Apple retire le droit des détaillants scolaires d’offrir un rabais sur ses produits

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Désirant concentrer les ventes de ses produits dans les boutiques Apple Store, le fabricant californien met un terme à sa relation privilégiée avec les coopératives étudiantes et autres détaillants en milieu scolaire.

Depuis des décennies, les détaillants scolaires au Canada avaient une entente qui leur permettait d’offrir un rabais sur la vente d’ordinateurs et d’autres produits Apple à leur clientèle étudiante. C’est maintenant chose du passé, comme nous l’apprend ce matin le quotidien Le Soleil.

Bien que ces revendeurs ont perdu le privilège d’offrir un rabais sur les produits Apple, «les étudiants et enseignants sont éligibles pour des prix réduits en tout temps au magasin en ligne d’Apple et dans les 29 boutiques à travers le pays».

Les coopératives étudiantes et autres établissements collégiaux et universitaires au pays devront bientôt dire adieu à ce qui était autrefois un avantage concurrentiel considérable, alors que leurs contrats qui arrivent bientôt à échéance ne seront pas renouvelés par Apple.

Selon le journaliste, la rentabilité des revendeurs universitaires n’est pas remise en cause. La décision serait plutôt motivée par le souhait d’Apple de concentrer ses ventes dans ses propres magasins et sur sa boutique en ligne.

«Nous avons évalué que les étudiants effectuent de plus en plus leur magasinage en ligne et hors campus. Conséquemment, dès le début de la prochaine année académique, nous allons concentrer nos ventes éducationnelles canadiennes à travers ces canaux», a déclaré l’entreprise.

«C’est un dur coup, absolument», admet Yves Kogovsek, directeur général de la Coop Zone de l’Université Laval. Cependant, cela ne signifie pas que la marque disparaîtra des tablettes de ce détaillant. «Notre souhait est clair. On veut profiter de cette décision pour devenir un vendeur encore plus important de produits Apple, même si on perd le volet éducationnel», ajoute-t-il.

Du côté de l’Université de Sherbrooke, La Presse rapporte que la décision aura comme répercussions le congédiement de deux employés de la coopérative étudiante, spécialisés dans la vente de produits Apple. Contrairement à l’établissement de la Vieille Capitale, celui du campus sherbrookois écoulera sa marchandise d’ici au 31 mai. Le détaillant continuera toutefois à effectuer la réparation des produits de la marque.

Bien que ces revendeurs ont perdu le privilège d’offrir un rabais sur les produits de la marque, cela ne signifie pas qu’il sera impossible pour les étudiants de bénéficier de réductions scolaires. Comme le souligne Apple, «les étudiants et enseignants sont éligibles pour des prix réduits en tout temps au magasin en ligne d’Apple et dans les 29 boutiques à travers le pays».

Les dernières nouvelles

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Plus d'actualités

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Facebook et son nouveau logo

Facebook et son nouveau logo

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .