All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

SteamOS, un système d’exploitation pour joueurs

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Le studio derrière la populaire plateforme de distribution de jeux en ligne annonce qu'elle offrira bientôt un système d'exploitation dédié au jeu vidéo.

Normalement, nous serions en droit de porter rapidement un jugement envers quiconque oserait rivaliser avec Windows sur ce terrain, mais le concepteur de ce nouvel OS est loin d’être insignifiant. Valve a connu non seulement un succès avec Steam, son magasin virtuel de jeux téléchargeables, mais est également le studio responsable pour la série Half-Life et ses déclinaisons (Counter-Strike, Portal). La feuille de route de cette entreprise est donc exemplaire.

La majorité des studios de jeux ont manifesté leur intérêt à développer de nouveaux titres pour SteamOS. La plupart d’entre eux sont probablement très satisfaits des bénéfices qu’ils retirent des ventes sur Steam, sans mentionner la réputation de Valve en tant que développeur, loin d’être surfaite.

Basé sur Linux, SteamOS est une première étape vers le concept d’une console de jeux vidéo ouverte, une plateforme commune permettant à tout constructeur de réagir aux évolutions technologiques plus rapidement et aux aventuriers de pouvoir expérimenter avec celle-ci sans crainte de représailles de la part de son concepteur. À noter que SteamOS sera gratuit.

Bien que son interface soit optimisée pour le divertissement de salon, le système d’exploitation pourrait être en mesure de rallier le marché du jeu sur PC au marché du jeu sur consoles, puisqu’on invite l’utilisateur à choisir le ou les périphériques qu’il préfère : manette, clavier, souris.

Cette nouvelle n’a rien d’étonnant lorsqu’on se souvient que Gabe Newell, cofondateur de Valve, avait décrit Windows 8 comme étant «une catastrophe pour tous les acteurs de l’industrie informatique» dans le cadre d’une entrevue avec All Things Digital. À l’époque, il avait démontré que le jeu Left 4 Dead 2 était plus rapide sous Linux. Partageant ce même noyau, SteamOS n’est que l’aboutissement logique de la recherche et développement d’une plateforme plus efficace.

Selon Valve, la majorité des studios de jeux ont manifesté leur intérêt à développer de nouveaux titres pour SteamOS. La plupart d’entre eux sont probablement très satisfaits des bénéfices qu’ils retirent des ventes sur Steam, sans mentionner la réputation de Valve en tant que développeur, loin d’être surfaite.

Tout comme la majorité des plateformes du genre (tant l’ensemble des consoles que les périphériques pour téléviseurs), il sera possible de naviguer sur Internet, d’écouter la musique ou de regarder de la vidéo provenant de notre ordinateur, voire même jouer à des jeux diffusés par votre PC à partir de votre salon.

Essentiellement, Valve cherche à reproduire ce que Google propose sur le marché de la mobilité : un système d’exploitation libre alternatif à l’institution déjà en place (Android en réponse à iOS, ou SteamOS en réponse à Windows). Le timing semble être favorable.

Les dernières nouvelles

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Plus d'actualités

Comment résoudre l’erreur de proxy Netflix ?

Comment résoudre l’erreur de proxy Netflix ?

Playstation Plus : les jeux gratuits de novembre 2019

Playstation Plus : les jeux gratuits de novembre 2019

Spotify lance Spotify Kids pour les enfants

Spotify lance Spotify Kids pour les enfants

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .