Apple envisage de produire un Mac avec processeur ARM

Rumeurs

Liste de tags

Les amateurs de Mac auront-ils droit à une autre transition de processeurs? C’est ce que raconte une veille rumeur à ce sujet, qui refait surface.

Alors que la transition du PowerPC vers Intel s’est officiellement terminée en 2009 (avec le lancement du premier OS non compatible avec l’ancienne architecture), tout porte à croire qu’Apple est prête à retenter l’expérience. C’est ce que raconte MacBidouille, qui détient cette information d’un informateur «toujours considéré comme fiable».

Tout porte à croire qu’un tel changement de plateforme – qui rendrait les nouveaux Mac incompatibles avec Windows – affecterait peu les ventes informatiques d’Apple. Sans compter que l’utilisateur d’un environnement qu’elle contrôle est plus susceptible de rapporter à l’entreprise.

Selon ce dernier, parmi les prototypes employés pour tester la nouvelle plateforme, on retrouve des iMac qui auraient 4 ou 8 processeurs ARM quadricœurs, des Mac mini qui auraient 4 processeurs ARM quadricœurs, et des MacBook de 13 pouces qui auraient 4 ou 8 processeurs ARM quadricœurs.

L’ensemble de ces processeurs adopterait l’architecture 64 bits, mais rien n’est dit à savoir s’il s’agit de systèmes sur puce – souvent désignés comme des processeurs, mais qui en réalité regroupent plusieurs processeurs multicœurs, de la mémoire, des périphériques d’interface et tout autre composant nécessaire à la réalisation de la fonction attendue.

Doit-on croire qu’Apple dévoilera ces nouveaux ordinateurs au WWDC la semaine prochaine? «Tout serait prêt ou presque pour au moins une annonce, mais la société hésiterait encore à se lancer, ne sachant si ce serait une résolution ou un coup fatal pour sa gamme d’ordinateurs s’il est lancé trop tôt», précise l’article en question.

Depuis l’adoption de l’architecture x86 utilisée dans les processeurs Intel, il est possible d’installer Windows sur un Mac sans avoir recours à l’émulation – le Mac étant devenu littéralement un PC (l’inverse est également possible avec quelques pirouettes informatiques). Néanmoins, tout porte à croire qu’un tel changement de plateforme – qui rendrait les nouveaux Mac incompatibles avec Windows – affecterait peu les ventes informatiques d’Apple. Sans compter que l’utilisateur d’un environnement qu’elle contrôle est plus susceptible de rapporter à l’entreprise à moyen ou long terme.

Apple n’est pas le seul concepteur de système d’exploitation qui réfléchit à la question. En 2011, Microsoft a présenté une version de Windows compatible avec le système sur puce ARM lors du Consumer Electronics Show.