion en vous basant sur des stéréotype et un mépris complet des gens qui se disent gamer

          • PascalForget

            La discussion ne peut pas continuer si vous me prêtez du mépris. Dommage.

          • Sylvain Bernier

            la seule personne qui porte du m’épris est vous monsieur car je ne m’éprise que votre façon de vous être exprimer et non la personne que vous êtes car vous n’êtes aucunement capable de sortir de votre idée stéréotypé des gamers en fait tout votre article porte la dessus et est tellement impénétrable que moi même qui essaye de pensez que je sort de ce stéréotype je n’y arrive pas vous n’avez laissez aucune fenêtre de sorti a qui que se soit qui joue a des jeux et qui est adultes donc de se fait votre article insulte sans échappatoire certains de mes amis et membres de ma famille et moi même

          • Sylvain Bernier

            je tien aussi a vous dire que je trouve dommage que vous soyez borner au point de ne pas vouloir discuté sans mépris de VOTRE part car vous étiez un idole pour moi j’ai toujours aimez votre énergie lorsque vous animiez les émissions : la revanche des nerdz, les justiciés de la piasse. j’était petit lorsque je vous voyais montrer les nouveauté technologique et moi je savais que vous n’étiez pas un gamer car vous évitiez de répondre au question coter jeux en assumant le fait que vous n’y connaissiez rien je vous ai toujours vu comme le vieux de la vieille celui qui sait ce qu’il dit mais aujourd’hui vous me faites comprendre que vous n’êtes qu’un homme borné et que malgré le fait que vous connaissez des chose vous ne savez pas comment utiliser votre savoir auprès des autres je suis profondément déçu de votre comportement et je me doute qu’en lisant ceci vous vous direz que je ne dit sa que pour vous faire sentir cheap et bien oui et non je veux que vous sentir cheap comme moi je me sens maintenant en ayant lu votre article et la façon dont vous répondez au commentaire des gens qui se soucient de se que vous dites sachez que se soir j’aurai de la misère a dormir car pour moi c’est un phare qui s’éteint un phare qui me laissait croire que cette lumière était la pour montrer le chemin au monde dans le vaste monde de la technologie mais si vous n’êtes pas capable d’accepter les gens d’un branche complète de la technologie c’est que vous n’êtes pas la personne qui faut pour aidez les gens a faire les bon choix en matière techno cette année aura été donc lourde en perte techno car après le grand denis talbot c’est pascal forget qui s’éteint a mes yeux au moins monsieur talbot est parti en gardant sa bonne réputation.

      • Serge

        @disqus_ly40Ht8I44:disqus

        wo là… ca dérape… J’vais faire un « modérateur » de moi-même… Mais je pense, M. Bernier, que vous avez mal compris mon commentaire ainsi que la réponse de M. Forget. Il n’y avait absolument rien d’offensant dans sa réponse. Le seul et unique truc que j’ai trouvé désagréable dans l’article est la phrase « lé jeu vidéo ces super l’fun tu conprant rien ». Pour tout le reste, M. Forget a exprimé un opinion, qui lui est sienne et qu’il a le droit de partager et qui n’offense en rien qui que ce soit.

        La façon dont je vois ca, c’est que M. Forget s’est exprimé maladroitement dans un paragraphe, craignant des attaques assassine provenant de gamers qui sont en désacord avec son opinion. Opinion, qui, soit dit en passant est la sienne, et qui ne peut être argumentée, tout comme je n’argumente pas le faite que vous aimiez les jeux. On ne peut pas argumenter sur des émotions. On ne peut pas tenter de convaincre une personne d’aimer ou ne pas aimer quelques chose, on ne peut pas tenter de convaincre une personne de trouver beau ou pas beau quelque chose. Tout cela a un lien avec la culture, l’adn, l’acquis et l’inné. Par contre, on ne peut pas dénigrer, comme vous le faite, une personne parce qu’il émet un opinion.

        Je n’ai fait qu’exprimer mon sentiment par rapport à une phrase que j’ai trouvé assassine dans son texte, il ne vous est pas nécessaire d’attaquer sa personne. Et là, je vous imagine très bien me relire et citer le mot « idiot » que j’ai utilisé. Mais si vous lisez correctement, vous allez comprendre que je fais référence au geste et non à la personne. Toute personne, aussi intelligente soit-elle, peut parfois faire des gestes idiots (ce qu’on appele plus communément : des gaffes).

        Ceci étant dit, je suis désolé que mon commentaire vous aie « pompé » au point de péter les plombs. Ce n’était pas le but.

  • Alexandre Rodrigue

    Ah mon dieu que les commentaires sont drôles, mais vraiment drôles. Les gamers ont vraiment la couenne sensible quand on parle d’eux et que l’on ose les critiques ou du moins poser des questions. Moi non plus, je n’ai jamais compris ce que les gamers aimaient dans les jeux vidéos et je ne veux pas le savoir. Je m’en fout autant que ce qui a été choisi à La Voix dimanche. Pourtant, je joue….j’ai essayé de jouer, mais comme Pascal, je dois manquer de talent. Pour l’instant, je joue à des jeux comme Angry Birds ou Asphalt 8 (à celui-ci, je suis bon). Et c’est tellement fun de voir un chroniqueur parlé autres choses que de jeux vidéos.

    Les gamers, au lieu de déchirer votre chemise sur un texte inoffensif comme celui-ci. Allez dont jouer à des jeux vidéos à place. Vous m’en remercierez;p

    • Ken

      Désolé, mais nous avons là un bel exemple de mépris, pas avec ses arguments techniques de ne pas aimer les jeux vidéo, mais avec la façon dont Forget considère les joueurs.

      «J’imagine déjà vos commentaires du genre «lé jeu vidéo ces super l’fun tu conprant rien», que vous écrirez probablement après avoir seulement lu le titre de l’article.»

      «Mais je trouve suspect que tant de gens ne trouvent rien de mieux à faire que de passer des heures assis sur leur derrière (de plus en plus gros) perdus dans un univers virtuel dont ils sont le héros. Il y a tant de choses à faire, comme lire, faire le ménage, aller au gym? Ou même pire, avoir des relations avec des adultes»

      «Qu’est-ce que des grandes personnes font encore dans leurs sous-sols à jouer à des jeux vidéo pendant des heures? Fuite de la réalité des responsabilités?»

      Ce sont des préjugés qui dévalorisent la passion d’un groupe de personne.

      • Alexandre Rodrigue

        N’empêche que vous être drôles à lire et sous vos réponses sont aussi méprisantes que le texte (selon vous, bien sûr)

        • Matieu Fortier

          voilà!

        • Boourns

          Je t’invite à lire ma réponse, et à y trouver quelconque passage méprisant que ce soit.

      • PascalForget

        Ça se veut aussi sarcastique… Et je suis content que les commentaires articulés soient en majorité! ;)

        • Armandrik

          On ne peut prêter un ton à un article. Voilà le danger de ce genre d’écrit. Le sarcasme n’ést pas clairement souligné, et je dois avouer que le mépris est très probant dans les mots que vous avez utilisés.

          • PascalForget

            S’il faut souligner le sarcasme, l’exagération et souligner quand on utilise un cliché (… le joueur dans son sous-sol, pour souligner ma propre incompréhension), ça dilue beaucoup un texte. Et je ne suis pas méprisant envers les joueurs! Au contraire, je conclue que c’est moi qui doit avoir un problème…

          • Armandrik

            En somme, ce que je voulais évoquer, c’est que votre sarcasme n’était pas évident à deviner. Également, vous pouvez conclure que vous devez avoir un problème, n’empêche que l’article démontré clairement l’idée que vous vous faites du gamer…et que votre opinion me semblait Davantage celle de quelqu’un qui recherchait la polémique plutôt que le partage d’un sentiment sur un sujet.

          • PascalForget

            Pour moi, parler d’un joueur qui passe des heures dans son sous-sol à jouer, c’est une caricature, pas la réalité; je connais trop de gamers socialement adaptés, et encore plus qui sont presque socialement adaptés (#blague). Et oui, c’est certain qu’en avouant que je n’étais pas un gamer sur un site lu par des gamers passionnés, je me doutais que ça susciterait une polémique. ;)

          • Armandrik

            La polémique n’est pas tant que vous avouez ne pas être un gamer. En cela, je suis indifférent. C’est la généralisation que vous faites qui est troublante. Je vous ai lu et relu afin de m’assurer de bien interpréter le sens de vos mots, et pourtant, la conclusion demeure : vous tombez dans un descriptif empreint de préjugés. Je me bats auprès de mes jeunes( au secondaire) pour que ce genre de propos ne soient pas encouragés ou renforcés par quiconque. Et si votre article était lu par des jeunes, que retiendraient- iLsl? Que vous n’aimez pas les jeux vidéo? Peut- être. Mais l’image du gamer, Looser, serait davantage imprégnée dans son esprit…encourageant les préjugés. Attention, je ne dis pas que vous avez détruit le jugement moral de nos jeunes

          • Boourns

            Tu vois, le problème avec ce genre de rhétorique, on appelle ça la loi de Poe. Si on l’interprète dans ce contexte, ta « caricature » peut être une position acceptable pour un certain nombre de gens. Ceci dit, ca rend la ligne entre la caricature et une position prise de façon légitime beaucoup plus floue.

            Or, je me demande comment tu as pu penser que de troller une partie de ton lectorat aurait pu être bénéfique, hormis pour le fait que ca soit du clickbait.

          • PascalForget

            Je ne connaissais pas la loi de Poe, c’est un concept très intéressant!

            J’avais envie de faire un « coming out » en tant que non gamer, pour briser le préjugé « chroniqueur techno = est un gamer » et en établissant mon absence de talent en la matière. C’est pourquoi la dernière partie – ou j’évoque en annonçant « que je ne comprends rien » le cliché du gamer solitaire et loser dans son sous-sol – était pour moi un clin d’oeil pour mener à la finale, dire que c’était moi le problème… Les lecteurs de Branchez-vous savent que ce n’est pas ça un gamer! ;)

    • Guest

      Ça démontre peut-être que nous sommes une communauté forte et qui ma foie plus intelligente que vous croyez. J’devrais écrire un texte alors sur pourquoi les non-gamers sont losers….sa ferait du sens ça? N’importe quoi.

      • Alexandre Rodrigue

        possible, mais ça démontre que vous avez beaucoup de misère à accepter les opinions différentes de la vôtre surtout si celle-ci fait un peu de généralisation. Quand on lit bien le texte, on remarque que l’auteur ne dit aucunement que les gamers sont des losers, mais il ne comprend le pourquoi les gamers aiment passer des heures à jouer, malgré tout ce que l’on peut faire. Je partage aussi son point de vue, je n’y comprend toujours rien.

        Bref, vous êtes drôles à lire et très divertissants. Sans vous (et les ifans), les blogues technos seraient moins intéressants.

      • PascalForget

        Proposez le sujet à Laurent Lasalle, je pense qu’il aimerait. Mais je ne fait que tenter d’expliquer pourquoi je ne joue pas, pas que les joueurs sont losers… ;)

        • Boourns

          Désolé, mais tu ne fais pas « que » ça.

  • Martin Michaud

    Je comprends parfaitement son opinion… Ceci dit, la condescendance qu’il affiche en associant les jeux vidéos au jeune de 14 ans ou à une fuite de responsabilité… Alors là.. je décroche… Pire… Ça me le rends détestable au plus haut point et nous prouve que Martineau et sa gang du JdM n’ont pas le monopole de la haine refoulé. J’ai l’impression de lire un vieil homme pédant galvanisé par ses heures d’exercice…

    • PascalForget

      Je comprends votre point. Je veux simplement dire que j’ai (justement) décroché complètement des jeux autour de l’âge de 14 ans, et que je me surprends à voir autant d’adultes y jouer encore. C’est quelque chose qui va mal avec moi, pas avec les gamers! ;)

      • Martin Michaud

        J’ai fini par comprendre le ton « baveux » – J’vous suis depuis un bout quand même, tant aux Nerdz qu’au Code Chastenay. Mais à la première lecture – de la fin du texte – j’ai été heurté par ce qui m’as semblé être une condescendance assumée. J’espère que vous m’excuserai l’analogie avec Martineau; je sais pertinemment que personne ne mérite une telle chose. ;-)

        • Boourns

          Je me vois déçu du retrait de cette comparaison. Le style littéraire est pourtant identique: du troll de bas étage.

          • Martin Michaud

            Martineau ne réponds jamais à ses détracteurs et ne fait jamais rien d’autre que des amalgames. Mr. Forget, lui, à une belle carrière de journaliste CRÉDIBLE techno. Et disons qu’une fois n’est pas coutume. Et pour le reste, hormis la fin détestable, ses récriminations ne me sont pas étrangère non-plus. :-)

  • Daniel Rioux

    Quelle tristesse je ressens en lisant cet article. Pascal Forget que j’estime beaucoup depuis tant d’année, écrire un article aussi bourré de préjugés, d’informations ignares, de commentaires sorties de nulle part sur un sujet qu’il ne maîtrisent clairement pas. J’ai déjà entendu parler Pascal de son intérêt pour Star Trek. Je serais tenté de dire ici, comment peut-on trouver un univers inventé avec des choses impossibles intéressants? C’est pas la vraie vie? Et pourtant, j’ai aussi cette passion pour Star Trek. On ne peut pas juger les gens sur leurs intérêts et leur hobbies. Pourquoi quelqu’un est-il passionné par une gang d’individus qui s’essoufflent à courir pour frapper à coup de pieds un bout de caoutchouc gonflé? Ce n’est pas parce qu’on n’a pas cet intérêt qu’on doit juger les gens qui l’ont. Et étrangement, ces individus qui courent après le bout de caoutchouc, je vous le donne dans le mille, ce sont des adultes!! Eh oui!! Des adultes!! Qui perdent leur temps pendant des heures à tourner en rond autour d’un ballon! Ridicule… Eh oui… aussi ridicule que d’aimer s’investir dans un jeu qui saura nous transporter ailleurs, comme Star Trek peut le faire… sauf que cette fois-ci, c’est moi qui ait le contrôle sur ce qui se déroule à l’écran!

    Anyway, je pourrais reprendre l’article point par point et le démolir mais, ça ne ferait que me rendre encore plus triste. Je n’aurais pas pensé que quelqu’un de la trempe de Pascal pouvait avoir cette vision étroite. C’est exactement ce genre de vision qui mène au racisme et à la misogynie, l’incompréhension des actions d’autres groupes d’individus. Oui, la comparaison est forte… mais quand on n’arrive pas à comprendre des gens ou des groupes de gens qui sont différents de nous, c’est ce qui se produit.

    • PascalForget

      Désolé que l’article vous attriste. Mais si je comprends bien… Vous trouvez les gamers aussi ridicules que ceux qui courent après des ballons? ;)

      Plus sérieusement, je ne fais que confesser que je ne suis pas un gamer. J’aimerais tripper là-dessus, ce serait beaucoup plus simple.

      • Daniel Rioux

        En fait M. Forget, vous aurez compris que bien sûr, je ne trouve pas les amateurs de soccer ridicules, mon point étant que chacun à droit à ses intérêts et passions sans qu’on les dénigrent. Que vous ne trouviez pas d’intérêt dans les jeux vidéos, je n’ai aucun problème avec cela, je respecte vos intérêts. Si votre article avait été construit sur les vrais raisons qui font que vous n’aimez pas, ou même, sans justification, pas de problème. Là où je vois un problème, c’est lorsqu’on attaque ceux qui ont cette passion. En traitant des adultes « gamers » de gens qui se déresponsabilisent, d’illettrés, etc. je ne sais pas quel but vous recherchiez mais, le sujet de l’article semble seulement une raison pour créer un buzz si je me fis à vos clins d’oeil émoticônes. Cet article aura donc servi à quoi? À démontrer que si tu écris un article avec des propos choquants, tu réussis à choquer? Bien oui, si j’écris un article raciste ou homophobe, juste pour le fun de voir la réaction du monde. il est possible effectivement que mes propos choquent et qu’il y ait une réaction! Vous vous êtes dit… « Ahh les joueurs, dès qu’on parle contre leur passion… ils réagissent… ha ha ha! » lors de votre discussion avec l’éditeur en chef? Bien oui! Et si j’écris un article pour venir ridiculiser les amateurs de hockey, ça se peut que peut-être que quelqu’un quelque part, un amateur de hockey, réagisse et soit choqué!

        Ce que je trouve dommage dans tout cela, d’où ma tristesse, c’est que je vous estime depuis tant d’année et que là, vous ayez répondu à une demande avec un article de la sorte, ça me déçoit beaucoup! Non, je ne cesserai pas de vous suivre pour cela, j’essaie seulement de comprendre. Et si vous me dites « J’ai pourtant amener des arguments pour expliquer mon désintérêt des jeux! »… bon, si vous parlez du fait que vous êtes capable d’utiliser un clavier de 101 touches mais qu’une manette avec 7 boutons vous rebute, je me gratte le coco… Si vous trouvez que les cinématiques sont longues et inintéressantes mais que pourtant, vous êtes capable de vous écraser sans rien faire sur votre divan avec un sac de chip pendant 2 heures pour écouter un film, qu’on m’explique s’il vous plaît? La vraie raison est que vous ne trouvez pas d’intérêt dans cette passion tout comme moi, la collection de timbre ne m’intéresse pas. Je peux comprendre qu’une personne soit passionnée par tout ce qui entoure la géographie et l’histoire entourant la création d’un timbre mais moi, ça n’en fera pas une passion pour moi. Par contre, je n’irai pas ridiculiser ces gens pour le plaisir de la chose, ou pour démontrer un pseudo-point tout-à-fait absurde à démontrer! Et si le but ultime était tout simplement de créer du trafic sur le site de Branchez-vous, et bien bravo, il y aura eu un pic pour quelques jours qui finira par une absence de clic de ma part et de la part d’autres internautes pour les prochains mois parce que c’est une technique qui me répugne, même si elle ne vient pas de vous mais de plus haut. Bref, je ne vous en tient pas rigueur mais puisque vous avez droit à votre opinion, j’ai aussi droit à la mienne! Bonne journée!

        • Armandrik

          Bien répondu, monsieur Rioux. Monsieur Forget se réfugie trop facilement derrière cet argument qu’il ne désirait manifester que son désintérêt pour le jeu vidéo. Bien que cet aspect soit bien explicite, il n’en demeure pas moins qu’il soit tombé dans la facilité du préjugé. Raison pour laquelle j’ai dénoncé (et plusieurs d’entre nous) cet aspect de son article. Je suis également déçu que monsieur Forget soit tombé dans cet exercice journaliste qui côtoie le dénigrement, mais j’attribue cela à une faute de parcours. Toutefois, s’il persiste dans cette voie, je ne suis pas certain de pouvoir continuer à le suivre….et à suivre Branchez-vous. Il y a également maladresse de la part de ce magazine. Il faut toujours donner la chance à ceux qui commettent des erreurs. Pour moi, il ne resterait qu’à monsieur Forget d’admettre qu’il a été maladroit pour que le tout entre dans l’ordre. Une faute avouée est une faute pardonnée :-)

          • PascalForget

            Quand j’ai mieux compris le passage qui suscitait autant de réaction, j’ai écrit une version « patchée ». Je n’ai qu’ajouté que quelques mots entre les phrases qui soulignent les liens entre les idées et précisent le sarcasme et la caricature. Je discute avec Laurent la possibilité de la publier ici.

          • Armandrik

            Je suis très heureux de lire un tel propos, monsieur Forget.

          • Daniel Rioux

            La difficulté ici est que le sarcasme dans un article est parfois difficile à faire passer. Si j’avais vu votre visage et votre sourire en coin avec de tels propos, j’aurais compris et j’aurais sans doute sourit. Malheureusement, dans un article, il faut savoir trouver les mots justes pour que le lecteur comprenne bien que l’article en question se veut sarcastique dès le départ. Et je dois vous dire que généralement, je suis de ceux qui déplorent le fait que dans notre société, les gens ne savent pas voir souvent le 2e et le 3e degré derrière certaines blagues. Il est clair qu’en étant sur un site axé technologie et aspect geek de la société, le jeu vidéo est au cœur même des intérêts de plusieurs de vos lecteurs. Donc, les préjugés ont de fortes chances d’être mal perçu en partant, il faut donc être très prudent dans son choix de mots et dans le phrasé du texte.

            Tout ce que j’espère dans le fond, c’est qu’à l’intérieur de vous-mêmes, vous ne pensiez pas sincèrement que les joueurs plus âgés (j’en fait partie en ayant commencé à 11 ans avec un ordinateur Timex Sinclair ZX81) sont seulement des antisociaux irresponsables (je ne dis pas par contre que ça n’existe pas, il est clair qu’il y en a). Vous me semblez être quelqu’un avec du jugement la plupart du temps alors, je ne vous en tiendrai pas rigueur même si dans le fond, vous êtes peut-être immunisé contre l’opinion du public depuis tout ce temps. Cette passion qui est la mienne ne vous rejoint pas… ok… maintenant, pour rester dans le même ordre d’idée, allez donc essayer celle du jeux de société, qui est aussi une autre de mes passions mais qui exigent cette fois-ci que l’on socialise avec d’autres! Vous y trouverez peut-être plus votre compte, tout en conservant le jeu au cœur de celle-ci! Bien à vous! :-)

        • PascalForget

          Je comprends tout à fait que vous ne soyez pas d’accord. Mais je reste surpris de voir qu’évoquer le cliché de l’ado attardé dans son sous-sol – que j’ai utilisé justement parce que c’est un cliché, pour signaler mon inculture et à quel point l’univers des jeux m’était étranger! – fasse réagir autant. L’univers des jeux est riche, c’est un divertissement incroyable, je ne le dénigre pas: j’essaie d’exprimer pourquoi gamer me laisse froid! Si j’avais décrit les collectionneurs de timbres comme des vieux avec barbiche qui s’éclairent encore avec une lampe à l’huile et qui fument la pipe, vous auriez probablement souri…

  • Daniel Deschênes

    Wow c’est moche comment ce texte est remplie de préjugés. Le jeu vidéo est un hobby qui fait partie de mon intérêt général pour l’informatique et les technologies et en même temps, est mon moyen de relaxer après une journée remplie de rebondissements au travail et à la maison.

    Si je prenais le même ton de ce texte et je l’appliquais sur la mécanique, je serais en train de ridiculiser ceux qui se salissent les mains dans la graisses pour assembler « grosso-modo » des morceaux qui font rouler une voiture. Certes, une voiture est plus utile qu’un jeu mais je parle en référence à l’intérêt comme « hobby » envers la mécanique, ce que j’ai aucunement. Il y a des gens dans ma famille qui ne parlent que de ça et pourtant, je n’écris pas un texte sur le Web pour dire qu’ils sont bizarres d’aimer ça.

    Bref, c’est un manque flagrant d’ouverture d’esprit. En tant que parent de deux (bientôt trois) enfants, c’est bien une facette que je veux exploiter afin que si mon plus vieux aime la musique de « pouêle », que mon deuxième soit fasciné par les modèles réduits d’avions et que ma fille veut partir une ferme, je puisse être en mesure de les respecter assez pour les laisser vivre…

    À bon entendeur, salut.

    • PascalForget

      Bien d’accord! Le jeu est un hobby. Je me demande comment certains arrivent à y consacrer autant de temps!

  • Marie Bergeron

    Je comprends que nous pouvons avoir des perceptions différentes sur différent sujet, que notre opinion est libre à tous. Certes, on croirait que cet article dénigre les gamers. Il y a une différence entre donner son opinion et de parler d’un sujet qui, clairement ici, vous ne connaissez pas. Je suis une femme de 29 ans, je joue depuis que j’ai 5 ans. Je lis, je vais au gym, j’aime le cinéma étranger et surtout j’ai des amis très liés et ça depuis plus de 15 ans. En plus je joue, mais c’est vrai, j’avais oublié…je n’ai pas de vie. C’est dénigrant surtout pour tous ces gens qui travaille extrêmement fort derrière cette industrie.

    Comme le cinéma, les jeux vidéos demandent une grande créativité, beaucoup de travail et une ouverture d’esprit. Il y a beaucoup de bien fait du jeu. Exemple, Assassin’s Creed m’a appris sur l’histoire beaucoup plus que j’en ai appris à l’école. Alors pourquoi pas voir le côté positif de cette industrie monstre plutôt que de dire que tous ceux qui jouent sont des « losers » ou que jouer est une perte de temps… Ok vous n’avez peut-être pas utilisé ces termes, mais on le comprend clairement entre les lignes. Bref, c’est article est un peu n’importe quoi, basé sur un sujet que vous ne connaissez pas. Au lieu, vous devriez écrire sur des choses que vous connaissez et votre opinion sera pris beaucoup plus au sérieux. Merci! et maintenant je vais aller jouer à ma console au fond de ma cave noire…

    • PascalForget

      Merci d’emmener de bons points! J’ai tenté plusieurs fois de jouer à Asssassin’s Creed, c’est du super travail. Mais je n’accroche pas. Ni à Assassin’s Creed, ni aux autres franchises…

  • http://www.thierrybegin.com Thierry Bégin

    Bonjour Pascal,

    Tout d’abord, j’ai été attristé d’apprendre que l’aventure de la revanche des nerdz se termine aussi abruptement. je me souviens qu’à l’époque où j’avais la TV (ça doit faire une dizaine d’années au minimum) je vous suivais religieusement.

    Ceci étant dit, aujourd’hui je travaille pour une petite boite de jeux vidéo montréalaise et l’article que je viens de lire me fait comprendre que ce n’est pas que tu n’aimes pas les jeux vidéos, mais plutôt que tu n’aimes pas un certain type de jeux vidéos (je vise ici plus spécifiquement les AAA).

    La réalité est que des jeux vidéos il y en a à toutes les sauces.

    Si c’est l’art et le contemplatif qui te branche, je te suggère d’explorer Journey ou Flower sur PS3. Si c’est les jeux rapides qui peuvent se jouer entre deux stations de métros il y a une variété incalculable de choix (personnellement je joue à Rogue Legacy et Luftrausers ces derniers temps).

    Si construire des trucs c’est ce qui t’intéresse dans la vie, encore là il y a Minecraft, Besiege, et Kerbal Space program que j’affectionnent beaucoup.

    Pour de l’aventure entre amis? pourquoi pas un peu de Starbound ou encore Trine?

    La réalité est que pas tout les jeux ont des tutoriels, des cinématiques qui n’en finissent plus, des joueurs en ligne qui trichent pour être  »meilleur » que les autres en apparence. Mais tu remarqueras une chose, tout les jeux que j’ai nommés font partis de l’univers du jeux indépendant qui malheureusement n’a pas la même capacité de s’annoncer au grand publique que les grande compagnies. Peut-être que, dans ton cas, tu y trouveras ton plaisir.

    • PascalForget

      Merci de vos suggestions! J’ai essayé tellement de jeux au fil des années (l’univers des jeux est fascinant!), espérant toujours en trouver un qui ferait vibrer mon coeur autant que Pac-Mac… Je garde espoir, mais je crois que quelque chose s’est brisé en moi! :(

      • http://www.thierrybegin.com Thierry Bégin

        Non je ne pense pas que c’est quelque chose qui s’est brisé en vous mais je crois profondément que l’industrie elle-même est un peu bancale. Moi ce qui me plait dans les jeux c’est de me faire raconter une histoire et malheureusement c’est ce qui est souvent laissé de coté dans les gros titres des dernières années au profit d’un multijoueur ou encore de système de micros transactions. Heureusement pour moi il y a des jeux provenant de plus petites compagnies qui tentent de se démarquer en innovant un peu.

        • sim lav

          javoue que a ma premiere lecture, j’ai peter un plomb… j’avoue que sa ma pris une autre lecture pour comprendre son text. sur ce je suis daccord avec toi Thierry.

          Pascal, la frustration que tu as vis a vis les jeux video recent n’est pas rare, juste que peu on la chance de l’exprimer librement.

          Et cela est vrai que avec la pousser des technologie pour ce qui est du graphisme et peu etre meme des gimmicks de « motion control » la partie de l’histoire et du « Gameplay » a pris le bord… Je reve encore d’un nouveau Final Fantasy (like) qui met l’enphase sur l’histoire et non les graphiques.

          Quand je n’en pourra plus, je vais rebrancher mon Amiga et jouer a Indiana Jones and the last crusade.
          Merci !

          • http://www.thierrybegin.com Thierry Bégin

            Comme je le mentionnais, ce qui ressort pour moi de ce texte c’est vraiment que certains jeux qui pourraient lui plaire, mais malheureusement n’arrivent pas à faire assez de pub pour se faire remarquer.

            Le jeu sur lequel nous travaillions ici est très différent des autres et je comprend tout à fait la difficulté de se faire connaitre du publique plus large.

            Surtout quand on a pas des graphismes ultra réalistes comme certains jeux essaient d’avoir (ce n’est pas une mauvaise choses, Beyond: Two Souls est un excellent exemple de réussite sur ce point) ou une machine de marketing éprouvé qui arrive a faire de la pubs à même les stations de métros. Les budgets ne sont évidemment pas les mêmes.

          • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

            Bah, au pire, installez ScummVM? ;)

  • Marc A

    C’est vrai que quand je regarde la chaîne YouTube : Le Jeu C’est Sérieux, j’ai la vague impression de voir deux hommes dans la trentaine essayant de fuir la réalité. Le pire étant celui qui porte des lunettes, yé toujours frustré, il me rappel mon petit cousin de 14 ans. Merci beaucoup Monsieur le Justicier de la Pia$$e pour votre article.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Celui qui porte des lunettes et celui qui me tape le plus sur les nerfs! Pas capable de garder le silence 2 secondes…

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Bon, je me rends compte que j’ai ignoré Serge et Alexandre Rodrigue. Mais pourquoi n’ont-ils toujours pas d’avatar? :/

    • PascalForget

      Le Jeu C’est Sérieux? Vraiment pas capable. Le pire, c’est qu’ils veulent m’inviter à l’émission… ;)

      • Gaston

        Il ne t’inviteront probablement pas après avoir lu ton article :P
        /sarcasm

  • Kevin gamer

    Chacun ses passe temps. Plein d’adultes jouent au jeux vidéo après leur heures de travail et ils on des enfants. Sa ne les rend pas plus irresponsable. Je ne vois pas en quoi il y a en faire un plat. La génération change. Si ce chroniqueur pense tant au passé pourquoi il ne s’achète pas livre et nous laisse tranquille avec sa haine envers les jeux vidéo.

    • Matieu Fortier

      mais quelle haine??

  • Pierre-Paul Charlebois

    Je lis Branchez-Vous depuis tellement d’année que je ne me souviens plus de la première fois où j’y suis venu…
    C’est la première fois que je lis un tel article sur un site traitant de technologie…vous êtes sérieux ?
    Je m’adresse à Pascal Forget, mais aussi aux dirigeants de ce site…vous êtes sérieux ?

    J’ai 41 ans, père dévoué de deux enfants, époux d’une  »gameuse » qui accorde du temps libre de sa vie pour assouvir sa passion pour les jeux vidéos, pratiquement autant que moi, sinon plus parfois…
    À la lecture de votre article, il semblerait que je sois donc un nul de sous-sol, pas de vie sociale ?…un nerd renfermé sur lui-même ? Quel stéréotype merdique véhiculé par des gens comme vous qui dénigrent les jeux vidéos…
    J’imagine que vous êtes aussi d’accord avec tous ces lobbyistes chrétiens qui jettent le blâme de chaque tuerie et/ou acte de violence sur les jeux vidéos…et qu’un article suivra bientôt sur ce sujet.

    J’ose espérer que vous envisagez un changement de carrière si c’est ici tous le respect que vous avez envers les jeux vidéos.
    Un chroniqueur technologique qui rabaisse tout un pan de la société qui ose avoir une passion différente de la sienne… j’imagine Mme.DiStasio dénigrer tout ceux qui vont manger au restaurant quand ils en ont envie, au lieu de se faire un bon repas maison…

    J’aurais préféré que cet article se termine par un petit: Poisson d’Avril en avance !

    Sur ce, je retourne sur XBOX, je suis désolé d’être un no-life pour vous…

    Pierre-Paul Charlebois

    • PascalForget

      Merci de votre commentaire! Pour la comparaison avec DiStasio… Pour moi, c’est plus comme si un musicien critiquait les sorties au cinéma ou vice-versa. J’aime la techno, on pourrait s’attendre à ce que je trippe jeu vidéo. Mais non… Et c’est ce que j’ai tenté d’expliquer. Mais j’ai beaucoup d’estime pour quiconque sait dans quel sens tenir la manette de la Xbox! ;)

  • Matieu Fortier

    Je suis un gamer et Pascal n’en est pas un mais lui et moi pensons un peu de la même manière. Je trouve aussi que plusieurs des jeux actuels sont d’un ennui terrible et beaucoup trop compliqué pour rien. La plupart des jeux d’aujourd’hui se concentrent trop souvent sur les graphismes ainsi qu’à l’histoire qui se déroule principalement dans des cinématiques. Les jeux d’aujourd’hui ne misent pas assez sur la jouabilité. Quand je regarde ce qu’il y a sur Playstation, Xbox et aussi PC, je vois principalement des jeux de tirs à la première personne et des jeux de sports des plus ennuyeux qui ne m’attirent pas du tout tellement ils ont l’air redondants.

    Heureusement, avec Nintendo, je n’ai pas cette sensation. Cette compagnie innove constamment tout en continuant de faire ce qu’elle a toujours fait de mieux; des jeux de qualités sans artifices pouvant maganer la jouabilité. Les contrôles sont simples et on a toujours un bon feeling old school. Par exemple, avec un jeu de Mario ou Donkey Kong, Nintendo ne se concentrera pas vraiment sur l’histoire, c’est clair, mais ce qui en fera un succès se retrouvera dans sa jouabilité dans un univers de plates-formes. Je ne vois pas vraiment de différences entre les jeux rétros et ceux que Nintendo nous sorte aujourd’hui. Que je joue sur Gamecube ou WiiU, les jeux de cette compagnie me donnent toujours
    la même sensation que j’avais en jouant à mon bon vieux NES et mon Super Nintendo. Je suis très nostalgique et je lève mon chapeau à Nintendo qui continue d’alimenter ma passion des jeux vidéo même si j’ai le double de 14 ans.

    D’ailleurs, il n’y a pas d’âge pour aimer les jeux vidéo. Grandir/vieillir ne signifie pas qu’il faut abandonner ce qui nous passionne. Avoir un emploi et élever une famille ne sont pas des raisons pour mettre les jeux vidéos de côté. Bien sûr, le temps qu’on y consacre sera diminué de beaucoup mais il en sera ainsi avec tout autre passe-temps. Pour plusieurs, Zelda a fait parti de notre enfance. Pourquoi devrions-nous abandonner cette franchise qui est encore aujourd’hui si magique? Fan de Zelda pour la vie, l’âge adulte ne va pas m’éloigner de quelque chose qui, un jour, (et encore aujourd’hui) me rend si heureux! C’est la même chose avec les Looney Tunes, à 80 ans je vais encore les regarder en riant haut et fort!

    Par contre, il est vrai que même si la moyenne d’âge des gamers se situe dans la trentaine, il y a beaucoup trop d’adultes immatures. Le simple fait de voir la réaction des gens sur twitter face à ce texte nous le confirme. Des insultes et rien pour contre argumenter efficacement. Ça m’attriste que la communauté des joueurs manque tant de maturité. Il faut dire que plusieurs d’entre eux sont à l’image des jeux d’aujourd’hui. Certains titres cotés  »M » devraient se faire octroyer un  »i » pour immature. Il y a aussi plusieurs  »journalistes » et Podcasteurs qui manquent de sérieux et de professionnalismes. C’est dommage d’être entouré d’adultes qui agissent comme s’ils étaient dans une cours d’école. Ça ne donne pas une très bonne image pour les jeux vidéo et je crois que c’est exactement ce que voit Pascal. Personnellement, je n’ai pas besoin qu’un jeu soit hyper violent et vulgaire pour prouver ma virilité. C’est pourquoi je favorise Nintendo.

    Je m’éloigne peut-être du sujet principal mais je tenais à expliquer ce qui fait de moi un gamer. Sans Nintendo, il y a longtemps que j’aurais cessé de jouer et c’est peut-être moi qui aurait pu être l’auteur de ce texte. J’admire Nintendo et les gens autour de moi le savent très bien. Cela ne signifie pas que je suis un fanboy et que je vais approuver les moindres faits et gestes de cette compagnie. Je ne suis pas fan de tous leurs titres après tout. (Kirby, Pokémon, Wii Sports Club, Wii Music, etc.) Oui, j’aime certains titres des compagnies tiers, mais de ce que je peux voir, c’est Nintendo qui impressionne le plus. Malheureusement, pas assez aux yeux de tous qui préfère acheter des produits même pas terminés, des jeux brisés avec du DLC sur le disque sans parler des nombreux glitches dans un monde  »next-gen » à 30 images par secondes. Où est le plaisir là-dedans?

    Bon texte Pascal!

  • Boourns

    J’ai lu cet article, et au départ, je m’attendais à une argumentative bien fondée et respectueuse. J’ai eu à peu près le tiers de ce que j’espérais, malheureusement.

    Les bouts sur les cinématiques qui prennent trop de place, complètement d’accord. Pour les tutoriels, je comprends le désarroi de l’auteur. Pour le volet de la triche, je peux me mettre à sa place.

    Toutefois, j’en ai pas mal contre sa tirade contre le mode de vie des gamers. Ok, on comprend, ça ne te plait pas à toi. Or, sache qu’il y a des gens qui aiment ce hobby. Dis-moi, Pascal Forget, qui es-tu pour porter jugement sur le mode de vie des autres? Un chroniqueur sur un site web? Et après?

    De plus, tu aurais très bien pu faire passer ton point sans caricaturer le gamer de façon aussi abrutie. Je parle ici de tes pointes comme quoi ils font systématiquement tous de l’embonpoint et qu’ils ne sont pas capable d’entretenir de relations normales. Toutes des généralisations révolues. C’est ce qu’on appelle un « appel au ridicule », une tactique de débat utilisée dans le but de discréditer la position qu’on attaque. Serais-ce par manque d’arguments, par hasard?

    Et non, je ne me prétendrai pas une connaissance d’un travailleur dans l’industrie du jeu vidéo. Ça n’apporterait aucun poids supplémentaire à mes points, d’ailleurs. De plus, je ne faisais pas partie des gens qui se disaient que tu ne comprends pas, car vois-tu, je peux très bien comprendre que certains n’aiment pas les jeux vidéos, et je n’ai aucunement d’affaire à critiquer leurs goûts. C’est une affaire propre à chaque. Toutefois, tu ne me vois pas blaster ces gens sous le couvert d’un éditorial. En fait, je n’ai même pas envie de trouver d’équivalents à tes flèches pour les non-gamers; c’est contre-productif.

    Je vais te dire ce que tu ne comprends pas: que les goûts sont dans la nature. C’est pas parce que tu n’aimes pas quelque chose que les gens qui aiment ce que tu n’aimes pas sont inférieurs. Et autre chose que tu te dois de comprendre: il est inutile de discréditer la partie opposée pour faire valoir ton point. La politesse rapporte beaucoup plus.

  • Mathieu Méa

    Je ne comprends pas non plus les gens qui passent des heures à jouer aux jeux-vidéos mais ce n’est pas pire que de passer des heures à écouter la TV ou la radio : au moins les jeux-vidéos maintiennent une activité cérébrale.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Je crois sincèrement que la télévision et la radio peut également faire réfléchir. Mais peut-être que la portion interactive des jeux vidéo ajoute une plus value, en effet. Sauf lors des cinématiques… ;)

      • Emma

        Et pourquoi une cinématique ne pourrait faire réfléchir? Est-ce qu’on est 100% passif au cinéma ou en lisant? Cette discussion s’enfonce dans l’absurde.

        • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Je parle de la plus value des portions interactives des jeux vidéo, qui (vous conviendrez avec moi) est absente lors des cinématiques.

    • PascalForget

      Très bon point.

    • Armandrik

      Ou d’avoir écouté la Revanche des Nerds :-)

      • PascalForget

        ;)

  • http://jpmurray.net Jean-Philippe Murray

    Pour pas mal toutes ces raisons, et probablement d’autres, je n’apprécie réellement que les Civilization et Sim City de ce monde…

  • http://Rhialto.com/ Rhialto

    WOW! J’ignorais qu’il y avait autant de lecteurs silencieux… si je ne me trompe, c’est un des articles ayant suscité le plus de réactions, Laurent saura dire.

    Je me contenterais de dire qu’il ne faut pas tous mettre les joeufs (haha!) dans le même panier! Il y en a pour tous les goûts et c’est un peu futile de dire qu’aucun n’est intéressant. Je regarde la plateforme Steam aujourd’hui et je trouve incroyable le nombre de titres disponibles, en plus de tous les ‘indies’ à la mode. J’ai déjà joué plus que maintenant, aujourd’hui je me concentre sur 1, 2 jeux à la fois pendant plusieurs mois.

    Il me semble que 2048 ça serait le genre à Pascal, non? C’est cérébral et c’est classé comme jeu… il y en a tout plein de ce genre. Pas toujours obligé d’être des grosses productions à la Ubisoft, Activison etc.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      On a déjà vu pire, mais effectivement, ça suscite énormément de réactions. Je me demandais JUSTEMENT quand les commentateurs réguliers allaient débarquer. Bienvenue.

      • Guest

        J’aimerais savoir s’il s’agit du nouveau type de journalisme, ça: troller en visant le plus petit dénominateur commun. Parce que si c’est ça, au diable les études en journalisme; n’importe qui sur internet peut se prétendre journaliste de « formation ».

      • Boourns

        J’aimerais savoir s’il s’agit du nouveau type de journalisme: troller en visant le plus petit dénominateur commun. Parce que si c’est ça, au diable les études en journalisme; n’importe qui sur internet peut se prétendre journaliste de « formation ».

    • PascalForget

      C’est drôle, même les jeux de type 2048 me laissent froids… Je vous dis, j’ai un vrai problème! ;)

  • Steve Rodrigue

    Moi, c’est les BD de super-héros qui ne m’intéresse pas du tout! Tu fais bien de t’assumer… et de troller un peu. ;)

    • PascalForget

      Il me semble que « Les BD de super-héros ne m’intéressent pas du tout » ferait un très bon article! ;)

      (Mais j’adore les BD de super-héros…)

      • Armandrik

        Les comics américains? Vous aimez? Pourtant, vous n’avez plus 14 ans :-)
        (Moi, je les adore également)

        • PascalForget

          Oui! Je ne peux pas dire que je suis un expert en comics – j’ai lu beaucoup plus de BD européenne style Éditions Dupuis – mais je trouve que c’est un univers extraordinaire. Des trucs comme Y the Last Man ou The Walking Dead, c’est vraiment bon!

          • Armandrik

            Là, je ne peux que vous appuyer pour vos goûts en matière de bandes dessinées. Je partage votre critique sur les deux titres mentionnés, en plus de DMZ :-)

  • julien rousseau

    Je veux juste comprendre le but de cette article? Un opinion? Mais tu y joues pas aux jeux… tu en sais absolument rien! Chier sur le monde qui aime ce médium? c’est juste triste et mesquin. Le jeux vidéo a jamais été aussi diversifié et riche, avec tes exemple de WOW tu es triste et désinformé. Ça n’a servi a rien ton propos ici, a part peut-être perdre le respect de quelque un d’entre nous.

  • Alex

    J’ai une blonde et 2 enfants je joue au hockey fais du karaté et du cinéma tout en travaillant et j’aime toujours les jeux vidéos
    Il faut pas être étroit d’esprit en pensant que la majorité des gens qui aiment les jeux vidéos sont enfermés dans leurs sous sol

  • Gaston

    Eh boy, il y en a des commentaires sur ce texte, il va sûrement avoir un nouveau record de commentaires.

    Ce qui me surprend le plus dans la majorités des commentaires, c’est le niveau de violence verbale et de haine. Une personne a le droit d’avoir des opinions contraires aux nôtres et a même le droit de les exprimer et même de les publier.

    Ce que je lis aujourd’hui sur cette page me bouleverse un peu. Ce que je vois, c’est plein de gens qui s’affirment et crient haut et fort: «MOI, MOI, MOI !!! Moi j’ai le droit d’être, d’aimer, de penser, d’avoir des opinions, d’avoir des goûts et des intérêts, j’ai le droit à la liberté d’expression (Je suis Charlie) et surtout « JE ». Mais les autres qui ne sont pas comme moi, qui ne pensent pas comme moi, eux devaient se taire, parce qu’ils ne connaissent rien, moi je vois la lumière pas eux, moi je comprends, pas eux, autrement dit, moi j’ai le droit de m’exprimer et pas eux. Bref, si tu ne penses pas comme moi « ta yeule ».»

    Je crois que l’on pourrait changer le propos du billet de Pascal (les jeux vidéo), par la politique, la souveraineté, la religion et dans les année 70-80 le Canadien et les Nordiques et on aurait le même genre de commentaires.

    Ce qui m’énerve, c’est quand des gens se réclame le droit à la liberté d’expression (Je suis Charlie), mais la refuse aux autres.

    Pascal Forget a bien le droit de dire pourquoi il n’aime pas ceci ou cela et il est même payé pour le faire sur ce site (m’enfin je crois) et même si il utilise des clichés qui ne sont pas si loin de la réalité en partie pour émettre son opinion, ce n’est pas une raison pour utiliser autant de violence et de haine dans les commentaires.

    Si on se sent visé, que l’on se reconnait un ti-peu dans ces généralisations, ou même si on ne se reconnait pas et/ou on se sent offusqué, ça ne nous donne pas le droit à la violence et à l’insulte.

    Il faut prendre son gaz égale.

    Après tout, un jeu vidéo, ça ne reste… qu’un jeu.

    • Boourns

      Donc selon toi, il est impossible pour nous d’affirmer notre désaccord sans dire aux gens de fermer leur gueule? Que je sache, j’ai simplement réfuté les passages que je trouvais douteux, et j’ai exprimé des doutes sur les motivations de l’auteur, et de son patron modérateur.

      Je ne me souviens pas de leur avoir dit de « farmer leu’ yeules », comme tu sembles illustrer.

      • Gaston

        Vous devriez peut-être relire ce que j’ai écrit, je dis clairement « dans la majorités des commentaires », je ne vous ai pas visé directement, je ne vous pas cité en exemple, je ne vous ai pas nommé, bref je n’ai pas parlé de « vous ».

        Vous devriez peut-être aussi relire les commentaires, la plupart sont empreint de violence et de haine.

      • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        Je comprends mal pourquoi vous vous sentez visé personnellement par ce commentaire?

  • Simon Voyer-Poitras

    «Après plus de 5 tentatives (ou 3 minutes, selon la première éventualité), lorsque je reste pris à la même place, je décroche solide…» [...] «Une journée où je m’ennuyais sérieusement, j’ai décidé de jouer à un jeu de tir à la première personne en réseau. Ma première partie a duré 3 secondes. Ma deuxième 5. Et ainsi de suite pour en arriver à jouer un bon 45 secondes après quelque semaines d’entraînement (je suis peu doué, mais très têtu).»

    Ton problème, c’est ton manque de talent. Et qui a dit qu’être gamer nous empêchait d’aller au gym, d’avoir des relations (incluant les filles, que tu as apparemment seulement découvert au cégep…), de lire, etc.

    «La dernière phrase du texte est « Une chose est certaine : compte tenu de mon total absence d’envie de jouer à des jeux vidéo, il doit y avoir quelque chose que je ne comprends pas. Peut-être est-ce un gène qui me manque? ». Les joueurs, l’univers des jeux et l’industrie des jeux vidéos me fascinent… Mais je ne joue pas aux jeux vidéos, c’est tout. Et oui, c’est étrange pour un chroniqueur techno!»

    Ton texte était insultant, voire imbécile. Il y a une différence entre ne pas aimer kkch et vomir des stéréotypes innocents pour accrocher quelques cliques de plus sur ton blog.

  • LadyQc

    Je trouve triste de voir le nombre de stéréotype dans cet article. On peut ne pas aimer les jeux vidéo sans dénigrer ceux qui y jouent. Ce n’est pas parce que quelqu’un passe des dizaines d’heures devant un PC ou une console que la personne est illettrée ou stupide. Oui il y en a, mais il ne faut quand même pas généraliser. Les jeux vidéo sont des passes-temps au même titre que le cinéma ou la peinture. Il y a tellement de jeux vidéo sur le marché que même ma mère y joue. Je pense que chacun peut trouver son compte, que ça soit sur son téléphone ou par des jeux sur Facebook. La majorité de mes amis de vie réelle, je les ai connu sur les jeux vidéo. Mon copain, je l’ai rencontré sur des jeux vidéo. On a une passion commune qui nous rapproche beaucoup comparativement à plusieurs couples que je connais. On joue ensemble au même titre que d’autres couples prennent des marches ou vont magasiner durant une journée. C’est une autre forme de « social », en quoi ça diffère des parties de bingo ou des chorales du mercredi soir?

  • Danick Pontbriand-Giguère

    Pourquoi écrire sur quelque chose qu’on aime pas ?

  • Jeremy Gilbert

    Monsieur Forget, cette courte lettre vous résumera l’essentiel de ma pensée.

    Comme si le fait d’aller au gym et de courtiser des femmes était synonyme de victoire sur autrui. Rien n’est plus idiotique et centré sur soi-même que de s’entraîner pour avoir une belle apparence et non dans un cadre social comme la pratique d’un sport par exemple ou l’entraînement en plein-air. Plusieurs jeux vidéo offrent la possibilité de s’entraîner à la maison sans le contexte excessivement douchebag du gymnase.

    Pascal Forget je crois simplement que vous êtes une personne qui évolue dans un contexte qui la dépasse, à une époque où vous n’avez plus votre légitimité d’entan. Les jeux vidéos sont un vecteur qui m’a permis de connaître une femme dont je suis tombé amoureux. C’est un contexte dans lequel j’ai étudié au Cégep et dans lequel j’ai travaillé pendant deux années ce qui m’a permis de mettre du pain et du beurre sur ma table.

    Toutes ces excuses sont des fuites à mon humble avis. Il est correct de ne pas être une personne avec énormément de talent dans une discipline, ce n’est pas pour autant une raison pour s’emporter avec des sophisme aberrants.

    Les jeux vidéo sont une source de divertissement et un média pour véhiculer des oeuvres d’art comme le sont les romans, les albums de musique et les films que vous allez voir au cinéma seul ou accompagné de vos amis.

    Je suis déçu si ce texte représente réellement votre opinion, mais je me garde une gêne car votre texte est probablement le meilleur moyen de chercher à choquer les amants du jeu vidéo et ils sont légion aujourd’hui.

  • Marcus R.

    tu fais quoi de tes soirée si tu joue pas à des jeux ? rester dans la triste et déprimante réalité ? awkward !! :)

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Visiblement, il rédige des textes pour insulter les gamers! Pfff… ;)

  • Armandrik

    Quelle déception que de lire un texte fleuretant avec certains préjugés! Cela traduit un
    manque de rigueur intellectuelle de votre part, monsieur Forget. En cela, je
    suis profondément déçu, car j’ai toujours eu (et j’ai encore) de l’estime pour vous, depuis plus
    de 15 ans (déjà?). Vous étiez toujours réfléchi et posé dans vos propos, usant
    d’élégance dans le choix des mots. Cette fois-ci, vous avez trébuché, du moins
    dans la dernière partie de votre article.

    Ce ne sont pas les arguments associés à l’univers des jeux
    vidéo qui m’irritent. Chacun à ses préférences dans le domaine (ou aucune,
    comme cela semble être votre cas). En fait, c’est l’incontestable mépris dont
    vous faites preuve envers ceux qui s’abandonnent à ce passe-temps qui trahit
    l’image d’un Pascal Forget ayant toujours été respectueux d’autrui (du moins, à
    l’écran :-)). Puis-je vous demander sur quelles études vous appuyez vos
    arguments quant à la qualité de vie que mène chacun de ces « gamers »? Vous croyez réellement que les « amants »
    du jeu vidéo sont des troglodytes anencéphales isolés de la société et
    complètement ignares de ce que vous décrivez comme étant la vraie vie
    sociale? Si je vous mentionnais que je
    suis un enseignant qui travaille entre 50 et 60 heures par semaine, que j’ai probablement
    lu plus de livres que vous (avec mes quatre diplômes universitaires
    (enseignement, histoire, cinéma et études médiévales), que je m’entraîne
    régulièrement (non pas pour ressembler à Brad Pitt, mais pour maintenir une
    bonne santé), que j’ai 43 ans, que j’adore la création littéraire, que j’aime
    me réfugier sur mes terres (je suis un amant de la nature), que j’ai une épouse
    qui enseigne également, que j’ai ma rencontre sociale à tous les vendredis soirs avec mes amis et que j’aime l’univers des jeux vidéo (surtout les histoires interactives, comme Missing avec Roy Dupuis), que (ou qui) suis-je pour vous?

    Encore une fois, je peux comprendre l’idée de ne pas aimer
    cet univers que vous avez su décrire dans cet article. Toutefois, vous avez été
    profondément maladroit dans la démonstration de vos arguments. Votre intention
    était de susciter de vives réactions? Mission accomplie. Toutefois, ne tombez
    pas dans le piège de la démagogie et du sophisme, je vous en prie. Vous avez
    toujours été intellectuellement rigoureux, demeurez ainsi :-).

  • Cmx

    Après toutes ces années auprès, de chroniqueurs tels que ceux de la Revanche des NerdZ, on peut sentir une certaine frustration voir mépris dans cet article.

    Et d’une source personelle en lien, Pascal Forget est homosexuel, alors probablement que ce passe-temps qui se compare ni plus ni moins au cinema, ne l’interpelle pas comme la majorité des femmes.

    • Armandrik

      Autant nous pouvons souligner que Monsieur Forget a écrit un article truffés de préjugés, autant vos propos sont déplacés à son égard. Je ne suis pas d’accord avec la dernière partie de son article, mais je Ne sombrerai jamais dans l’attaque personnelle ou le dénigrement de la personne. Ce que vous avez écrit ne fait pas office d’arguments. Je vous encourage à être davantage constructif dans vos propos.

      • Cmx

        Mentionner qu’il est homosexuel est une attaque personnelle?

    • Gaston

      Il y a plus de frustration et de mépris dans votre commentaire dégradant que dans le texte de Pascal.

      En passant la diffamation basé sur l’orientation sexuelle est considéré comme un crime haineux au Canada, vous devriez avoir honte.

      • Cmx

        Et où est la diffamation au juste?

        • Gaston

          Dire que «c’est parce que quelqu’un a une orientation sexuelle « x »», qu’il ou elle n’aime pas une chose ou ne peux comprendre ceci ou cela est de la diffamation et de la discrimination.

          Autrement dit, invoquer l’orientation de quelqu’un pour « expliquer » ou « dénoncer » les opinions ou les actions de la personne est de la diffamation et de la discrimination.

          Comme le commentaire disgracieux original a été supprimé, c’est difficile à voire.

          • Fonzy

            Est-ce qu’une Femme est plus portée à aimer les cosmétiques et les soins de beautés qu’un homme? Oui.

            Est-ce qu’un Homme est plus porté à aimer les combats de boxes et le hockey qu’une Femme? Oui.

            Lumière, lumière…

          • Gaston

            Et quel est le rapport avec l’orientation sexuelle?

            Quand on a volontairement les yeux fermé, la « lumière, lumière » ne sert à rien.

            Il n’y a aucun rapport entre l’orientation sexuelle ou la croyance religieuse, ni même avec la couleur de la peau et le fait d’aimer ou non une chose. La seul chose que ces « conditions » ont en commun, c’est l’intolérance et la discrimination que certaines personnes leurs font subir.

    • RL

      Heuuuu…

      Je suis homosexuel et hardcore gamer, mon chum aussi, et j’en connais plein d’autres.

      C’est un peu mal informé comme commentaire…

      (Je connais aussi tout plein de femmes hardcore gamer…)

  • Bass

    Le problème pour moi dans cet article c’est pas le fait que l’auteur exprime son opinion, mais qu’en lisant j’ai eu l’impression qu’il crachait à la tronche de ceux qui n’étaient pas de son avis, en l’occurrence les gamers.

  • LeChat

    Pas de bol, vous n’êtes tombé que sur des jeux de merde !
    Et pour le nombre de doigts : vous n’avez jamais fait d’un instrument de musique ? Vous savez, on doit souvent se servir de tous ses doigts aussi. Et cela n’a rien d’exceptionnel.

  • Raphael M. Waikato

    Les jeux-vidéo sont comme les autres média : ils sont divers… Vos premières remarques peuvent être facilement contrées avec des productions telles que « Super Hexagon » de Terry Cavanagh, sans aucune cinématique, sans tutoriel, sans triche, sans complexité (juste deux boutons, et un gameplay simplissime). Votre article fait état de votre ressenti, et en cela je ne chercherai pas à en diminuer la portée. Ceci dit, je lui trouve le même écueil que les articles essayant de lier les jeux-vidéo avec la violence… il considère un sous-ensemble de jeux-vidéo comme étant représentatif du Tout.

    Quand à la condescendance qui pointe à la fin de l’article, essayant de hiérarchiser les passe-temps… je trouve cela dommage. Des jeux tels que « Mass Effect » proposent des choix moraux et philosophiques assez poussés, et je pense avoir appris bien plus sur moi même en y jouant qu’en lisant l’intégrale de Spinoza… A chacun sa manière de se trouver ; à chacun sa façon de se relaxer.

    En attendant, je vous souhaite une bonne journée, et au plaisir de vous relire.

  • Fox21

    Je ne comprends pas bien l’intérêt de l’article. Évidemment que vous avez le droit de ne pas aimer les jeux vidéos, tout comme j’ai le droit de ne pas aimer l’opéra ou comme une tierce personne a le droit de ne pas aimer la lecture, et ce quelles qu’en soient les raisons. Chacun ses goûts, on n’a jamais reproché à qui que ce soit qu’il lui manquait un gène parce qu’il n’aimait pas les haricots verts.

    En revanche, vos précisions sur les caractéristiques des gamers relèvent davantage du cliché que d’une quelconque analyse. Dans la vraie vie, on peut aimer jouer aux jeux vidéos tout en ayant une copine, une vie sociale, un boulot… ainsi que d’autres loisirs. Pas la peine de dénigrer les gamers pour justifier votre refus d’appartenance à cette catégorie, personne ne vous le reproche.

    Au fait, pour information, la moyenne d’âge des joueurs en France est aujourd’hui aux alentours de 40 ans. Je ne vois donc pas en quoi le fait que vous n’ayez plus 14 ans pose un problème en soi.

  • Louis Desjardins

    Il est vrai que oui, beaucoup de gamers ont de la misère à dealer avec la
    réalité, ça je l’accorde et bien sur, vous avez le droit de ne pas aimer
    les cinématiques et la complexité des jeux « modernes ». Cependant, en
    effet, vous a vraiment fait passer les gamers pour des espèces de monstres
    enfermés dans leur caves qui ne parle à personne durant toute leur
    journée, ne vont jamais travailler (bon, déjà en partant, jouer sans
    argent est assez plate, donc travailler est un must je vous dirais), bref n’ont aucune
    vie sociale. Et en plus, pour en rajouter, vous faites l’éloge du gaming
    « rétro » du style Pacman et compagnie. Comme il est dit sur TV Tropes:
    « They changed it now it sucks » (« Ils l’ont changé, asteur c’est d’la
    marde ») hein Pascale? ;)

    • Armandrik

      « Il est vrai que oui, beaucoup de gamers ont de la misère à dealer avec la
      réalité, ça je l’accorde. »

      Encore une fois, ce genre de propos n’est appuyé sur aucun fait. En réalité, il y a des études en sociologie qui démontre parfaitement le contraire. Ce genre de stigmatisation que vous et monsieur Forget affichez n’est que pure fumisterie et ne fait qu’euphémiser le mépris envers une communauté qui porte l’image d’une réalité pouvant avoir existé il y a 20, 30 ou 40 ans. Aujourd’hui cette réalité peut exister, mais demeure minoritaire. Le jeu vidéo est, à mon sens, un autre outil de divertissement comme peut l`être le cinéma, la littérature, la peinture et le théâtre. Si je vous dis que j’ai fait des études en philosophie dans le cadre de mon diplôme en enseignement, que j’ai lu Kant, Platon, Socrate et Heidegger, est-ce que cela fait de moi intellectuel respecté en contact avec la réalité?

      Je suis un personne instruite qui aime les arts et le divertissement. Le jeu vidéo fait partie des nombreuses passions qui m’habitent et me permet d’être le témoin privilégié de belles histoires (Mass Effect, Heavy Rain, etc.). Pourtant, malgré cette passion pour le jeu vidéo, je ne suis pas un mésadapté social. Tous les gens que je côtoie appartiennent au même modèle social que le mien : des professionnels (avocat, banquier, ingénieur,etc.) qui se laissent transporter par des passions, et l’une d’entre elles est le jeu vidéo. Mes amis et moi avons plus de 40 ans. Nous ne ressentons plus le besoin de sortir dans les bars. Nous avons des enfants et de lourdes responsabilités professionnelles. Pourtant, nous trouvons le temps de nous rencontrer tous les vendredis soirs (nous nous connaissons depuis plus de 25 ans) ou de faire des voyages ensemble, du camping, etc..
      Si je vous écris cela, c’est pour simplement mentionner qu’il devient impératif de cesser d’entretenir et d’encourager ce genre de préjugé social : gamer = trogdlodyte asocial. Il est temps de sensibiliser les gens sur la réalité qui entoure la communauté du jeux vidéo. Une communauté composée de différents genres, de différents intellects… :-)

      • Louis Desjardins

        Je crois que je me suis mal exprimé on dirait. Je n’ai pas dis que « tout » les gamers ou « une majorité » des gamers sont comme ça. J’ai juste dit qu’il y en avait beaucoup. Je suis moi-même gamer et je sais déjà tout ce que vous venez de dire. Oui, je sais qu’on peut avoir une vie sociale tout en gardant une passion pour les jeux vidéos tout comme le cinéma, ou tout autre forme de passion. Vous ne m’apprenez rien ici. ;)

        Cependant, que ce soit les jeux vidéos ou le cinéma, ou même la littérature, ces passions peuvent être et sont utilisé comme échappatoire à la réalité qui peut être assez sombre pour beaucoup (dont moi-même). Je m’excuse si vous vous êtes senti visé par mon intervention, ce n’était pas du tout mon intention.

        Mon point était justement, que même si nous, les échappatoiristes, formont une partie des gamers, on ne peut commencer à dire que tout les gamers n’ont pas de vie sociale comme Pascale l’a fait car c’est généraliser et je dirais même aussi attaquer un épouvantail. Même les gens qui s’échappes dans les jeux vidéos (ou peu importe la passion, en fait) de temps en temps peuvent tout de même avoir une vie sociale très riche. Ils ont seulement besoin d’un peu de temps dans leur monde de temps en temps histoire de décompresser.

  • philBaron

    Bonjour,

    je suis moi-même ce que l’on considérerait un « fanatique de jeux vidéo », de plus que j’étudie présentement en vue de me retrouver à la fin de l’université dans une boîte de jeux vidéo. Étant donné que le temps me manque ces jours-ci je réussis à peine à récupérer une soirée par semaine pour « Gamer ». Pourtant, c’est une soirée qui me tient à coeur et que j’anticipe avec une grande impatience à chaque semaine. Voici pourquoi: Alors que certains jeux offrent de longs tutoriels ou des cinématiques atrocement longues, la plupart en valent la peine afin d’offrir la meilleure expérience possible. Voici le mot: « Expérience ». Chaque jeu (ou série de jeux), offre une expérience unique qui vaut (ou pas) la peine d’être essayée.

    Jouer à un jeu est plus que de perdre du temps tout seul (ou entre amis) dans son sous-sol; c’est de vivre une expérience, découvrir un monde, une histoire surréelle. La plateforme sur PC Steam offre plusieurs jeux dans toutes les catégories et de tout genre. Il s’agit de fouiller un peu pour trouver la perle rare.

    par rapport aux autres points, je suis d’accord que la triche reste un facteur qui en enlève au jeu mais pas sur le point de la difficulté. As-tu déjà entendu parler de Dark Souls ou Demon Souls? Ce sont des jeux brutalement difficiles, et c’est ce qui en fait la beauté de ces jeux. Après s’être approprié les contrôles et à force d’essayer et de réessayer, on finit par passer par dessus ce que tu appelles « un problème insurmontable » et cela offre un sentiment de satisfaction et d’accomplissement énorme (même si ce n’est qu’un jeux).

    Je ne crois pas que tu n’y comprends rien, tout simplement que tu as peut-être essayé des jeux qui ne sont pas fait pour ton emploi du temps ou même qui ne sont pas fait pour toi.

  • Fox21

    Je ne comprends pas bien l’intérêt de l’article. Évidemment que vous avez le droit de ne pas aimer les jeux vidéos, tout comme j’ai le droit de ne pas aimer l’opéra ou comme une tierce personne a le droit de ne pas aimer la lecture, et ce quelles qu’en soient les raisons. Chacun ses goûts, on n’a jamais reproché à qui que ce soit qu’il lui manquait un gène parce qu’il n’aimait pas les haricots verts.

    En revanche, vos précisions sur les caractéristiques des gamers relèvent davantage du cliché que d’une quelconque analyse. Dans la vraie vie, on peut aimer jouer aux jeux vidéos tout en ayant une copine, une vie sociale, un boulot… ainsi que d’autres loisirs. Pas la peine de dénigrer les gamers pour justifier votre refus d’appartenance à cette catégorie, personne ne vous le reproche.

    Au fait, pour information, la moyenne d’âge des joueurs en France est aujourd’hui aux alentours de 40 ans. Je ne vois donc pas en quoi le fait que vous n’ayez plus 14 ans pose un problème en soi.

  • Gratte-Cvl

    « Les cinématiques »
    Ca dépend des jeux et de ce que tu en attend. Certains jeux ont une histoire assez complexe que le gameplay seul ne peux retranscrire (genre Bioshock Infinite). D’autre les utilisent pour assoire les personnage (Far Cry 3). Certain vont jusqu’à faire de la cinématique un élément de gameplay (je penses à Dear Esther). Après, c’est vrai que certains jeux abusent clairement de la cinématique (BF4, par exemple) ou est un choix scénaristique douteux (le dernier Tomb Raider).
    C’est une remarque assez curieuse car les JV avec beaucoup de cinématique sont quand même assez rare (peut-être moins sur console).

    « Les tutoriels »
    Certains jeux essayes de varier énormément le gameplay, ce qui amène parfois à multiplier les commandes afin de permettre au joueur de répondre de différentes manières à une même situation. D’autres préfères se basé sur le leveldesign pour obtenir le même résultat.
    Mais des jeux avec très peux de commande existe encore et toujours, le dernier Serious Sam, par exemple (tu as les 4 touche pour te déplacer, la sourie pour voir, la touche espace pour sauter et le clique gauche pour tirer).
    Après, y a encore et toujours des jeux qui en abuse pour gonfler la partie solo mais encore une fois, c’est loin d’être courant.

    « La triche »
    Ué enfin, la triche, tu l’a dans la vie de tous les jours. Pour certain c’est une façon de vivre et il faut l’accepter. La triche tu ne peux que vivre avec, lui taper dessus ou pleurnicher. Perso, j’ai plutôt envie de pleurnicher devant des triches du niveau de l’affaire HSBC ou de celle des subprimes. Quand un mec va trop vite dans un jeux, je me contente de le fragger.
    Ca, c’est pour ma fuite des responsabilités :-]

    « Les problèmes insurmontables »
    Là, j’ai juste envie de dire « c’est le jeux, ma pov’ Lucette ». Si, effectivement, l’un des problème que tu as avec les jeux, c’est que tu te retrouve trés vite bloqué, ben… laisse tomber, reste sur les activités où tu as juste à te laisser guider par la main. Il y a une forme de défi dans un jeux. C’est ce qui en fait un jeux. Un jeu sans défis, c’est… euh… je sais pas ce que c’est mais c’est pas un jeu. Pour te dire, il y a des jeux qui sont même spécifiquement conçus pour être insurmontable (le Joueur du Grenier a fait une vidéo sur l’un des plus emblématique d’entre d’eux, créé par Takeshi Kitano).
    Je trouve ça assez paradoxale avec ton panflet sur la vidéo, d’ailleurs. Tu plain de te faire chier en attendant que ça passe, et quand on te demande de faire, tu te plains que c’est trop compliqué et que tu n’y arrives pas du premier coup.
    Ca me fait pensé à une anecdote sur Trackmania (un jeu de course). A une époque, de plus en plus de joueur se plaignait du nombre croissant de circuit de plus en plus difficile, voir « impossible ». En réponse, un moddeur a créé un circuit qu’il a intitulé « Press Forward » (un petit jeu en passant : devine ce qu’il fallait faire pour terminer le circuit ?).

    « Je n’ai plus 14 ans »
    Ah… le paragraphe troll.
    Plusieurs réponse me viennent à l’esprit :
    -ceux qui font des jeux n’ont plus
    -j’ai plus de genoux
    -pauvre de toi
    -Jesus à dit : « Si vous ne vous transformez pas pour devenir comme des enfants, vous n’accèderez jamais au Royaume. »
    -…
    Après, passer tout son temps avec des filles, c’est pas très reluisant non plus. Pour beaucoup ça se termine par des problèmes de justices ou des scandales sulfureux dans la presse. Et on peut pas dire que ne pas maitriser son kikitoodur soit digne d’un adulte (ça c’est pour mon gros derrière ;) ).

    « Peut-être que je ne comprends rien »
    En fait, t’es a peu prét le seul a encore en douter :)
    Après, au bout de 25 ans, encore heureux que ça a évolué et qu’on en est plus à Pong ou Centipede, j’ai envis de dire.
    En fait, tu serais pas tout simplement touché par le syndrome du vieux con ? (ça c’est pour le niveau intellectuel que tu me prètes avec tes allusions kikoololesques :p)

    PS : j’aimes pas Resogun. En plus d’être sur console, ce qui implique l’utilisation d’une manette avec laquelles j’ai du mal à me dépatouiller, je trouves que les effets graphiques nuisent énormément à la clarté du gameplay. Au final, je ne vois plus mon vaisseau, je ne distingues plus les enemies des explosions et autre flash de lumière. Je ne fait que secouer la manette en priant que ça ne mette pas mon vaisseau sur la trajectoire d’un projectile.

  • Raymond Vigneault

    Bonjour M.Forget, je comprend bien avec cet article que vous etes dépassé par les jeux vidéo.Ce que je ne comprend pas par contre c est pourquoi faire cet article. Est ce parce que vous etes frusté de ne rien comprendre au jeu actuel et que vous voudriez y participer. Entouka pour moi cet article ne m a rien apporté de positif, au contraire, cela n a fait qu enlever un peu de crédibilité que je vous accordait. Que vous n aimez pas les jeux c est ben correct mais de savoir ce que vous pensez des joueurs comme sa me dérange un peu;-(

  • https://twitter.com/#!/spoulin23 Stéphane Poulin

    Si votre article n’atteint pas son but et transpose surtout une tonne de préjugés ridicules et non fondés, votre suicide publique, qu’en à lui, est bien réussi. Bravo.

  • https://twitter.com/#!/spoulin23 Stéphane Poulin

    Je ne comprend pas cet article.
    J’ai perdu de vue la revanche des nerdz depuis longtemps, car j’ai coupé le câble il y a quelques années car il n’y avait rien pour moi dessus. Je me souviens par contre de vous Pascal comme d’un gars passionné. Et j’ai adoré votre passage aux Mystérieux étonnants, dernièrement. J’y ai retrouvé cette passion et cette énergie.

    Je ne comprend donc pas le ton de l’article qui est… méprisant.

    Je suis végétalien, je suis un pro nature, je fais de l’aide humanitaire, je m’instruit, je suis geek, et je suis, depuis toujours, un gamer. Je ne suis pas enfermé dans mon sous-sol, seul, à m’engraisser le derrière, avec aucune aptitude sociale.

    Je suis en désaccord avec la grosse majorité du marché des jeux vidéos actuels, mais ça ne fait pas moins de moi un gamer, au contraire, ça fait de moi un gamer critique, puisque j’ai connu une bonne partie de l’histoire du jeu vidéos (moi aussi, je remonte à l’Atari 2600, et même au Vic-20)

    Je n’aurais jamais l’idée d’écrire un article sur un sujet que je ne comprend pas, mais si je le faisais, pour sur que je n’irais pas décrire les passionnés de ce sujet de façon méprisante, en utilisant une tonne de préjugés remontant aux années 80, véhiculés normalement non pas par des passionnés de techno, mais plutôt, justement, par des gens qui ne comprennent rien, à la techno.

    Que vous n’aimiez pas le jeu vidéo, c’est une chose. Que vous insultez ceux qui baignent dedans, ça en est une autre.

    J’ai l’impression que ce texte a été écrit pour une seule chose : faire réagir.

    Vous vous rappelez le nom de l’émissions dans laquelle vous étiez ? La revanche des nerdz ? Le titre en lui-même représente bien la raison de colère que vous avec créée en écrivant ce texte : les nerdz, aujourd’hui, ne sont plus ce qu’ils étaient : ils ont pris leur place, et ils en ont fiers.

  • Guest

    Wow ! Je suis estomaqué de ce que je lis. Pascal donne un opinion de son point de vue a lui. Il n’a pas dénigré ni même insulter qui que ce soit. Je suis moi même gamer et pourtant je ne me suis jamais sentis attaquer dans son article. Pourquoi tout ce mépris et ses réactions? Il n’a que posé des questions.

    Je répondrai à l’une d’elle par mon expérience a moi. Oui les jeux vidéos peuvent prendre une grande partie de nôtre temps et nous rendre un peu moins sociale en individu à individu. Mais cela appartient à chacun de créer une balance entre les 2. Si un ou des amis m’appelle pour sortir, aller faire du sport ou n’importe quelle activité, mon choix est facile. Je sors !! Vous devriez faire de même ceux qui on fait des commentaires enragés.

    Je commences avoir de sérieux doutes sur une corrélation entre les jeux vidéo et une augmentation de l’agressivité de ses utilisateurs.

    P.S: SVP lisez les articles avant de les commentés et la violence n’est pas une solution. La discussion est un moyen de se comprendre entre personnes aux avis divergents et gardez l’esprit ouvert sinon cette discussion est inutile.

    Merci de nous avoir partagé ton opinion face au jeux vidéo Pascal !

  • Jonathan Johnson

    Wow ! Je suis estomaqué de ce que je lis. Pascal donne un opinion de son point de vue a lui. Il n’a pas dénigré ni même insulter qui que ce soit. Je suis moi même gamer et pourtant je ne me suis jamais sentis attaquer dans son article. Pourquoi tout ce mépris et ses réactions? Il n’a que posé des questions.

    Je répondrai à l’une d’elle par mon expérience a moi. Oui les jeux vidéos peuvent prendre une grande partie de nôtre temps et nous rendre un peu moins sociale en individu à individu. Mais cela appartient à chacun de créer une balance entre les 2. Si un ou des amis m’appelle pour sortir, aller faire du sport ou n’importe quelle activité, mon choix est facile. Je sors !! Vous devriez faire de même ceux qui on fait des commentaires méprisants.

    Je commences avoir de sérieux doutes sur une corrélation entre les jeux vidéo et une augmentation de l’agressivité de ses utilisateurs.

    P.S: SVP lisez les articles avant de les commentés et la violence n’est pas une solution. La discussion est un moyen de se comprendre entre personnes aux avis divergents et gardez l’esprit ouvert sinon cette discussion est inutile.

    Merci de nous avoir partagé ton opinion face au jeux vidéo Pascal !

  • Luc

    J’essaie de comprendre le but de cet article, mais je ne réussi pas. Je pourrais écrire un article qui explique en détail pourquoi je ne suis pas un joueur de hockey, mais c’est quoi le but, c’est juste mon opinion qui est aussi valide et/ou invalide que celle d’un autre. Est-ce que c’est une montée de lait parce que les gens juge qu’entant que techno-whatever tu devrais aimer les jeux? Si oui… get over it, pas besoin d’écrire un article sur le sujet.

    En plus, tu n’y connais clairement rien aux jeux vidéos avec tes explications stéréotypées qui s’appliquent à un nombre minimine de jeux alors qu’il y a une immense variété de type de jeux vidéo. C’est comme si tu disais que tu n’aimais pas les films, mais tous tes arguments traitent uniquement des films d’actions. Ça détruit complètement ta crédibilité.

    En gros, je reviens à ma question initiale. C’est quoi le but de ton article?

    • Gaston

      Le but, c’est que son boss lui a demandé d’écrire un article expliquant pourquoi il n’aime pas les jeux vidéo.

  • Jonathan Johnson

    Wow ! Je suis estomaqué de ce que je lis. Pascal donne un opinion de son point de vue a lui. Il n’a pas dénigré ni même insulter qui que ce soit. Je suis moi même gamer et pourtant je ne me suis jamais sentis attaquer dans son article. Pourquoi tout ce mépris et ses réactions? Il n’a que posé des questions.

    Je répondrai à l’une d’elle par mon expérience a moi. Oui les jeux vidéos peuvent prendre une grande partie de nôtre temps et nous rendre un peu moins sociale en individu à individu. Mais cela appartient à chacun de créer une balance entre les 2. Si un ou des amis m’appelle pour sortir, aller faire du sport ou n’importe quelle activité, mon choix est facile. Je sors !! Vous devriez faire de même ceux qui on fait des commentaires méprisants.

    Je commences avoir de sérieux doutes sur une corrélation entre les jeux vidéo et une augmentation de l’agressivité de ses utilisateurs.

    Comme c’est une discussion je te poses donc la question Pascal. Si tu ne joues pas à des jeux vidéos, serait-ce parce que tu ni trouve aucun intérêt ?

    P.S: SVP lisez les articles avant de les commentés et la violence n’est pas une solution. La discussion est un moyen de se comprendre entre personnes aux avis divergents et gardez l’esprit ouvert sinon cette discussion est inutile.

    Merci de nous avoir partagé ton opinion face au jeux vidéo Pascal !

  • Lucky Luke

    C’est fou comment un article un tantinet baveux peut faire réagir. O_o

  • louissi

    Quelle déception Pascal, un vrai paysant du gaming. Ta vision des gamers est tout aussi décevante et pleine de jugements vides. On aurais cru qu’un croniqueur de longue date comme toi ferait mieux que toucher la surface, ne se conteterais pas de s’en tenir au jeux AAA qui sont fait à la chaine et pour le plus grand publique possible.

    C’est l’équivalent de si tu basais entierement ton opinion musicale seulement sur ce qui passe a radio C.K.O.I. Je te suggère de sortir des sentiers battus et de t’interesser au jeux indépendants, qui eux, sont vraiment à la recherche d’expériences uniques et créatives.

    C’est très décevant de voir un porte parole des nerds si biaisé et mal informé sur le gaming. J’espère que tu ouvrira un peu ton esprit, tu en as besoin.

    • louissi

      « Pour se trouver hot de massacrer les newbies, il faut avoir subi ou fait des choses vraiment tristes dans son enfance. C’est pourquoi je vous pardonne (mais je vous déteste quand même). » De la grande littérature.

  • Damien

    Bonjour à vous,
    Je le dis tout de suite, je n’ai lu que les 10 premiers commentaires.. J’ai cliqué sur un lien et je me suis retrouvé sur ce site que je ne connaissais pas..
    J’ai été un peu interpellé par certains commentaires, ce qui m’a poussé à réagir :)

    Franchement, je pense que beaucoup n’ont pas cerné l’article de Pascal car ils ne se trouvent peut-être pas dans la même situation. Je me suis un peu retrouvé dans cet article et en lisant vos commentaires, je ne pouvais que donner ma version des faits !

    J’ai commencé avec un commodore64 à K7, et j’étais accro. Je suis passé à la SNES, j’étais accro, je suis passé à la PS1, j’étais accro puis j’ai acheté un PC (on était en 98). J’ai fait beaucoup de choses (merci Internet) mais bizarrement, beaucoup moins de jeu. Juste un petit FPS rapide, jusqu’à aujourd’hui, de temps en temps (une fois ou deux par an). Ma priorité première est d’obtenir de l’action rapidement et une durée de vie pas trop énorme (10h max me semble parfait).

    Pourquoi?? Je me plains souvent de manque de temps, j’ai envie d’apprendre, de réfléchir, d’optimiser tel ou tel chose, de construire, de boire un verre, côtoyer d’autres gens, écouter leurs histoires,.. C’est toutes ces choses qui font partie de la vie, de la vraie vie, ces choses, disons le franchement, merveilleuses. Ces trucs d’apparence anodine mais qui nous transforme littéralement :)

    Aujourd’hui, quand je lance un jeu, que je vois qu’il va me falloir 3h pour apprendre les touches (et quand on n’a pas l’habitude, on rame), qu’il faut se coltiner l’histoire du villageois DONT ON S’EN FOUT ! (.. on s’en fout véritablement, nous), on a envie de passer à autre chose, peut-être une question de priorité..

    Jouer, se défouler, c’est comme regarder un film, c’est différents mais ça fait le même effet, ça fait du bien.

    Mais à un moment on se rend compte qu’il est complémentaire avec d’autres choses, on a envie d’apprendre, de créer, d’être émerveiller… Et pourtant, je suis pleinement dans le domaine et passionné: web, video, audio, photo, domo,… Ca ne m’empêche pas d’être pleinement « dans le coup », point de vu technologie.

    Si je regarde trop de films sur ma semaine ou jouer à un jeu, j’ai l’impression de perdre mon temps..

    La vie n’est pas infinie et nous n’avons pas encore de graves problèmes de santé ou physique.
    Pour résumer, chacun fait ce qu’il veut de sa vie et donne les priorités qu’il a décidé, suivant les choix qu’il s’est fixé..

    Avec toute mon amitié Pascal,

    Damien

  • Crokey

    Non les jeux vidéos, ça rend le monde complètement abruti et même pour certains, dangereux. Car plus il y aura de joueurs de jeux vidéos, plus il y aura de gens qui n’auront plus de vie réelle et extériorisée (No-life pour les kékés à 5 francs). Les jeux vidéos, tout comme les films et les dessins animés compris (oui, oui !), influent beaucoup sur la personnalité des gens (qui n’a jamais voulu ressembler à son héro favoris, ou de vouloir s’habiller comme lui, ou de se taper la nana du héro, ou de vouloir devenir aussi beau et aussi fort que le héros)?
    Pourtant tout le monde n’est pas beau ou baraqué ou n’a pas les moyen de le devenir. Tout le monde n’est pas riche, super intelligent, etc…
    Et en résumer, tout ce bordel, voilà ou ça mène:

    -Sécher les cours,
    -Manque d’attention en cours,
    -Je-m’en-foutisme du travail scolaire,
    -Délires/troubles obsessionnels par rapport a des jeux ou personnages de jeux notamment féminin (tomber amoureux d’un personnage virtuel par exemple, ou envies de meurtres pour les plus reclus et/ou sociopathes, envie de se faire justice soi-même voir même par le biais des armes, ou de se venger dans l’entourage réel, etc…)
    -Fait de se reclure, de devenir associable,
    -Fascination pour les armes, la guerre et autres environnements d’action,
    -Fascination pas plus utile qu’une autre et pourtant prioritaire pour l’Amérique (la majeure parti des jeux sont américain et se passent en Amérique et tentent de nous faire croire que l’Amérique c’est parfait, et ou s’appeler Johnson ou Jackson ou Mason, vaut mieux que de s’appeler Dupont, Lavillette, ou Deschamps),
    -C’est aussi un moyen d’être l’un des plus gros pigeons invétérés des grosses usines de productions bourrées de frics qui se foutent des pauvres et qui seront les premiers à les faire souffrir de famine si manque de  » méga surplus »de pognon,
    -Et surtout, ça laisse indifférent à tout ça. Notamment en clair, ça rend je-m’en-foutiste de l’intelligence, de l’importance de l’avenir pour soi et pour ses descendances,
    -Ca rend je-m’en-foutiste, des règles de la maison et des directives des parents ou des adultes. (Je joue jusqu’à minuit voir même 5h00 du matin, si je veux, que j’ai 9-12 ou même 15-16 piges, et je vous crache à la gueule. Et si vous êtes pas content mettez moi dans ma chambre et je m’éclaterais sur mon PC ou sur le Iphone que vous auriez gentiment pris soins de m’acheter l’an dernier pour Noël. Et toc, les parents, vous ne pouvez plus rien faire, je trouverais toujours un moyen de vous faire chier.
    -Déclenche aussi le fait de devenir Matérialiste, voir même, Individualiste.
    -Intolérance envers la minorité du genre: Moi j’ai des nouveau jeux, toi tu joues à des trucs pourris parce qu’ils sont vieux et dépassés (ce qui est totalement faut, sauf si on parle de « Qualité » sonore et de graphismes. Pour le reste, ça ne vaut pas du tout les anciens jeux et ça reste mal-influençant car trop cliché Américain parfait/Patriotique et héroïsme esthétique qui ne mène qu’à prioriser l’apparence et rien d’autre de plus profond).

    Donc oui, les jeux vidéos, c’est à chier et dangereux pour la santé. Je le sais car mon petit frère de 11 ans, est comme ça. Et moi aussi un peu. Tout ce que je vous raconte là, c’est une partie de ce que je suis moi-même, mais aussi une partie de ce qu’est devenu mon petit frère grâce à ces merdes. Et encore moi j’aime les jeux rétros (Années 90), que je trouve plus constructif, avec des musiques plus charmantes et des héros moins clichés, et surtout, GRATUIT (ou presque tous, du moins) ! Je pense que les jeux rétros, sont moins susceptibles de corrompre l’esprit des gens, plutôt que les jeux d’aujourd’hui, qui ne mènent qu’à devenir la majeure partie de tout ce que j’ai cité plus haut. Moi matérialiste, je ne le suis quasiment pas. J’ai attendu mes 15 ans pour avoir mon tout premier portable (et ce n’était certainement pas un portable à écran tactile qui coûtait la peau des fesses, mais juste un téléphone à touches avec un petit écran au graphisme pas trop moche de mon point de vue). Aujourd’hui j’ai 22 ans, et mon portable, même si ce n’est plus le même, c’est toujours le même genre, du moins (donc pas tactile et pas chère). Mon petit frère à tout juste 11 ans et à déjà un portable à écran tactile (qui à coûté bien plus chère que les portables que j’aurais eu). Donc perso, matérialiste, je ne le suis pas vraiment… Pour les films, pareil, je matte des films années 60-70-80-90, toujours pour les mêmes raison, moins clichés sur l’héroïsme et des thèmes musicaux plus variés et surtout des scénario plus originaux (normal, ils sont arrivés avant). Pour musiques j’écoute du Marillion, Balavoine ou des musiques de jeux des années 90 comme Jazz Jackrabbit 1 2 et 3, ou Doom, Actraiser 2 etc…
    Mais voilà, les jeux vidéos, c’est comme toute technologie actuelles, ça rend débile.
    Moi-même, je regrette d’avoir été reclus à cause de mes goûts spéciaux. Et je regrette surtout de ne pas avoir été plus intelligent. J’aurais du éviter tout ces imbéciles, et devenir artiste, sportif et bon à l’école. Voilà ce que les jeux ont fait de moi. En plus d’être un Paria, ils ont fait de moi un glandeur associable et quasiment réactionnaire (Je dis quasiment, car la technologie en dehors du côté commercial et esthétique à la pète du cul, ça peut avoir du bon. Pour la médecine par exemple…).

  • RotiDePorc

    C’est une façon de se détendre, vivre des aventures et continuer à passer du temps avec une communauté tout en ayant le plaisir de son intimité et du confort de chez soit.

  • Pier-Alexandre Harvey

    Pourquoi tant de haine envers les jeux vidéo? Depuis longtemps, je me pose cette question (C’est en cherchant la réponse que je suis tombé sur cet article). J’imagine que tu te demande pourquoi moi j’aime les jeux vidéo?
    Et bien c’est simple, toutes et je dis bien TOUTES les choses que l’on ne peut pas faire, on peut les faire en jouant aux jeux vidéo. C’est un loisir comme un autre. Pourquoi ne dit on pas «Tu es accro au sport» ou bien «Tu lis bien trop souvent! Va jouer dehors, il fait beau!». Pourquoi?

  • Not-Gamer1029384756

    Je suis un ex-gamer de Minecraft, c’étais pas du tout facile mais j’y suis arrivé

  • Jojojeujoupourleplaisir

    Tu sais pas jouer c’est tout point-barre
    PS: à part la première, une Cinématique ça ce passe!!
    Trouillon va –’ ^^ pour ne pas dire guignol

  • Yuri St-Germain

    je ne comprend même pas pourquoi tu fait un artique sur se sujet, tu ne connait nullement ton sujet. Tu est le comme tout les autre qui pense que le jeux vidéo est qu’une perte de temp et que jamais tu ne te mettrait a y jouer. prenon un exemple, je dit que mon un ado de 15 ans, un adepte de soccer ne peut pas venir manger parce qu’il fait une partit avec son équipe, tout le monde est contant de voit qu’il est autant passionner pas son sport. Mais si s’est un gamer qui fait une partit classer de lol (ou les partit ne se mette pas a pause) on le juge et on le traite de lâche qui ne sais pas avoir des responsabilité.

    Ou encore on trait souvent les gamer de gens antisociaux parce qu’il passe leur journer dans leur cave. ex. j’invite un amis a la maison et que je lui parle tranquillement sur le sofa. Ma mère va pas me demander d’aller plier mon linge, laver la maison ou aller promenait le chien. mais si je suis en bas avec 7 personne sur discord, ou skype en train de jouer a cs-go la on me cries après d’aller immédiatement faire toute les corver de la maison. on parle aussi souvent d’adiction, mai on parle jamais de vrais passions pour les jeux vidéo on parle jamais de phénomène e sport , on parle du cave qui oublie de nourrir son enfant a cause a cause qu’il joue au jeux surement bourré ou sous effet de drogue rendu la.

    Les gens comme toi qui son fier de ne jamais avoir fait de jeux video et serrait tu fier de n’avoir jamais ecouter la télé, dessiner ou meme fait du sport, parceque au font s’est la meme chose, que se soit qu’un simple passe Temp, une passion ou meme un métier on devrait pas juger sans avoir réellement essayer. ouvre un peut ta facons de voir.
    j’ai pitier des gens qui son fermer sur leur mentaliter comme sa.

    «Quand je vois le nombre de boutons, de molettes, de gâchettes et de pavés tactiles des contrôleurs de jeux d’aujourd’hui, je commence sérieusement à me demander s’il me manque des doigts. C’est si compliqué que les jeux commencent maintenant par des tutoriels complets rien que pour se familiariser avec quel piton fait quoi.» peut etre parce que s’est pour avoir plus de possibilité que de lancer une bombe sur super mario… tu me fait rire. tu doit etre un méchant conservateur toi

    desoler mais tu me fait vrm ragé comme si etre gamer etait etre un no-life