The Last Guardian : Notre entrevue avec Fumito Ueda

Entrevue exclusive

Exclusif

À quoi peut-on s’attendre de The Last Guardian? J’ai eu la chance de rencontrer son concepteur, Fumito Ueda, qui s’est confié sur les différents défis dans le développement, depuis son annonce il y a 7 ans maintenant.

Dévoilé en 2009, et depuis repoussé de nombreuses fois, The Last Guardian a enfin une date de sortie. Les fans de Ico et Shadow of the Colossus auront la chance de mettre la main sur le tant attendu The Last Guardian, et ce, le 25 octobre 2016, uniquement sur PlayStation 4.

Comme nous le savons tous, le jeu était censé sortir sur la PlayStation 3, mais sortira finalement sur la PS4. Étiez-vous inquiet, en raison des si longs délais, que les joueurs oublient ou abandonnent l’idée de jouer à ce jeu?

Fumito Ueda : Oui c’était une inquiétude. En fait, il y en a eu plusieurs, mais la plus grosse, c’était que les fans nous oublient et oublient le jeu. Mais finalement, après l’annonce de la date de sortie, nous avons eu beaucoup de rétroactions positives et nous sommes heureux du support de la communauté et des fans. Ce n’est donc plus une inquiétude pour nous.

Il semble que la vision initiale du jeu est restée plus ou moins intacte. Pouvez-vous nous parler du changement d’une console à l’autre et le défi de garder le concept intact? C’était difficile de tout changer vers un nouveau système?

Fumito Ueda : Oui, comme vous le mentionnez, la vision est restée plus ou moins la même pendant cette longue période de développement. Nous n’avons pas eu de difficulté à faire le saut vers la PS4. Au contraire, nous avons maintenant la possibilité de pousser davantage les graphiques et les détails. En fait, nous avons la possibilité de mieux réaliser la vision que j’avais pour ce titre, et ce, grâce à la puissance de la nouvelle console.

thelastguardian02

L’équipe originale qui a travaillé sur Ico et Shadow of the Colossus est-elle la même qui a travaillé sur The Last Guardian, ou avez-vous une nouvelle équipe avec Japan Studio?

Fumito Ueda : Je dois mentionner qu’entre le développement d’Ico et Shadow of the Colossus, même si le cœur de l’équipe n’avait pas changé, au moins la moitié de l’équipe était complètement nouvelle. Et c’est la même chose cette fois-ci. Le cœur de l’équipe qui a travaillé sur les deux premiers jeux est la même, mais il y a près de la moitié de l’équipe qui n’a pas travaillé sur les précédents projets.

Visuellement, c’est un jeu unique. Y a-t-il eu une certaine influence ou inspiration pour le style visuel du jeu? Et, est-ce que cela a été plus facile pour vous de pousser ce côté artistique, grâce à la nouvelle plateforme?

Fumito Ueda : Le concept d’une grande créature et un petit garçon est un concept de juxtaposition des personnages principaux que l’on voit souvent au cinéma. Ils sont utilisés de très bonne façon et j’ai voulu faire de même. Mais, si on parle directement de visuel, j’ai été influencé par les animations japonaises d’une certaine époque. Le tout début de l’art d’animation japonaise m’inspire beaucoup et j’ai ajouté plusieurs éléments de cet art dans le jeu.

Le concepteur de jeu vidéo Fumito Ueda et notre chroniqueur Carl-Edwin Michel.

Le concepteur de jeu vidéo Fumito Ueda et notre chroniqueur Carl-Edwin Michel.

Pouvez-vous nous parler des trois jeux et nous dire s’il existe un lien entre eux et y a-t-il un message particulier que vous voulez faire passer aux joueurs?

Fumito Ueda : Pas vraiment un message, mais plutôt un sentiment que j’aimerais que les joueurs ressentent. Pour moi, ce qui est important, c’est que le joueur rencontre cette créature, Trico, et interagisse avec elle. Je veux qu’il la touche, la ressente et crée une relation. Et si à la fin du jeu le joueur ressent que cette créature est presque réelle ou en vie, j’aurai réussi ma mission.

Que pensez-vous des nouvelles plateformes et technologies qui sortent sur le marché, comme la réalité virtuelle, par exemple? Est-ce que cela vous inspire pour votre prochain projet?

Je n’ai pas vraiment pensé au futur et ce que mon prochain projet sera ou si j’utiliserai de nouvelles plateformes, comme la réalité virtuelle.

Fumito Ueda : Pour le moment, en tant que créateur, je veux me concentrer sur Trico et tout ce qui gravite autour de notre nouveau jeu. Je n’ai pas vraiment pensé au futur et ce que mon prochain projet sera ou si j’utiliserai de nouvelles plateformes, comme la réalité virtuelle. Ceci étant dit, en tant que joueur, la réalité virtuelle est vraiment intéressante et explorer ces plateformes m’attire grandement.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de discuter avec moi ce matin. Félicitations pour votre parcours et la réalisation de votre dernier projet The Shadow of the Colossus. J’ai bien hâte d’y jouer.

Fumito Ueda : Merci à vous et donnez-nous vos commentaires sur le jeu. Bonne journée!

Je peux prendre une photo de vous pour mon article?

Fumito Ueda : Bien sûr, mais on va la prendre ensemble. Ça vous va?