Android vs. iOS : Je lance la serviette

Montée de lait

Exclusif
Liste de tags

Depuis quelques années, je teste des gadgets. J’ai vu de bonnes et de moins bonnes idées, j’ai vu de bons et de moins bons produits. Mais, surtout, j’ai vu le marché de la mobilité prendre de la maturité et une rivalité naître.

Nous voilà, aujourd’hui, dans un marché où malgré la féroce compétition, il n’y a que deux gros joueurs : Apple avec iOS et Google poussant Android. Nonobstant la passion de certains pour les autres plateformes comme la version mobile de Windows ou BlackBerry OS, elles restent marginales et ne sont pas, pour le moment, valorisées.

Apple et Google ont su mettre dans nos poches des ordinateurs conviviaux. Ce faisant, dépendance et accoutumance ont été créées.

Ce qui accentue ce manque de diversité? Nous, les utilisateurs de plus en plus campés et enfoncés dans ces écosystèmes.

En soi, le manque de diversité en informatique n’est pas nouveau, Windows a longtemps été le système d’exploitation incontournable et avec raison. Microsoft, en son temps, a réussi à cimenter sa clientèle avec une écrasante domination en entreprise. Lorsqu’un consommateur arrivait en magasin, la logique était de rester fidèle au système connu.

Aujourd’hui, Apple et Google se retrouvent tous deux dans la même position au sein du marché mobile. Les deux entreprises ont su mettre dans nos poches des ordinateurs conviviaux. Ce faisant, dépendance et accoutumance ont été créées. Android ou iOS sont à la portée de nos doigts en tout temps et en tout lieu!

Rivalité artificielle

Qui dit deux camps, dit guerre de clocher et combat de coqs. C’est là où je décroche de plus en plus. Je crois qu’il est de plus en plus futile de s’épuiser à aimer ou détester une plateforme. Je lis trop souvent les mêmes mythes, plaintes et médisances sur les deux systèmes d’exploitation.

Soyons honnêtes! Qui a l’intention de changer de plateforme? Qui n’est pas confortablement installé dans ses chaussons? Qui veut recommencer à zéro dans un nouvel écosystème?

Difficile de résister à l'envie d'un nouvel iPhone? (Image : Jago Dibuja).

Difficile de résister à l’envie d’un nouvel iPhone? (Image : Jago Dibuja).

Du côté d’Apple, l’offre est à prendre ou à laisser. Un seul téléphone, décliné en deux formats, ou bien se rabattre sur les anciennes générations, c’est tout. Apple simplifie le choix et n’offre pas de variété. L’absence de concurrence (personne d’autre ne peut fabriquer d’appareils iOS) et la fidélité de la clientèle gardent les prix élevés, même pour les vieux produits de la marque. Des consommateurs dociles, voilà le rêve de toute entreprise. Lorsque j’entends les gérants d’estrade se péter les bretelles sur le fait qu’Apple génère la quasi-totalité des profits en mobilité, tout en faisant abstraction de ces faits, ça me fait sourire.

D’autres parts, je ne comprends pas les médias d’être si peu critiques envers Apple au sujet d’iOS, en étant l’unique système d’exploitation sur le marché négligeant la fonctionnalité multiutilisateur. Cette limitation artificielle existe simplement pour permettre de mousser les ventes de produits. C’est un passe-droit accordé à Apple uniquement. Mais, comme ils le vantent si bien dans leurs présentations, ce sont des produits tellement personnels! Je souris tout simplement à ces pensées.

android

Du côté Android, c’est tout le contraire. Une offre qui est confondante de par sa variété. Les fabricants usent d’imagination pour créer des designs distinctifs, ajouter des fonctionnalités ou offrir des prix attirant l’attention des consommateurs. Cette omniprésente et féroce compétition permet d’avoir des produits qui conviennent à tous les goûts et toutes les bourses. Ce chaos et cette fragmentation font souvent l’objet de critique, car le soutien des appareils peut être imprévisible et la plateforme est moins uniforme. Je connais beaucoup de personnes qui se grattent la tête devant les étalages de produits Android.

Dans le délicat domaine de la sécurité, les adversaires nous ont récemment prouvé qu’ils étaient tous deux loin d’être infaillibles. Android s’est fait rattraper par un bogue rendant tous MMS susceptibles d’installer du code malicieux. Ce problème a fait couler de l’encre sous le nom de Stagefright. Comme pour les relancer, Apple vient tout juste d’essuyer un coup dans les côtes avec XcodeGhost. Certains concepteurs de logiciels, basés en Chine, ont utilisé des outils de développements qui ajoutaient à leur insu une porte dérobée dans les applications soumises à l’App Store sans qu’Apple détecte de problème. Nul n’est à l’abri!

J’aime comparer cette rivalité à celle de PlayStation contre Xbox, où les experts juxtaposent des captures d’écrans pour trouver les pixels flous ou les ombres manquantes. En fin de compte, le joueur moyen (la masse) se moque royalement de ces détails et profite simplement de ses jeux.

Une joute politique?

Peu importe notre choix de plateforme, nous nous retrouvons sur Facebook, nous nous exposons sur Instagram, nous faisons nos recherches sur Google et nous écoutons les mêmes séries sur Netflix.

Vous comprenez maintenant mieux pourquoi je limite grandement mes comparaisons entre iOS et Android dans mes évaluations. Parce que comme en politique, l’argumentation ne vaut pas le coup quand l’auditoire est déjà conquis. Le consommateur qui veut un iPhone, je ne vais pas la convaincre de passer à Android, et celui qui lit ma critique du Moto G n’est pas le client ciblé par Apple.

Les compagnies font tout pour entretenir cette rivalité. Samsung se bombe le torse et montre ses biceps tandis qu’Apple regarde la concurrence de haut avec un discret mépris. Ce marketing superficiel fonctionne et vend. Attiser les rivalités et conforter nos fidèles ne fait pas de mal.

Si vous vous sentez supérieurs parce que vous croquez la Pomme ou si vous vous croyez plus intelligent parce que vous préférez le petit robot vert : remettez les pieds sur terre. Peu importe notre choix de plateforme, nous nous retrouvons sur Facebook, nous nous exposons sur Instagram, nous faisons nos recherches sur Google et nous écoutons les mêmes séries sur Netflix.

Nos systèmes d’exploitation adorés sont devenus des vitrines pour tous ces services qui veulent capter à tout prix notre attention. Du moment qu’on tape sur l’icône d’une application sous Android ou iOS, on est tous virtuellement au même endroit et dans le même écosystème.

Allons maintenant débattre de tout ça sur Twitter en version Android ou iOS et voyons qui a tort et qui a raison…

  • Bambi

    Moi chui marginale j’ai un Blackberry Passport !
    Il fait se que je veux: Mail, Facebox, calendrier, texto, MP3, appareil photo, GPS, Instagram, BMO, Météo, Shazam, Tinder et j’ai fait un appli-link de kijiji mobile. Un plus selon moi est Blend de Blackberry qui me permet de texter depuis mon macbook pro avec mes photos dans mon ordi et mon téléphone simultanément! De moins en moins restreint Blackberry mais encore un ptit peu de chemin a faire! Bref acheter des blackberry!!!! Hahaha!! (note j’ai eu le Blackberry Q10 et il est de la bouette écrans trop petit et pas assez lumineux ni assez performant z30 et z10 sont plutôt bon et classique jamais essayer). Finalement le blackberry passport est le premier téléphone intelligent avec un utilisation de 2h par jour a me duré 48h sans le charger. J’ai également eu un nexus 4 et s4 de LG et Samsung. Le samsung est fait un carton, briser après 2 semaine!

    • Steve Rodrigue

      Faut trouver chaussure à son pied et ne pas seulement écouter les équipes de marketing. Si BB ou WP sont des plates-formes qui vous plaisent: allez-y!

    • Mike Wallace

      J’ai arrete de lire a « chui ».

    • Rock Harding

      Si le Black fait la job pour ce que tu fait,bien garde le.

  • Chani Roy

    *Serviette

    • Steve Rodrigue

      Il sera corrigé sous peu.

      • Chani Roy

        ;)

  • Reseg RocLieb

    Apple est pas plus proactif avec les MAJ. J’ai un Galaxy note 4 et je n’ai même pas encore accès à la version 5.1.1 de Lollipop et on nous parle déjà d’Android M (marshmallow). Je contacte SAMSUNG et ils me disent que c’est BELL qui s’occupe des MAJ… J’appelle BELL et ils me disent que c’est SAMSUNG qui s’occupe des MAJ….Ça fait pas sérieux….

    • Steve Rodrigue

      La patate chaude! C’est dommage quand ça arrive. Surtout quand on sait qu’il est possible (prendre exemple avec les produits Nexus et ceux de Motorola) qu’on peut mieux faire et plus rapidement.

    • DJ

      Samsung donne les MAJ aux fournisseurs, mais les fournisseurs niaisent à les faire et publier…. C’est plus facile de vendre un Note 5 que de mettre à jour un Note 3 ou 4… malheureusement…

  • Gumby

    Ce que j’aime de mon Android, c’est que je n’ai pas à attendre 1 an pour le Jailbreak; Je le fais là. Toute de suite. Et bonjour la vrai personnalisation! :D

    • Steve Rodrigue

      En fait, le jailbreak et le rooting restent très marginaux. Très peu de gens le font. Du côté Android, même avec un système non rooté, il est possible de faire beaucoup. Et sous iOS, à chaque nouvelle version les utilisateurs perdent des justifications au jailbreak.

      C’est tout de même sympathique de savoir qu’il y a de la flexibilité sous cet aspect, pour les mordus de bidouillage.

      • Gumby

        Je suis d’accord que c’est marginale oui, mais une fois que l’on a goûté à la vie sur son smartphone qui nous coûte déjà un bras, avec un forfait qui nous coûte l’autre bras, que ne plus avoir aucune publicité qui s’affichent peu importe ce que l’on en fait; C’est au moins ça. :P …et que l’on peut mettre à jour même si le constructeur en décide autrement grâce à Cyanogenmod… :D

        • DJ

          J’ai essayé Cyanogenmod sur mon Note 3 et je perds plus de fonctions que j’en gagne.. Sur mon S3 ca valait le cout.

          • Steve Rodrigue

            La série Note prend beaucoup avantage du stylet et du « split-screen », la passage à CM implique des sacrifices.

        • Steve Rodrigue

          L’article que tu viens de lire et que tu commentes a été rendu possible grâce à ces publicités. Mais, c’est un autre débat. ;)

          L’aspect de donner une seconde vie à un appareil est très bien. Avoir les connaissances pour le faire ou connaître quelqu’un qui peut le faire pour nous ça n’est pas donné à tous. Un peu comme avec un ordinateur, bien des gens laissent mourir de « vieux » ordinateurs Windows plutôt que d’y installer une variante de Linux.

          La mobilité est devenu un marché de masse et une commodité. L’industrie s’ajuste en fonction de cette réalité. Sur les centaines de millions de personnes qui achètent des produits à chaque année, la proportion de bidouilleur est infime.

          • Gumby

            Oui et je prend soin de désactiver mon bloquer pour ce site, et ceux qui en dépendent pour survivre, alors que j’utilise un PC, mais malheureusement pour le smartphone, c’est tout ou rien et vu l’abus de publicité qu’il y a sur un smartphone, j’ai choisi de tout bloquer. Par contre, je ne viens pas sur Branchez-Vous via mon smartphone alors bon. ;)

            ..et je suis parfaitement d’accord pour la suite. :) Bonne journée à vous

          • Rock Harding

            Mais cette infime parti sauve quand même..Je préfèrre cette version.Apple ne m’a jamais convaicu.

  • Jean-Francois Messier

    Pour ma part, je suis pour la démocratie, la liberté de choisir, et de ne pas rester pris avec une marque ou un fournisseur C’est pour cette raison que j’ai des appareils Android de différentes marques, différentes capacités et charactéristiques. C’est aussi pour cette raison que je refuse systématiquement tout contrat pour service cellulaire qui me lie à un fournisseur pendant deux ans. Je veux la liberté de changer, de pouvoir dire à Samsung que je veux passer à Motorola, de pouvoir dire à Bell, que je suis passé à Koodo.

  • Gaston

    Je ne sais pas pourquoi, la lecture de cet article me fait penser à la « guerre » entre le Beta et le VHS du début des années 80. :-)

    • Rock Harding

      Exactement!!Sauf que le bêta en fait = Apple et que le VHS =Android.Plus de vente pour un produit par lui même (pour le cell),mais plus d’utilisateurs pour android.Le monde de Apple consiste à ne rien partager pour avoir le controle.Le but de Android consiste de faire en sorte que tout le mondes puissent partager.C’est dommage pour Apple!Ils ne veulent que faire payer plus a leurs addicts.