All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Microsoft continue d’empocher des millions avec Windows XP

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Maintenant qu'elle a officiellement mis fin au soutien de Windows XP, on pourrait croire que le populaire système d'exploitation ne rapportera plus d'argent à Microsoft. Pas si vite…

Passer de XP à une version plus récente de Windows, voire même Linux, semble être une opération particulièrement difficile encore aujourd’hui pour beaucoup d’entreprises et certains gouvernements à travers le monde.

25% de la flotte informatique du gouvernement canadien (soit environ 125 400 ordinateurs) roule toujours sous XP. Si Microsoft charge en moyenne 200$ US par ordinateur, la facture s’élèverait à un peu plus de 25 millions de dollars US pour la première année.

Bien que Microsoft ait cessé de vendre des PC propulsés par XP il y a 4 ans, l’OS est toujours utilisé par environ 44% du secteur des affaires selon une étude de Fiberlink, une société de gestion des périphériques mobiles détenue par IBM. Plutôt que de se mettre à jour, certaines entreprises préfèrent payer directement Microsoft pour un service de soutien personnalisé. Le géant du logiciel promet ainsi de continuer de colmater les prochaines failles de sécurité de Windows XP en échange d’une facture plutôt salée.

Selon Michæl Silver, analyste pour la firme Gartner, ce service personnalisé pouvait coûter à une entreprise jusqu’à 200 000$ US la première année. Cependant, depuis que Microsoft a mis un terme au support de Windows XP, elle charge maintenant 200$ par appareil pour la première année, et prévoit augmenter de façon exponentielle ses tarifs pour la deuxième et troisième année.

Pour une flotte informatique de 5 000 ordinateurs, un responsable TI (souhaitant demeurer anonyme) a confié au magazine Computerworld que la soumission de Microsoft s’élève à 1 million de dollars US pour la première année, 2 millions pour l’année suivante, et 5 millions pour la troisième année.

Bien que la situation soit plutôt lucrative pour Microsoft, elle n’augure rien de bon pour le taux d’adoption de son plus récent système d’exploitation, Windows 8.

Comme le souligne Business Insider, une majorité d’entreprises américaines (par exemple l’IRS et les banques) n’ont pas l’intention d’utiliser le délai supplémentaire apporté par le service personnalisé de Microsoft pour migrer vers Windows 8. Celles-ci préfèrent adopter Windows 7, un système d’exploitation qui commence déjà à se faire vieux. Une stratégie qui se défend : plutôt que d’adopter un OS plus récent dont la fiabilité n’a pas suffisamment fait ses preuves, mieux vaut miser sur une valeur sûre.

Aux yeux de Microsoft, ce type de service devrait être considéré comme un dernier recours.

«Le service de soutien personnalisé est offert aux grandes entreprises dont la migration de Windows XP [vers un OS plus récent] n’a pas été complétée avant le 8 avril 2014», a déclaré l’entreprise à Business Insider. «Il s’agit d’une mesure temporaire destinée à aider les clients importants dans le cadre d’une migration complexe. Elle devrait être considérée comme un dernier recours pour les clients qui sont dans le processus de migration de Windows XP vers un système d’exploitation plus moderne.»

Rappelons que plusieurs gouvernements ont octroyé d’importants contrats à Microsoft pour le soutien technique de leurs flottes informatiques propulsées par Windows XP. C’est notamment le cas du Canada, dont 25% de sa flotte (soit environ 125 400 ordinateurs) roule toujours sous XP. Si Microsoft charge 200$ US par ordinateur, la facture s’élèverait à un peu plus de 25 millions de dollars US seulement pour la première année.

«Nous estimons qu’au 31 mars 2015, il y aura moins de 1% de nos systèmes qui utiliseront Windows XP», a récemment déclaré le Conseil du trésor à la CBC.

Croisons-nous les doigts pour que cette transition de Windows XP à Windows 7 soit réellement terminée en majeure partie d’ici là.

Vidéo récente
- Actualités

Nouveau Mac Pro : toutes les infos révélées

Les dernières nouvelles

Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Apple pourrait racheter une partie d’Intel

Branchez-vous -
Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Fortnite : des employés d’Epic Games décrivent des conditions de travail désastreuses

Matthieu Carlier -
Ventes de smartphones en Europe : Apple coule, Huawei explose

Ventes de smartphones en Europe : Apple coule, Huawei explose

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Branchez-vous -
Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Matthieu Carlier -
E3 2019 : résumé et faits saillants du grand salon du jeu vidéo !

E3 2019 : résumé et faits saillants du grand salon du jeu vidéo !

Daniel Carosella -

Populaires

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Huawei : les smartphones définitivement privés de Facebook, Whatsapp et Instagram

Matthieu Carlier -
HongMeng OS : Huawei aurait déjà produit 1 million de smartphones avec son OS

HongMeng OS : Huawei aurait déjà produit 1 million de smartphones avec son OS

Branchez-vous -
Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Matthieu Carlier -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .