Media Temple devient la propriété de GoDaddy

Affaires

Jouissant d’une réputation peu enviable auprès de la communauté, GoDaddy décide d’acquérir Media Temple afin d’améliorer son image.

L’un des plus importants registraires de nom de domaine au monde semble poursuivre un marathon d’acquisitions depuis les 15 derniers mois (la plus récente avant celle-ci était Locu).

GoDaddy veut préserver l’indépendance de ses plus récentes propriétés. Media Temple continuera ses activités en parallèle de celles de GoDaddy, qui offre également de l’hébergement web.

Comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation, le montant de la transaction n’a pas été révélé par les deux partis.

En devenant propriétaire de Media Temple, reconnu pour son service d’hébergement web, GoDaddy espère changer sa réputation aux yeux des développeurs qui préfèrent travailler avec une entreprise de taille moyenne plutôt qu’avec une multinationale.

«Puisque nous voulons gagner le cœur et l’esprit des développeurs, il est logique de construire un tel partenariat [avec Media Temple]», a déclaré Blake Irving, PDG de GoDaddy.

Selon lui, la stratégie de son entreprise est diamétralement opposée à celle de Yahoo, qui a également investi beaucoup d’argent dans des acquisitions ces derniers temps. En effet, contrairement à l’entreprise pilotée par Marissa Mayer, GoDaddy veut préserver l’indépendance de ses plus récentes propriétés. Media Temple continuera ses activités en parallèle de celles de GoDaddy, qui offre également de l’hébergement web.

Parmi ses plus importants clients, Media Temple compte le Wall Street Journal, IBM et Starbucks. Fondée en 1998, elle a amassé plus de 15 millions de dollars en financement par capital de risque.

De son côté, GoDaddy compte plus de 12 millions de clients et près de 4 000 employés.