Promouvoir une application en envoyant l’alerte d’une fausse fusillade dans un campus

Réseaux sociaux

Difficile d’être objectif en rapportant cette nouvelle. Un étudiant de l’Université de Caroline du Nord a eu une bien mauvaise idée afin de promouvoir son application.

Taylor Robinette a lancé récemment l’application de son nouveau réseau social, Bevii. Dans le but de promouvoir celle-ci, l’étudiant a envoyé un courriel à ses collègues universitaires au sujet d’une fausse enquête policière concernant une fusillade s’étant déroulé sur le campus.

email

Quiconque prend soin de lire attentivement le courriel comprend rapidement la supercherie. Celui-ci parle d’une «innovation» qui aurait été rapportée au service de police de Chapel Hill, fait état de «coups de feu» qui auraient été tirés en plein jour, et décrit la victime comme étant «un réseau social bleu et obsolète».

Le hic? L’émetteur du courriel est identifié comme étant unc@alertcarolina.com, ce qui laisse croire qu’il s’agit d’une alerte transmise par le centre de crise de l’Université de Caroline du Nord, Alert Carolina.

«Dès que le courriel a été envoyé, nous avons contacté les responsables du centre de crise et nous avons présenté nos excuses», a affirmé Robinette au blogue AdFreak. Néanmoins, l’Université a bloqué l’accès au site de Bevii de son réseau et a publié un communiqué afin d’avertir les étudiants du courriel frauduleux.

Selon Robinette, «au meilleur de notre connaissance, personne n’a cru qu’il y avait un danger réel». Bevii a amassé près de 300 000$ US en capital depuis son lancement cette année selon son fondateur.

  • Ginochen

    Mission réussie! Il est peu probable qu’on aurait entendu parler de Bevii sans cela…