Le Canon 70D

Banc d'essai

Exclusif

Trois longues années se sont écoulées avant que Canon ne vienne remplacer le 60D, son boîtier d’entrée de gamme expert. Mais le Canon 70D représente-t-il une nette évolution à tous les égards?

Canon vient relancer Nikon avec son modèle D7100, qui n’avait pour concurrent que le vieillissant 60D. Parmi les avantages du 70D, on note l’écran tactile et pivotant, une plage ISO s’étendant de 100 à 25 600 ISO, un mode rafale supérieur à 7 images par seconde, l’intégration d’une connectique Wi-Fi, ainsi que 19 collimateurs de type croisé.

D’ailleurs, l’amélioration la plus importante au niveau du Canon 70D est sans aucun doute le capteur CMOS à double pixel (en anglais, Dual Pixel AF System). Ce capteur, au format APS-C de 20,2 mégapixels, contient en fait 40 millions de photodiodes, permettant ainsi une détection de phase beaucoup plus précise sur presque toute la surface du capteur.

Caractéristiques techniques

  • Processeur DIGIC 5+
  • Capteur CMOS APS-C de 20,2 mégapixels
  • Système AF avec 19 collimateurs de type croisé
  • Vidéo 1 080p à 30 IPS et 720p à 60 IPS
  • Mode rafale de 7 IPS
  • Plage ISO 100-12 800 (25 600 en mode étendu)
  • Mode Wi-Fi à multiples configurations
  • Prise pour microphone stéréo (3,5 mm)
  • Prise pour déclencheur à distance
  • Sortie Mini HDMI
  • Port Mini USB

Capteur à double pixel

La mise au point par détection de phase est généralement plus performante que la mise au point par détection de contraste. Or, avant l’arrivée du système à double pixel, seules quelques photodiodes étaient allouées à la mise au point sur un capteur distinct dans le viseur d’un appareil reflex.

Ce capteur ne pouvait donc pas fonctionner en mode autofocus lorsque le miroir était relevé – par exemple, en utilisant le mode Live View, afin de prendre un cliché ou de filmer en utilisant l’écran. Il était donc laborieux, voire impossible pour un appareil photo de faire la mise au point en vidéo, principalement.

Désormais, la mise au point automatique devient plus fluide, précise et rapide. Le système détectant aussi bien les détails à la verticale qu’à l’horizontale.

Jumelez le tout à un objectif de type STM (Step Motor), et on a droit à une mise au point étonnamment silencieuse.

Boîtier et écran

Le boîtier est fait d’un alliage de polycarbonate et de fibre de verre, le rendant plus léger. Il bénéficie également d’une protection contre les intempéries, mais il ne s’agit toutefois pas d’une véritable tropicalisation comme on retrouve sur les appareils professionnels comme le 5D Mark III.

70dmodeaf70dboutonsaf

Sur le dessus du boîtier, on trouve également un nouveau bouton, qui permet de choisir le type de mise au point automatique :

  • Sélection manuelle d’un collimateur
  • Sélection manuelle de zones d’autofocus
  • Sélection automatique parmi les 19 collimateurs

Le boîtier offre également un mode silencieux pour le déclencheur, réduisant le bruit d’environ 30%. C’est moins que ce qu’offre le modèle haut de gamme 5D Mark III, mais tout de même utile pour la photo dans une église, lors d’un mariage, ou dans tout autre endroit tranquille.

L’écran, de son côté, est tactile et peut pivoter sur tous les angles, facilitant la prise de clichés au-dessus de la tête ou d’un sujet plus bas, voire dans un angle normalement impossible à prendre. Jumelé à la mise au point améliorée en mode Live View, on peut donc prendre des clichés ou filmer à bout de bras et obtenir des photos nettes.

70dpivotant70ddos

L’écran mesure 3 pouces (7,62 cm) de diagonale et affiche 921 000 pixels. Il tombe en mode tactile dès que l’on passe en mode visionnement, que l’on parcourt les menus ou que l’on appuie sur le bouton «Q», ce qui évite que l’utilisateur n’active une fonction ou ne modifie un paramètre par inadvertance.

Fonctions Wi-Fi

Contrairement à la plupart des boîtiers Nikon de même gamme, Canon a décidé d’intégrer le Wi-Fi dans plusieurs de ses boîtiers. Le 70D n’y fait pas exception et permet le transfert d’images ou de vidéos entre appareils photo, avec un appareil mobile, un ordinateur ou simplement d’afficher ses images sur un appareil compatible avec la norme DLNA.

D’ailleurs, la connexion avec un appareil mobile est très utile, puisqu’elle permet non seulement de visionner les images se trouvant sur l’appareil photo et les transférer, mais aussi d’utiliser l’appareil mobile comme écran à distance et télécommande.

70dcontroles

Selon le mode dans lequel l’appareil est configuré, on peut contrôler la vitesse, l’ouverture, la valeur ISO ainsi que la compensation d’exposition.

Points positifs

Le nouveau système de mise au point est incroyablement rapide et silencieux. Les photos sont nettes et précises, même en utilisant un objectif qui n’est pas équipé du système Step Motor. J’ai d’ailleurs fait le test avec un objectif Sigma 16-50 mm ƒ2.8.

Vous pouvez consulter un album photo pris lors de la deuxième édition du Podcast All-Stars, qui avait lieu le 12 octobre dernier.

Le viseur est équipé d’une couche transparente où un niveau ainsi qu’une grille peuvent être affichés, deux éléments très utiles pour avoir un horizon bien droit ou simplement respecter la règle des tiers. Le viseur couvre d’ailleurs 98% du champ de vision, contre 96% pour le 60D. Une amélioration appréciable.

Le mode vidéo est désormais plus accessible, grâce à un interrupteur dédié à l’arrière du boîtier, à l’endroit même où le bouton Live View se trouvait sur le 60D.

Le Mode Wi-Fi est l’un des plus conviviaux que j’ai pu tester à ce jour sur un appareil photo. L’écran tactile rendu aussi l’expérience beaucoup plus agréable, puisque l’on peut taper directement sur la touche voulue.

La plage ISO passe de 100-12 800 sur le 60D à 100-25 600 sur le 70D. On note aussi une baisse du bruit apparent à 1 600 et 3 200 ISO, ce qui est une excellente chose, car le bruit se faisait plutôt omniprésent dès que l’on atteignait 1 600 ISO sur le 60D.

Enfin, on retrouve un bouton de verrouillage sur la molette des modes (tout comme sur le 60D), ainsi qu’un tout nouveau levier de verrouillage pour la molette arrière, afin d’éviter de changer le mode ou certains paramètres par inadvertance.

Points négatifs

Le boîtier n’est pas entièrement tropicalisé et n’est pas en alliage de magnésium comme les boîtiers experts.

On ne retrouve pas de prise pour casque d’écoute, comme sur le 5D Mark III, ce qui décevra bien des vidéastes, amateurs comme professionnels.

Le mode Wi-Fi aurait pu être un peu plus intuitif. Impossible de pouvoir utiliser tous les types de configuration sans passer par le manuel d’utilisation.

C’est tout, en ce qui concerne les points négatifs, puisque Canon a véritablement réglé tous les petits irritants présents sur le 60D afin de faire du 70D un exemple à suivre au niveau de l’ergonomie et des fonctionnalités.

Verdict

Au final, un appareil à recommander sans hésiter à quiconque souhaite se procurer un bon appareil, polyvalent et très performant. Le boîtier seul se détaille environ 1 300$, ou 1 650$ avec un objectif 18-135mm ƒ3,5-5,6 IS STM.

Design : 4,5
Fonctionnalités : 5
Performance : 5
Autonomie : 4,5

Note finale : 4,5

En terminant, vous trouverez ci-bas des photos prises avec le Canon 70D, dont cette série d’images prises à des valeurs ISO allant de 800 à 12 800.

  • http://www.senterre.com/ Éric Senterre

    Intéressant tes photos avec les différents ISO, mais on voit pas vraiment la différence à cette grandeur.
    Va falloir que je commence mes économies là… vraiment.

  • Doum Bergeron

    Enfin ! Une nouvelle qui n’a aucun lien avec les tablettes et téléphones intelligents !

  • Eddy

    Bonjour.

    D’après canon, le boîtier est en Aluminium (et non magnésium) et résine de polycarbonate avec fibre de verre et fibre conductrice.
    Bref, je l’ai et en suis très heureux… ;)