Touch ID, l’arme secrète d’Apple contre Dropbox?

Biométrie

Liste de tags

Le lecteur d’empreintes digitales semble n’être que le début de l’exploration de la biométrie pour Apple.

Selon un récent brevet déposé par Apple, l’entreprise souhaite soumettre vos doigts, vos yeux, et même votre voix à un plus large éventail de fonctionnalités à l’avenir. Le concept qu’il décrit suggère qu’il pourrait être possible de stocker les données biométriques de diverses personnes sur un appareil afin de restreindre ou autoriser l’accès à certaines fonctionnalités selon l’identité de l’utilisateur.

Apple estime qu’elle peut accroître la sécurité en éliminant le risque provoqué par le transport de clés USB ou par le maintien d’un compte Dropbox.

«Compte tenu de la prévalence des appareils électroniques […] qui stockent les données du monde moderne, de nombreux utilisateurs peuvent posséder ou utiliser plus d’un tel dispositif électronique», explique le brevet. «Ainsi, les utilisateurs peuvent avoir besoin de transférer des données sans fil […] entre les supports de stockage de tels dispositifs électroniques afin d’en faire pleinement l’usage.»

Toujours selon le brevet, l’utilisation de données biométriques pourrait être bénéfique pour «les utilisateurs qui ne veulent pas se souvenir de codes d’accès ou avoir à entrer ces mots de passe» dans ce contexte.

En mettant en œuvre le transfert sans fil de données biométrique dans ses futurs appareils, Apple estime qu’elle peut accroître la sécurité en éliminant le risque provoqué par le transport de clés USB ou par le maintien d’un compte Dropbox. Le terme «drop box» est d’ailleurs employé à maintes reprises dans le document.

À noter que bien que ce brevet ait été déposé en 2012, il exprime l’intérêt que porte Apple envers la technologie biométrique.