Le service TOU.TV pourrait devenir payant

Ici comme ailleurs

Québec

Devant une concurrence de plus en plus forte, Radio-Canada est sur le point de modifier son service de télévision par contournement, qui pourrait désormais offrir une version payante.

Radio-Canada a envoyé ce matin une invitation aux médias à un événement prévu le 6 mars prochain ayant pour but de dévoiler «son nouveau modèle d’affaires» pour sa plateforme TOU.TV.

Parions que la société d’État profitera de l’occasion pour bonifier la portion cinéma du catalogue de TOU.TV, voire même annoncer un nouveau partenariat avec un distributeur canadien important.

Sans surprise, la société d’État demeure mystérieuse quant à la teneur de ce qu’elle compte présenter la semaine prochaine. Cependant, devant la popularité de services payants comme Netflix et l’arrivée de nouveaux joueurs tels Canal+ sur le marché canadien, il est facile d’imaginer qu’ici sera comme ailleurs.

L’an dernier, Vidéotron a introduit son service payant de vidéo sur demande nommé Club Illico en réponse à Netflix. Pour 9,99$ par mois, ses membres ont accès à plus de 2 000 films et séries télé francophones, un nombre significativement plus élevé que l’offre francophone de Netflix.

Malheureusement, à l’exception de la série House of Cards (offerte dans les deux langues aussitôt mise en ligne), la société américaine semble tergiverser à ce niveau malgré qu’elle avait promis de développer son offre francophone lors de son arrivée au Canada en 2010.

À court d’options pour rentabiliser son service de télévision par contournement, tout porte à croire que Radio-Canada est sur le point de rendre payant son service actuellement gratuit, ou du moins offrir une version payante. Parions que la société d’État profitera de l’occasion pour bonifier la portion cinéma du catalogue de TOU.TV, voire même annoncer un nouveau partenariat avec un distributeur canadien important. Sans compter que la publicité pourrait disparaître, ce qui ne serait pas une mauvaise chose.

Rappelons que les services de Netflix et Canal+ sont légèrement moins dispendieux que l’offre de Vidéotron, à 7,99$. Reste à voir quels seront les tarifs proposés par TOU.TV.

Au début du mois de février, Hugo Dumas rapportait que le Club Illico compte près de 60 000 abonnés payants qui génèrent plus de 11 millions de visionnements.