Steve Jobs souhaitait voir OS X sur la gamme VAIO de Sony

Ce qui aurait pu être

Liste de tags

Avant même que le PDG d’Apple ne dévoile au monde entier que le processeur du Mac passerait de PowerPC à Intel en 2005, OS X menait déjà une double vie.

Dell, ou du moins son agence de publicité, aurait peut-être souhaité avoir la chance de Sony en 2001? Son président de l’époque, Kunitake Ando, a raconté au journaliste Nobuyuki Nayashi l’histoire d’une rencontre qui aurait pu changer le cours de l’histoire tant pour Sony que pour Apple.

«Steve Jobs et un autre dirigeant d’Apple nous attendaient au bout du terrain de golf avec en main un VAIO propulsé par Mac OS.»

À l’époque, la majorité de l’équipe administrative de Sony passait les vacances hivernales à Hawaï, où un tournoi de golf avait traditionnellement lieu dans les jours suivant les célébrations du Nouvel An. Alors qu’Ando terminait sa partie, il ne se doutait pas qu’un invité-surprise avait planifié de le rencontrer.

«Steve Jobs et un autre dirigeant d’Apple nous attendaient au bout du terrain de golf avec en main un VAIO propulsé par Mac OS.»

Lorsque Jobs a repris son rôle de PDG en 1998 (d’abord par intérim), il met aussitôt fin au programme de licence du système d’exploitation d’Apple, qui permettait à d’autres fabricants informatiques de produire des ordinateurs compatibles, ou clones. Néanmoins, selon Ando, Jobs était «prêt à faire une exception» dans le cas de la gamme VAIO.

Aussi absurde que cette anecdote puisse paraître, l’amour de Jobs pour le Japon et son respect pour Sony est un secret de polichinelle. Sans compter que Bertrand Serlet a admis en 2012 avoir déjà envoyé son équipe acheter le plus puissant et dispendieux VAIO à l’époque où il était vice-président senior de l’ingénierie logicielle, afin de démontrer qu’il était possible de faire tourner OS X sur du matériel fabriqué par Sony.

Pourquoi est-ce que ce partenariat ne s’est pas réalisé? Aux yeux d’Ando, le timing était mauvais pour Sony. La gamme VAIO gagnait en popularité, et ses concepteurs venaient tout juste de terminer les derniers ajustements visant à optimiser la plateforme pour Windows. Peut-être Sony avait-elle aussi peur du contrôle qu’Apple aurait voulu avoir sur le développement de ses futurs produits.

  • http://stech72.tumblr.com/ Steve C

    Il manque une chose chez Sony ….. la vision
    manqué le bateau du lecteur MP3 …
    manqué le bateau de la TV intelligente ( Samsung et LG loin devant )
    manqué le bateau du service en ligne ( tout les déboires connues )

    Il manque un visionnaire chez Sony . Ou bien un optométriste …