All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Internap devient propriétaire d’iWeb

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Une entreprise basée à Atlanta s'est portée acquéreur de l'un des plus importants hébergeurs web montréalais ce mercredi.

Le montant de la transaction entre Internap et Novacap (propriétaire d’iWeb) est évalué à 145 millions de dollars.

La société canadienne de capital de risque Novacap est fière d’annoncer qu’elle a conclu une entente avec Internap, une entreprise spécialisée en infrastructures de TI établie à Atlanta, pour la vente du fournisseur de services d’hébergement iWeb. La fusion des deux entreprises permettra à Internap et iWeb d’augmenter leurs parts de marché et leur portfolio de services afin d’offrir une gamme complète de services d’infrastructure autant aux entreprises en démarrage qu’aux multinationales.

«Nous sommes heureux d’être parvenus à une entente avec Internap», déclare Christian Primeau, président et chef des opérations chez iWeb. «Cette transaction permettra à iWeb de bénéficier des centres de données d’Internap, de ses capacités d’infrastructure en TI hybrides, de son approvisionnement automatisé et de son réseau de très haute performance. La combinaison Internap-iWeb donnera à iWeb et à ses employés de nouvelles occasions stratégiques dans ce marché à très forte croissance.»

Le montant de la transaction entre Internap et Novacap (propriétaire d’iWeb) est évalué à 145 millions de dollars.

Selon Internap, les services d’infrastructure de serveurs et d’hébergement nuage d’iWeb viendront compléter son offre de services d’hébergement et de colocation.

«L’acquisition d’iWeb par Internap comprend un certain nombre d’angles qui pourraient conduire à certaines synergies intéressantes pour Internap», souligne Philbert Shih, directeur de Structure Research. «Les entreprises emploient déjà des technologies communes et le système de facturation – quelque chose habituellement difficile à gérer lors d’une fusion d’entreprises – roule sur Ubersmith (un service appartenant à Internap) des deux côtés. Par la même occasion, Internap devient plus flexible, augmente ses revenus liés à l’hébergement, augmente l’importance de ses centres de données, et intègre de nouvelles compétences linguistiques qui traversent plusieurs pays et régions.»

Fondée en 1996, iWeb fournit des serveurs et une infrastructure nuage à plus de 10 000 clients internationaux. L’entreprise montréalaise est classée parmi les meilleurs fournisseurs d’infrastructure web au monde et parmi les entreprises canadiennes à plus forte croissance.

De son côté, Internap aide les entreprises à bâtir et gérer l’infrastructure TI. En 2012, la société s’est retrouvée sur la liste des compagnies les plus dignes de confiance aux États-Unis selon Forbes.

Les dernières nouvelles

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Test du jeu Hyrule Warriors: Age of Calamity – Bataille endiablée pour Hyrule !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Essai de la PlayStation 5 : l’éléphant de Sony prêt à écraser la compétition !

Test du jeu Assassin’s Creed Valhalla: la magie scandinave

Test du jeu Assassin’s Creed Valhalla: la magie scandinave

Plus d'actualités

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .