All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le Raspberry Pi (modèle B)

Par Alexandre Vallières-Lagacé – le dans Actualités
Il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler du Raspberry Pi, ce micro-ordinateur propulsé par un processeur d'appareil mobile ayant pour noble mission de promouvoir la programmation dans les écoles.

Bien que le but de la fondation derrière cet appareil est noble et forte intéressante, il existe une grande quantité de projets intéressants à faire avec ce petit bidule. Et le plus intéressant est que vous n’avez pas besoin d’être programmeur pour les réaliser.

Design

Le Raspberry Pi se résume en une petite carte-mère de 8,5 cm x 5,6 cm assez épaisse pour accommoder deux ports USB. Bien qu’il comprend le minimum viable d’un ordinateur, il faut obligatoirement lui ajouter une carte SD et y brancher une source d’alimentation de 5 volts.

C’est tout? Oui, dans sa version la plus pure, un Raspberry Pi n’est que la partie intérieure d’un ordinateur. Ensuite, vous, le bidouilleur, n’avez qu’à ajouter les composantes dont vous avez besoin pour votre projet.

DSC02654-imp

Deux modèles sont disponibles. D’abord, le modèle A comprend 256 Mo de mémoire vive partagée, un processeur graphique, un port USB et 300 mAh (1,5 W) de besoins énergétiques. Son prix est d’environ 29$. Le modèle B, avec ses 512 Mo de mémoire vive partagée, ses deux ports USB et son port Ethernet est de loin le modèle le plus populaire. Il se vend aux alentours de 39$.

Tous deux possèdent une sortie vidéo RCA, une sortie HDMI, une sortie audio 3,5 mm ainsi que trois interfaces pour étendre les possibilités du Raspberry Pi.

Mon premier projet était d’en faire un ordinateur dédié à contrôler quelques cartes de prospection de monnaie virtuelle Litecoin. Une fois branché et sans écran, le Raspberry Pi démarre les logiciels nécessaires et peut tourner jour et nuit sans aucune intervention humaine.

Caractéristiques (modèle B)

  • Système sur une puce BCM2835 de Broadcom avec coprocesseur graphique
  • Processeur ARM1176JZF-S cadencé à 700 MHz
  • Processeur graphique VideoCore IV de Broadcom cadencé à 250 MHz
  • 512 Mo de mémoire vive partagée
  • Connectique : Deux ports USB 2.0, une sortie vidéo RCA, une sortie HDMI, une sortie audio 3,5 mm et un port Ethernet 10/100
  • Taille : 8,5 cm x 5,6 cm
  • Poids : 45 grammes

Performance

Bien évidemment, pour 35$, il ne faut pas s’attendre à des performances dignes d’un iPhone 5s. Mais ce petit ordinateur permet de mettre à terme bien des projets stimulants. Si on se fit à sa vocation première, apprendre la programmation informatique aux jeunes, la distribution Linux optimisée pour cet ordinateur vient avec les outils de programmation Python. À l’aide d’un livre, vous pouvez donc commencer à apprendre à programmer avec un Raspberry Pi sans trop de difficulté.

Étant programmeur-analyste de formation, ce n’est pas cet aspect du Raspberry Pi qui m’intéresse. J’ai beaucoup plus de plaisir à configurer l’ordinateur avec différents composants supplémentaire et lui faire accomplir différentes tâches dédiées.

Quelques projets

Mon premier projet était de configurer un Raspberry Pi avec un boîtier, une carte SD et une version adaptée de Raspbian, la distribution Linux pour Raspberry Pi, afin d’en faire un ordinateur dédié à contrôler quelques cartes de prospection de monnaie virtuelle Litecoin. Une fois branché et sans écran, le Raspberry Pi démarre les logiciels nécessaires et peut tourner jour et nuit sans aucune intervention humaine. De plus, aucune action n’est nécessaire au redémarrage, il s’agit vraiment d’un ordinateur autonome.

Après ce petit succès, j’ai commandé un second appareil pour être installé derrière un moniteur accroché au mur. Le Raspberry Pi permet d’afficher un tableau de bord de nos différents projets web en développement et assurer un suivi des différents scripts de déploiement en temps réel. Dans ce contexte, le Raspberry Pi est alimenté électriquement par un port USB (celui du téléviseur) et est fixé au dos de l’écran par une bande de Velcro.

J’ai configuré ce dernier pour démarrer automatiquement l’interface graphique, un bureau semblable à Windows, et un navigateur web qui affiche en mode plein écran une page sur notre serveur d’intégration continue. Le tout devient une sorte de kiosque. L’ensemble a coûté 110$ à mon employeur et m’a pris moins de 45 minutes à installer.

Ce week-end, j’ai reconfiguré mon Raspberry Pi avec une distribution Linux nommée XBian, soit une version adaptée de XBMC, le logiciel de centre de divertissement populaire sur PC ou Mac. Ce dernier fonctionne très bien sur Raspberry Pi et permet de faire jouer des fichiers vidéo haute définition sans problème. L’interface est quelque peu lente, mais c’est possible de surcadencer le processeur et ainsi obtenir une meilleure fluidité.

J’ai déjà d’autres projets de planifier, comme un haut-parleur AirPlay fait maison et même un contrôleur Sonos sans fil. Un de mes collègues se construit en ce moment même un ensemble de haut-parleurs et gyrophares qui s’allument lorsque le Canadien compte un but!

Bref, il suffit que d’une petite visite sur les forums, sur le site Instructables ou d’une petite recherche Google pour trouver des projets fort intéressants.

Conclusion

Selon moi, le Raspberry Pi est une vraie petite merveille. Tant pour simplement bidouiller un petit projet technique que pour apprendre la programmation aux plus jeunes. La communauté est très forte et toujours prête à aider son prochain. Le prix est vraiment raisonnable et vous pouvez facilement vous équiper pour moins de 100$. Même pour un enfant qui souhaite avoir son propre ordinateur, le Raspberry Pi peut être une solution intéressante.

Si vous en achetez un, faites-moi connaître sur quels projets vous travailler!

Vidéo récente
- Actualités

Google Drive vous permet de regarder des films gratuits

Évaluation

Verdict

Le Raspberry Pi est extrêmement polyvalent, fiable et bien conçu. Un allier pour vos projets.

Note finale : 4.5 sur un total de 5
Critères
Design
4.5
Performance
3
Fonctionnalités
5
Prix
5

Points forts

  • Abordable
  • Flexible
  • Jouit d'une importante communauté
  • Logiciels matures et stables

Points faibles

  • Demande de la recherche pour accomplir un projet à terme
  • Peut être rebutant pour les non-bidouilleurs

Les dernières nouvelles

Google veut acheter votre visage pour 5 $ en carte-cadeau

Google veut acheter votre visage pour 5 $ en carte-cadeau

Matthieu Carlier -
Tinder se passe de Google Play, comme Spotify et Netflix

Tinder se passe de Google Play, comme Spotify et Netflix

Branchez-vous -
Huawei aurait aidé à installer un réseau mobile en Corée du Nord

Huawei aurait aidé à installer un réseau mobile en Corée du Nord

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Des Nintendo Switch offertes aux passagers d’un avion

Des Nintendo Switch offertes aux passagers d’un avion

Branchez-vous -
AI Portraits : cette IA transforme vos portraits en œuvres d’art

AI Portraits : cette IA transforme vos portraits en œuvres d’art

Matthieu Carlier -
VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -
SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

Branchez-vous -

Alexandre Vallières-Lagacé

Rédacteur techno depuis plusieurs années, Alexandre partage sa passion des nouvelles technologies sur le Blogue de Geek qu'il a créé en 2006 et sur le blogue de Future Shop. En plus de la couverture de l'actualité techno, il est surtout connu pour la rédaction de bancs d'essai de gadgets et autres produits informatiques.