Sécurité: l’iPhone et l’iPad en version 3G permettent de vous suivre à la trace

Par Branchez-vous – le dans Actualités
Deux chercheurs en sécurité ont découvert que les deux appareils iOS d'Apple dotés d'une puce 3G enregistraient régulièrement leur position géographique, que l'usager ait activé la fonction de géolocalisation ou non. Or, ces données seraient particulièrement faciles d'accès.

Ceci pose un problème de sécurité et de vie privée pour les usagers, car les données de géolocalisation permettent de suivre leurs déplacements presque pas-à-pas. En effet, chaque enregistrement de l’appareil note à une heure précise, les données de longitude et de latitude.

Dans ce contexte, une personne curieuse ou malintentionnée ayant un accès au téléphone ou à l’ordinateur (le fichier secret est sauvegardé dans ce dernier lorsque les deux terminaux sont synchronisés) de la personne tracée pourra connaître ses déplacements et aussi avoir accès à son historique de ses déplacements, grâce à un logiciel. Apple fournit donc une opportunité en or aux détectives ou espions amateurs…

Cette possibilité de retracer un individu serait apparue avec l’arrivée d’iOS 4.0, rapporte The Guardian. Puisque ce système d’exploitation a été lancé il y a plus d’un an, les appareils iOS ont ainsi pu enregistrer les déplacements de leur propriétaire depuis aussi longtemps qu’il aura téléchargé cette version.

Les deux chercheurs de sécurité, Pete Warden et Alasdair Allan, connaissent bien les produits d’Apple. Le premier a été employé par la firme pendant cinq ans. En joignant leurs forces, ils ont livré sur la Toile l’outil «iPhone Tracker», capable de faire la lecture de l’historique des données de géolocalisation du fichier. Dans les faits, la presse a dévoilé l’année passée que l’iPhone enregistre les données de localisation, avec ou sans le consentement de l’usager, avant de les transmettre à Apple. Or, leur facilité d’accès pose un sérieux problème de sécurité et de confidentialité.

À ce sujet, l’expert en sécurité informatique Graham Cluley de Sophos indique: «Je ne pense pas qu’Apple essaye de vraiment surveiller les déplacements de ses utilisateurs […]. Mais si ces données ne servent pas un but précis, elles ne devraient pas être là».

«Alasdair a cherché la présence d’un code de traçage similaire dans les téléphones Android, mais sans succès. Nous ne pouvons pas affirmer qu’une autre entreprise qu’Apple effectue la même chose avec l’iPhone», souligne Warren.

Dans cette vidéo, les deux chercheurs expliquent leur découverte.

Les dernières nouvelles

Grosse augmentation de prix en vue sur les cartes graphiques et les cartes mères.

Grosse augmentation de prix en vue sur les cartes graphiques et les cartes mères.

L’Apple Watch Ultra se prépare pour l’arrivée de l’hiver

L’Apple Watch Ultra se prépare pour l’arrivée de l’hiver

Le film Super Mario s’attire les critiques des fans de Nintendo

Le film Super Mario s’attire les critiques des fans de Nintendo

Plus d'actualités

Le Québec affiche un taux record de jeunes entrepreneurs

Le Québec affiche un taux record de jeunes entrepreneurs

Musk inspire la droite américaine contre Apple et son App Store

Musk inspire la droite américaine contre Apple et son App Store

Nintendo met brutalement fin au Smash World Tour

Nintendo met brutalement fin au Smash World Tour

Populaires

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Branchez-vous

Branchez-vous diffuse l'actualité techno, des bancs d'essai de divers appareils et gadgets, et des chroniques spécialisées.