Watch Dogs, un aperçu du jeu en exclusivité

Fuites

Exclusif
Liste de tags

Impatient de savoir ce que vous réserve Ubisoft Montréal avec son très attendu jeu Watch Dogs, dont la sortie est prévue le 27 mai prochain? Un informateur a eu la chance d’y jouer et nous a confié ses impressions. Voici ses propos. Gare aux spoilers.

Mise en situation

«Vous incarnez Aiden Pearce, un hacker professionnel qui évolue dans la ville de Chicago. Alors que vous êtes en mission avec un collègue sur le terrain, les choses tournent au vinaigre. Vous parvenez à vous échapper, mais on a tôt fait de vous retracer… ainsi que votre famille. L’un de vos proches paiera le prix de votre échec.

L’action reprend alors que vous avez repéré l’une des personnes ayant participé au meurtre. Dans le sous-sol d’un stade, vous passez à tabac ce mercenaire, et on réalise pleinement d’où vient l’aspect vigilante d’Aiden. Dans le cadre de cette première aventure, vous rencontrez M. Chin, une personne ressource qui vous portera assistance dans plusieurs de vos futures missions. Ce dernier est encore plus dérangé et sadique qu’Aiden.»

Début de jeu

«Les premières missions constituent un genre de tutoriel où le protagoniste utilise ses différentes habiletés de pirate informatique pour parvenir à ses fins : leurres, écoute électronique, surveillance vidéo, manipulation d’objets reliés électroniquement, etc. Sans vous dévoiler toute l’histoire, elle est suffisamment bien ficelée pour vous donner le goût de vous y consacrer entièrement.

watchdogs5

Au cours du jeu, vous rencontrez des membres de Dead Sec (un collectif de pirates clandestins à l’instar d’Anonymous), le parrain de la mafia de Chicago, et plusieurs autres personnages. D’ailleurs, je me suis surpris à détester quelqu’un au point où je voulais sa mise à mort. J’ai enchaîné quelques missions juste pour voir si l’opportunité de le descendre me serait présentée.

Quoique fort intéressant, le mode solo n’est qu’une minuscule partie du jeu et ne devrait pas prendre plus de 15 à 20 heures à compléter. Sans surprise, le nouvel opus d’Ubisoft Montréal laisse présager qu’une deuxième aventure peut éventuellement s’y ajouter.»

Piratage des tours et des centrales

«On retrouve dans ce Chicago fictif plusieurs tours (clin d’œil à Far Cry), chacune liée à un quartier spécifique, que l’on doit débloquer afin d’apercevoir de multiples points d’intérêts : mini jeux, collectibles, scènes suspectes de meurtre, etc.

Ces tours sont contrôlées par CTOS, le système d’exploitation central de la ville, et ne sont pas surveillées par des gardes. Pour les pirater, il suffit de suivre les fils électriques reliés à celles-ci pour trouver le connecteur. Certains connecteurs sont bien cachés et il faudra utiliser le système de caméras de surveillance pour les localiser.

watchdogs6

Des centrales (hub) connectées à ces tours devront également être débloquées. Elles sont chacune liées à un district, et si ma mémoire et bonne, la ville en compte six au total. Ces dernières sont protégées par des gardes, et une fois que l’on accède au mainframe, un puzzle virtuel devra être résolu afin de réussir l’intrusion.

Dans le jeu, le piratage des tours est fort simple : appuyez sur le bouton carré et le maintenir enfoncé pour quelques secondes. Il faut dire que ce qui rend le hacking intéressant est plutôt ce qu’il nous permet de faire (et sa symbolique) que le geste lui-même. Le piratage des centrales propose un défi supplémentaire par le puzzle à résoudre et la limite de temps imposée, sans quoi le hack est un fail. Étrangement, dans la version que j’ai testée, il n’y avait aucune punition lorsque l’on ne réussit pas le puzzle du premier coup. Pourtant, on tente tout de même de pénétrer dans un mainframe

Mini jeux et quêtes parallèles

«Les mini jeux sont nombreux, notamment des jeux d’échecs, du poker et des jeux d’alcool. Chacun propose des défis à relever.

watchdogs7

Au cours de l’aventure, on croise des revendeurs de jeux de réalité virtuelle. Il y a en tout quatre jeux, dont deux qui se démarquent du lot : Spider Tank et Madness. Pour le premier, imaginez une araignée géante métallique équipée de mitraillettes et de missiles grimpant aux édifices d’une ville en chaos. Le second jeu, comme son nom l’indique, est de la pure folie. Vous conduisez un véhicule sport et vous devez écraser un maximum de squelettes aux têtes enflammées. Complètement jouissif!

Dans ces deux jeux, vous devrez accomplir certaines tâches afin de changer de niveau. Vous accumulez des points d’expérience permettant d’augmenter vos habiletés. Totalement débiles, ils constituent des jeux à part entière.»

Quête principale

«L’univers de Watch Dogs est dynamique et loin d’être scripté à l’avance. Avec le téléphone intelligent d’Aiden, vous pouvez pirater les téléphones des passants et dérober l’information pour accéder à leurs comptes bancaires. Vous pouvez aussi dupliquer les chansons qui s’y trouvent puis les ajouter à votre liste de lecture.

Certaines conversations vous permettront de retrouver des colis suspects qui recèlent des trésors. D’autres vous permettront de repérer des bases de gangs locaux, de trouver des convois exploités par des criminels, ou de vous diriger vers un lieu où un acte criminel est susceptible d’être commis.

Selon la façon dont vous compléterez ces quêtes parallèles, vous obtiendrez des points d’expérience et Aiden penchera vers le côté méchant ou bon, chacun ayant ses avantages et inconvénients.

watchdogs3

Si la communauté vous perçoit comme un justicier du bon côté de la loi, les passants seront moins tentés de vous dénoncer si vous brandissez une arme en public. Par contre, si vous êtes du mauvais côté de la loi (après avoir blessé ou tué des citoyens), le public aura tendance à vous dénoncer rapidement et les policiers seront à vos trousses plus souvent. Non seulement les policiers sont dotés d’une bonne intelligence artificielle, le fait que leur centrale utilise les caméras du réseau CTOS pour vous localiser les rendent encore plus tenaces. Pour ceux d’entre vous qui ont joué à Grand Theft Auto V, disons qu’ils sont “une coche” plus perspicaces.»

Habiletés

«Vous avez plusieurs branches d’habiletés pour mener à bien vos missions : bricoler, piratage, conduite, furtif et combat. Chaque branche vous permet d’accéder à des habiletés spécifiques. Par exemple, vous pouvez fabriquer des leurres (bricoler), lever ou abaisser des ponts-levis (piratage), etc. Le nombre de points d’expérience requis diffère pour chaque habilité de telle sorte que la rejouabilité est assurée en choisissant des habiletés différentes.

watchdogs2

Personnellement, j’ai bien aimé pouvoir désamorcer le système d’alarme de voitures et ainsi les voler sans craindre d’avoir la police à mes trousses. Aussi, vous aimerez sans doute l’habileté de bricoler des CTOS jam, un brouilleur de communication fort utile.

Côté armes, on vous propose l’arsenal habituel : pistolet, sniper, carabine et fusil d’assaut. Vous pouvez les personnaliser dans des boutiques spécialisées parsemées dans la ville. Tout ce dont vous avez besoin pour bricoler est vendu dans des boutiques de prêteurs sur gages, où vous pourrez vendre les objets trouvés dans les véhicules que vous aurez “empruntés”.»

Mode en ligne

«Le mode en ligne se décline en cinq versions, six en y ajoutant l’application pour tablette électronique : free roam, course, filature, piratage, décryptage / décodage. À mon avis, c’est ici que Watch Dogs se démarque des autres jeux.

Je vous fais grâce des deux premiers modes qui s’expliquent d’eux-mêmes. Dans chacun de ces modes, Aiden est vu par les joueurs comme un NPC.

Vous devez récupérer une mallette contenant des données à décrypter et à décoder. Plus longtemps vous conservez la mallette, plus le décodage se fera rapidement. Si vos coéquipiers restent près de vous, le décodage sera d’autant plus accéléré. Vos adversaires tenteront de vous liquider afin d’obtenir la mallette et procéder également au décodage. Ils peuvent également interrompre votre décodage par le biais de leur smartphone s’ils se trouvent à proximité, sans avoir à vous confronter directement.

Dans les modes filature et piratage, le joueur adverse devra utiliser son téléphone intelligent pour vous identifier comme étant le pirate informatique. Le mode filature est un contrat où vous “envahissez” la partie d’un autre joueur, le trouvez grâce à votre décodeur et devez en faire la filature pendant un certain temps. Le mode piratage est un contrat qui vous permet de vous introduire dans la partie d’un autre joueur afin de pirater son téléphone et lui dérober de l’information.

Dans les deux cas, un compteur vous indique quand votre mission est couronnée de succès. Gare à vous cependant, car le joueur adverse tentera de vous repérer pour vous liquider. Si vous choisissez de riposter, vous risquez de perdre beaucoup de points d’expérience. Mieux vaut se sauver pour les préserver.

Le mode décryptage / décodage est un genre de deathmatch en équipe à la sauce Watch Dogs. Avec au maximum 8 joueurs, vous devez récupérer une mallette contenant des données à décrypter et à décoder. Plus longtemps vous conservez la mallette, plus le décodage se fera rapidement. Si vos coéquipiers restent près de vous, le décodage sera d’autant plus accéléré. Vos adversaires tenteront de vous liquider afin d’obtenir la mallette et procéder également au décodage. Ils peuvent également interrompre votre décodage par le biais de leur smartphone s’ils se trouvent à proximité, sans avoir à vous confronter directement.

Le mode proposé par l’application pour tablette électronique vous place dans le rôle des forces de l’ordre. Vous contrôlez notamment des hélicoptères, les feux de circulation et les ponts-levis dans le but de capturer votre adversaire incarné par un autre joueur.

Le mode en ligne étant séparé du mode solo, les points d’expérience accumulés et les habiletés débloquées en ligne sont différents que ceux obtenus dans la quête principale.»

Merci à Ours Blanc pour nous avoir livré ses impressions du jeu.

  • asd

    De rien… -Denis

  • sylvain tremblay

    bien hâte de jouer