Le Blu-ray en chute libre : Sony prévoit de lourdes pertes

Industrie

Liste de tags

Devant la popularité des contenus téléchargeables, le support physique autrefois considéré comme le dernier rempart de l’industrie du divertissement est en difficulté.

Sony a publié une mise en garde destinée aux investisseurs à propos de lourdes pertes que l’entreprise envisage devoir essuyer au prochain trimestre.

Malheureusement pour Sony, le Blu-ray n’est jamais parvenu à atteindre – encore moins franchir – le succès du support DVD, qui a connu son apogée en 2004.

Les principales causes? Au banc des accusés, on retrouve la piètre performance de sa division informatique (qu’elle cherche à vendre à tout prix) et une diminution de la demande de supports physiques plus importante que prévu.

Selon la firme Generator Research, les revenus tirés des ventes de DVD et de Blu-ray devraient chuter de 38% dans les quatre prochaines années. En contrepartie, les revenus en lien avec la diffusion vidéo sur Internet pourraient augmenter de 260% pour cette même période, passant de 3,5 milliards de dollars US à 12,7 milliards.

Malheureusement pour Sony, le Blu-ray n’est jamais parvenu à atteindre – encore moins franchir – le succès du support DVD, qui a connu son apogée en 2004, alors qu’il représentait 96% des dépenses domestiques en matière de divertissement avec des ventes de 21,9 milliards.

Depuis, les ventes de disques optiques ont chuté d’environ 30% selon la firme Digital Entertainment Group. Toutefois, le DVD continue d’afficher des ventes respectables.

Ce phénomène peut s’expliquer par le fait que la haute définition qu’offre le Blu-ray n’est pas un facteur différenciateur aussi significatif que ce que proposait la transition de la cassette VHS au DVD : une qualité d’image qui ne se dégrade pas et ne plus avoir à rembobiner quoi que ce soit.

L’an dernier, près de 124 millions de disques Blu-ray ont été vendus aux États-Unis selon la firme IHS Technologies, ce qui représente une augmentation de 4,2% par rapport à 2012. Néanmoins, en raison de la diminution du prix pour ce média, les revenus n’ont augmenté que de 2,6%.

Rappelons que Sony a récemment développé un nouveau support physique, l’Archival Disc, en partenariat avec Panasonic. L’entreprise a également annoncé la semaine dernière qu’elle est parvenue à stocker 185 To sur une seule cassette à bande magnétique, un nouveau support que Sony pourrait commercialiser éventuellement.