Les Canadiens encore plus nombreux à abandonner leur forfait télé

Débranchez-vous?

Une nouvelle étude estime que 247 000 foyers au pays abandonneront leur inscription à un service de télédistribution traditionnelle en 2017.

C’est la prédiction qu’a lancée cette semaine la firme Convergence Consulting Group après avoir analysé les rapports financiers des entreprises de câblodistribution.

Alors qu’à pareille date l’an dernier, la firme croyait que le déclin serait essentiellement maintenu, en prédisant une perte de 191 000 abonnés contre les 190 000 débranchements observés en 2015, ce sont en réalité 220 000 foyers qui ont annulé leur forfait télé en 2016, comme le précise la onzième édition de son étude : The Battle for the Canadian Couch Potato : Online and Traditional TV, and Movie Distribution.

Plus du quart des foyers au Canada ne sont pas abonnés à un forfait de télévision traditionnelle.

Les nouvelles règles du CRTC, qui obligent depuis mars 2016 les télédistributeurs d’offrir un forfait de base plus abordable à 25$ par mois, semblent avoir ralenti la tendance sans toutefois renverser complètement la vapeur. Si le nombre de débranchements a augmenté de 16% entre 2015 et 2016, il est bien loin de l’augmentation record de 80% des désabonnements observés de 2014 à 2015 (qui sont passés de 105 000 à 190 000).

Toujours selon la firme Convergence Consulting Group, le Canada est aujourd’hui constitué de 3,8 millions de foyers sans abonnement à un service de télédistribution traditionnelle, soit plus du quart (26%) des 14,6 millions de foyers au pays. Elle prédit que ce nombre représentera 28,4% du marché potentiel en 2017, soit 4,18 millions (en tenant compte également de l’apparition des nouveaux foyers qui n’adhéreront pas à de tels services).

Il est important de souligner que ces déclins ne tiennent pas compte des services de télévision par contournement (ou over the top), dont certains sont offerts par des câblodistributeurs canadiens.

En 2016, Netflix et ses concurrents (excluant cependant Amazon) ont généré des revenus de 651 millions de dollars au Canada, une augmentation de 35% par rapport à l’an dernier. CCG croit que leurs recettes atteindront 827 millions de dollars en 2017, soit 69% des revenus du marché de la location de films et de téléséries au pays.

Netflix, qui atteindra bientôt plus de 100 millions d’abonnés à l’échelle internationale, pourrait compter 6,9 et 7,4 millions de Canadiens parmi ses abonnés en 2018 et 2019, toujours selon les estimations de Congergence Research Group.

  • Olivier Blondeau

    Intéressant. Quels sont donc les options sérieuses en télé IP? Je parle d’entreprise avec un service/produit de qualité pour le Québec. Ces clients Canadiens optent pour quels autres services que ceux traditionnels?

  • Sylvain Clermont

    Les Tv box sur Android s’occupe du reste.