Apple prévoit une refonte majeure d’iTunes, peut-être même une version Android

Rumeurs

Liste de tags

Devant le succès qu’obtiennent les services de diffusion musicale concurrents, Apple souhaite revoir la stratégie d’iTunes.

Autrefois un incontournable de l’industrie du disque, iTunes perd de l’importance au profit de services tels YouTube, Spotify et Pandora selon Billboard. Un label indépendant a d’ailleurs déclaré au magazine que ses revenus provenant d’iTunes se sont effrités depuis l’an dernier; alors que la boutique d’Apple représentait 70% de ses ventes en 2012, elle ne représente que 50% aujourd’hui.

La possibilité de voir iTunes débarquer sur Android n’est pas une idée aussi saugrenue que l’on pourrait l’imaginer. Après tout, Apple a bien lancé une version d’iTunes pour Windows en 2003 pour des raisons similaires.

En conséquence, Apple est forcé d’envisager des options autrefois inimaginables, notamment une version Android de sa boutique iTunes et un service de diffusion à la demande.

Comment Apple compte transformer iTunes demeure matière à débats, tant au sein de l’entreprise qu’auprès de ses partenaires selon une source familière avec le dossier. Le désir d’Apple pour une transition en douceur se heurte au déclin abrupt des ventes de musique en téléchargement, où iTunes contrôle 90% du marché aux États-Unis, au profit d’abonnements à des services de diffusion.

Apple doit également composer avec la popularité des appareils Android, qui représentaient 38% des ventes mondiales en 2013, contre 10,4% pour les appareils iOS.

En septembre 2011, Apple a lancé un service hybride entre la vente de pièces individuelles par téléchargement et la diffusion musicale : iTunes Match. Au coût de 28$ par année, le service permet d’identifier les chansons de votre discothèque afin de les rendre accessibles par le nuage (via l’application iTunes, tant sur PC, sur Mac que sur iOS). Malheureusement, le service n’est pas parvenu à gagner plus d’un million d’adeptes.

L’entreprise californienne n’a pas non plus obtenu de succès avec iTunes Radio, une webradio qui s’apparente à un service de diffusion musical, mais qui ne permet pas de choisir exactement la pièce à écouter. Selon plusieurs dirigeants de maisons de disques, seulement 1% à 2% des chansons diffusées par l’intermédiaire de ce service se traduisent en ventes. Rappelons qu’iTunes Radio n’est offert (officiellement) qu’aux États-Unis et en Australie. Il serait toutefois possible de contourner cette restriction en créant un compte américain.

«Ils savent qu’iTunes doit changer radicalement, mais ils ne savent toujours pas comment», a confié le dirigeant d’une maison de disques à Billboard. «Mais ce sera complètement différent d’ici trois à cinq ans. Ils se sont engagés à ce que cela se produise.»

Concernant la possibilité de voir iTunes débarquer sur Android, l’idée n’est pas aussi saugrenue que l’on pourrait l’imaginer. Après tout, Apple a bien lancé une version d’iTunes pour Windows en 2003 pour des raisons similaires : le PC représentait une part de marché difficile à ignorer.

  • r2d3

    iTunes est vraiment un cauchemar si on a beaucoup de musique et de film. Je préfère sonos, nettement en avance.

    • DJ

      Drag & Drop, rien de plus simple.. :)

  • FrTroyLR17

    Si Apple fait cela, leurs iPods n’auront plus l’exclusivité malgré les Spotify, Deezer déjà disponibles sous Android, mon seul intérêt sera pour l’ergonomie de l’application, si elle est fidèle à celle des iDevices, mais aussi pour les podcasts