À 2,3 milliards, Mark Zuckerberg est le PDG américain le mieux payé de 2012

Affaires

Bien qu’il partage désormais le même salaire symbolique que Steve Jobs à l’époque où ce dernier était à la tête d’Apple, Mark Zuckerberg n’est pas à plaindre.

À noter que le salaire de Zuckerberg est passé à un maigre 1$ pour 2013, une pratique exercée par certains PDG de grandes entreprises depuis quelques années.

Selon la firme GMI Ratings, qui analyse les compensations financières que reçoivent plus de 2 000 dirigeants d’entreprises publiques aux États-Unis, Mark Zuckerberg a reçu près de 2,3 milliards de dollars US en 2012. Par conséquent, il est le PDG le mieux payé parmi les sociétés américaines.

Ce revenu équivaut à plus du double de celui qui se retrouve en deuxième position du palmarès, Richard Kinder (PDG de Kinder Morgan) avec 1,1 milliard.

Comme on peut s’en douter, les compensations financières perçues par Zuckerberg sont liées à l’introduction en bourse de Facebook. Le jour où Facebook est entré en bourse, Zuckerberg a vendu une portion de ses parts dans la compagnie (60 millions d’actions à 38$) pour la somme de 2,28 milliards de dollars. Ajoutons à cela le salaire annuel du PDG pour l’année 2012, soit 500 000$.

À noter que le salaire de Zuckerberg est passé à un maigre 1$ pour 2013, une pratique exercée par certains PDG de grandes entreprises depuis quelques années.

Outre Richard Kinder, on retrouve au palmarès deux autres dirigeants de sociétés technologiques : Tim Cook (PDG d’Apple) avec 143 millions, et Mark Benioff (PDG de Salesforce) avec 109 millions.

  • Test tester

    remplacer  » à vendu » par « a vendu »

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      C’est corrigé. Merci!

  • Steve Rodrigue

    Il recoit 500k par année. Il ne touche pas 2,3 milliars en salaire. C’est comme dire qu’un agent immobilier est le mieux payé sur terre parce qu’il a recu un héritage de 5 milliards de dollars cette année là!

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      La firme GMI Ratings tient compte que toutes les compensations financières lorsqu’elle conçoit son palmarès. «Être payé» ne se limite pas qu’au salaire annuel. De toute façon, l’article explique très bien comment ce revenu est calculé.