Lenovo n’a pas encore de plan pour redresser Motorola

Affaires

Liste de tags

Vous arrive-t-il de dépenser 2,91 milliards sans avoir la moindre idée quoi faire avec votre achat? Moi non plus…

Dans le cadre d’une entrevue accordée au Wall Street Journal, le PDG de Lenovo a admis que le géant de l’informatique n’avait pas de plan spécifique pour redresser Motorola lorsque la question fût soulevée, sachant que la nouvelle acquisition est déficitaire.

L’an dernier, Lenovo est devenue le plus important fabricant informatique au monde, surpassant HP, qui détenait le titre depuis 2007. Il n’y a donc pas matière à paniquer.

«Nous pouvons faire de l’argent», a affirmé Yang Yuanqing. «Nous n’avons pas encore de plan spécifique, mais nous sommes définitivement persuadés que nous pouvons redresser l’entreprise, puis développer l’entreprise par la suite.»

Il faut dire que la feuille de route des plus récentes activités de Lenovo est plutôt positive. L’an dernier, l’entreprise chinoise est devenue le plus important fabricant informatique au monde, surpassant Hewlett-Packard, qui détenait le titre depuis 2007. Il n’y a donc pas matière à paniquer.

La semaine dernière, Lenovo a également fait l’acquisition de la division des serveurs d’entrée de gamme d’IBM pour 2,3 milliards de dollars US. Rappelons que la même entreprise lui avait vendu sa division d’ordinateurs personnels en 2005.

Le fabricant informatique a manifesté l’intention de se restructurer afin d’accueillir les activités des quelques 7 500 anciens employés d’IBM et d’environs 3 800 employés de Motorola. Lenovo sera désormais structurée en quatre secteurs : informatique, mobilité, entreprise, et infonuagique.

Soulignons que les transactions entre Lenovo, Google et IBM devront être entérinées par les autorités compétentes américaines avant de se concrétiser.