Elon Musk veut mettre à jour votre cerveau

Johnny Mnemonic

L’entrepreneur américain Elon Musk multiplie ses projets d’envergures. Le dernier en lice? Rien de moins qu’une technologie pouvant augmenter les capacités du cerveau humain.

Par la fondation de Neuralink, une nouvelle entreprise axée sur la conception d’une interface cerveau-ordinateur, Musk compte développer la technologie nécessaire à l’avènement d’augmentations neuronales. Alors que des rumeurs suggéraient depuis un moment que le PDG de Tesla et SpaceX était intéressé par le concept, la nouvelle a été confirmée lundi par le Wall Street Journal (via TechCrunch).

Musk veut éviter que les humains ne deviennent des «chats domestiques» dominés par l’intelligence artificielle.

L’objectif? Permettre à l’être humain de garder le rythme face au développement accéléré de l’intelligence artificielle.

Neuralink veut explorer l’idée d’un logiciel intégré à de minuscules électrodes pouvant être implantées dans le cerveau humain, permettant à terme d’accéder à des connaissances sur des sujets divers. Musk a déjà décrit ce concept d’interface cerveau-ordinateur comme une «dentelle neurale» permettant d’éviter que les humains ne deviennent des «chats domestiques» dominés par l’intelligence artificielle. À l’époque, il entrevoyait un dispositif d’amélioration du cerveau pouvant être inséré à travers la veine jugulaire d’une personne.

Cette initiative est d’ailleurs cohérente avec de précédentes déclarations d’Elon Musk, qui a déjà déclaré qu’il considérait l’intelligence artificielle plus dangereuse que la bombe atomique.

Alors que cet objectif est ambitieux, soulignons que Neuralink ne va pas miser ses efforts sur la mise à jour de la puissance intelligence humaine dans l’immédiat.

Ses ingénieurs travailleront d’abord sur la première étape, soit celle de concevoir l’interface cerveau-ordinateur en question. La vocation de celle-ci est de permettre à l’être humain de communiquer directement avec un ordinateur sans contrainte (tel que l’affichage d’information sur un écran). Par cette approche, il est également question d’atténuer certains symptômes de conditions médicales chroniques, dont l’épilepsie et la dépression, toujours selon le Wall Street Journal. Dans ce contexte, il y a fort à parier que les ingénieurs s’appuieront sur des thérapies existantes qui utilisent des électrodes pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson.

Musk prévoit rédiger un article sur le sujet qui devrait bientôt paraître sur le blogue Wait But Why.

Bien entendu, Musk n’est pas le seul à explorer le domaine. Comme le souligne ZDNet, le fondateur de Braintree, Bryan Johnson, s’est engagé à verser 100 millions de dollars US pour financer le développement d’une «prothèse neurale» destinée à améliorer l’intelligence humaine et dans le traitement de conditions médicales sévères.

Si le projet semble relever de la science-fiction, c’est sans compter sur la percée scientifique majeure survenue en Suisse en février dernier, lorsqu’un centre de recherche est parvenu à communiquer pour la première fois avec des patients totalement paralysés par le biais d’une interface ordinateur-cerveau.

La technique employée par les chercheurs était toutefois différente de celle envisagée par Neuralink. Il n’a pas été question ici d’implants cérébraux : on a plutôt associé la spectroscopie dans les longueurs d’onde proches de l’infrarouge à un électroencéphalogramme pour mesurer l’oxygénation et l’activité électrique du cerveau. Qui plus est, les échanges réalisés étaient plutôt rudimentaires, les patients répondant par «oui» ou «non» à une série de questions.

  • Bernard Couture

    On se rapproche un peu du roman 3001 odyssée finale de Arthur C Clarke (Cap de pensée)

  • Marc-André Godin

    quand les virus informatiques vont aussi devenir des virus pour humains….

    • Gumby

      Il y a déjà tout plein de virus pour humains mais bon… ;-)

      • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        HAHAHAHA! Vrai. Mais tout aussi vrai que l’idée d’ouvrir la porte à des complications de type informatique…

    • Bernard Ayotte-De Carufel

      *LA BASE VIRALE DE VOTRE CERVEAU À ÉTÉ MISE À JOUR*

      Dit-il en criant trop fort.

      Merci, Avast

      • Arnaud Castagno

        j’adore!! hahaha

  • Bernard Ayotte-De Carufel

    L’entreprise qui confectionne le logiciel anti-virus on débuté la version cervicale.

    Pour seulement 149$ par année, cette même version pourra effacer vos regret, vos démons, vérifier le registre et bien entendu vous CRIER DRETTE DANS LA CONSCIENCE QUE VOTRE BASE DE VIRUS À ÉTÉ MISE À JOUR……….aehmm.

  • Adoune Vannapho

    Pas hâte de voir le premier humain à avoir le blue screen of death de windows dans son cerveau!

  • Mavex Millenium

    Enter the Matrix, cela vous tente ;-)