Ratchet & Clank : le jeu basé sur le film basé sur le jeu

Critique

Exclusif

Il y 14 ans, Insomniac Games nous fait découvrir ces sympathiques héros que sont Ratchet et son fidèle compagnon Clank. Maintenant qu’un film d’animation les mettant en vedette prendra bientôt l’affiche, on en profite pour redémarrer la franchise en jeux vidéo.

Et ce Ratchet & Clank, premier sur la PlayStation 4, est probablement le mieux conçu à ce jour, le plus complet et le plus agréable à jouer.

La prémisse

Les deux comparses dont personne ne veut se rencontrent alors que la capsule de Clank s’écrase, et se lient ainsi d’amitié.

Ratchet voudrait bien devenir un Ranger Galactique, mais se fait repousser du revers de la main par ceux-ci. Il décide donc de faire ses preuves en les aidant malgré ce refus.

Clank, quant à lui, est une «anomalie». Un robot mal assemblé sur la chaîne, et dont on essaie de se débarrasser. Les deux comparses dont personne ne veut se rencontrent alors que la capsule de Clank s’écrase, et se lient ainsi d’amitié. Bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas là.

Un jeu vraiment pour tous

Au premier coup d’œil, Ratchet & Clank semble un jeu conçu pour les enfants. Personnages expressifs et sympathiques, décors très colorés, histoire teintée d’humour et beaucoup de scènes cinématiques.

ratchet-02-histoire

ratchet-03-personnages

Or, il s’agit d’un jeu rempli d’action, aux ennemis et aux défis variés, où l’on suit un scénario quand même plus étoffé que bien d’autres jeux d’action. On y retrouve aussi la possibilité d’améliorer des armes et d’échanger des cartes pour obtenir des bonus. Bref, de quoi intéresser une majorité de joueurs.

Parlant d’armes, celles-ci sont vraiment amusantes : du Pixéliseur, qui transforme les ennemis en voxels, en passant par le Groovitron, qui fait danser les ennemis pendant un certain temps, les rendant plus vulnérables à vos attaques, sans oublier Monsieur Zurkon, un robot tueur qui se plaint de s’ennuyer, lorsque l’action se fait attendre.

ratchet-04-armes1

Quant aux niveaux, ils sont juste assez variés pour éviter que l’on ne se lasse. Si on fait exception du mode normal de jeu, où l’on contrôle Ratchet qui doit abattre des ennemis, sauter ou grimper sur des éléments du décor, on retrouve aussi des niveaux où l’on pilote un vaisseau, où l’on effectue une course sur hoverboard, ou simplement des bottes spéciales qui permettent au personnage de se déplacer sur des rails à une vitesse effrénée. D’ailleurs, un des niveaux implique que l’on doive combattre des ennemis sur un train en mouvement. 

ratchet-05-mecaniques

ratchet-06-pilotage

Et c’est sans parler des mécaniques de jeu de type puzzle, où l’on doit retirer l’eau d’une pièce pour en remplir une autre, ou nager pour se rendre du point A au point B (sans se noyer).

Bref, quel que soit votre âge, vous y trouverez votre compte, soit grâce à la touche d’humour, soit grâce à l’action, ou pour l’œuvre dans son ensemble.

Totalement dans l’ambiance

La trame sonore qui accompagne le joueur tout au long de l’aventure est tout simplement grandiose. Les mélodies symphoniques varient selon ce qui se passe à l’écran (position du joueur, ennemis en vue, défi à relever), tantôt plus calmes, tantôt plus effrénées.

Les dialogues, quant à eux, sont vraiment bien joués. Enfin, surtout en anglais, à mon avis. La version française doublée en France m’a moins interpellé, mais si vous jouez souvent en français, par préférence ou par habitude, vous ne serez pas déçus.

Une petite ombre au tableau

Tout n’est pas parfait dans ce jeu. Les niveaux sont linéaires et donnent l’impression d’être courts, ce qui incite souvent le joueur à manquer certains objectifs optionnels, le forçant à revenir ensuite pour les compléter.

À un moment, un personnage faisant office de vendeur demande des cartes Z.E.L.T. et il n’est pas clair où l’on peut se procurer ces cartes; si cette recherche s’application uniquement à ce niveau ou en complétant d’autres niveaux. 

ratchet-08-cartes

L’échange de doublons (cartes en multiples exemplaires) n’est pas aussi clairement expliqué qu’il ne pourrait l’être, pour les plus jeunes joueurs.

J’ai d’ailleurs fait jouer mon fils de 6 ans et demi – qui venait de terminer le jeu Knack, et qui joue à Star Wars Battlefront à l’occasion, sous ma supervision – et il n’a bloqué qu’à quelques endroits plus difficiles : une course contre la montre dans les égouts où l’eau monte… et une course de hoverboard au niveau or, notamment. Mais il ne comprenait pas trop le principe des échanges de cartes, lui qui connaît pourtant bien Pokémon et d’autres jeux de ce genre.

Conclusion

ratchet-09-decors

Insomniac Games a fait ce que bien des développeurs sont incapables de faire : bâtir sur les succès de la franchise, sans trop réinventer la roue et en améliorant le reste. 

Ratchet & Clank est absolument superbe, offrant une mécanique de jeu et de combat simple à maîtriser, de nombreuses heures de jeu, un système de récompenses intéressant, des améliorations d’armes choisies par le joueur et plus encore.

Alors que le film est attendu au cinéma le 29 avril prochain, Ratchet & Clank sur PlayStation 4 est un jeu à acheter.

Évaluation

Verdict

S'il est rare qu'un jeu basé sur un film soit bien réalisé, Ratchet & Clank vient briser cette norme en étant divertissant quel que soit votre âge.

Note finale : 4.5
Critères
Scénario
4
Design
4
Ambiance
4.5
Jouabilité
4.5

Points forts

  • Jeu coloré, personnages attachants
  • Prise en main facile
  • Grande diversité d’armes et d’améliorations
  • Cartes à collectionner ajoutant des bonus intéressants

Points faibles

  • Jeu assez linéaire
  • Objectifs secondaires forçant à retourner faire des niveaux déjà complétés