Amazon dévoile le Fire Phone (MAJ)

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Après des mois de rumeurs, Amazon a finalement dévoilé son premier téléphone intelligent aujourd'hui.

Comme le nom de ses derniers produits l’indique, Amazon est en feu.

Essentiellement, les plus récentes rumeurs entourant le nouveau téléphone d’Amazon étaient authentiques. L’apparence du Fire Phone correspond aux images d’abord publiées par Boy Genius Report. Il comprend un écran de 4,7 pouces 720p, un processeur Snapdragon 800 quadricœur cadencé à 2,2 GHz, 2 Go de mémoire vive et une caméra de 13 mégapixels muni d’un objectif avec une ouverture de ƒ/2.0.

Aux dires d’Amazon, cette caméra est en mesure de prendre de meilleures photos que l’iPhone 5s ou le Galaxy S5. Du même souffle, le géant américain du commerce électronique offre le stockage de photos illimité aux propriétaires de Fire Phone par le biais de son service Cloud Drive.

firephonephoto

Mais la caractéristique qui place le Fire Phone dans une classe à part est certes son jeu de quatre caméras infrarouges frontales permettant d’ajuster l’affichage en fonction de la position des yeux de l’utilisateur, simulant ainsi un effet 3D. Cette fonctionnalité a un impact sur l’ensemble des applications du téléphone – notamment la présentation des édifices dans son logiciel de cartographie, en plus de faire partie intégrante de la navigation (ex : pencher le téléphone permet d’avoir accès à un tiroir d’options).

Le téléphone est propulsé par Fire OS 3.5.0, une déclinaison d’Android spécialement conçue par Amazon. Dans ce cas particulier, plutôt que d’avoir la gamme de services normalement offerts par Google, on propose ceux d’Amazon. Dites adieu à Chrome, Gmail et les autres.

En ce qui concerne son système d’exploitation, le téléphone est propulsé par Fire OS 3.5.0, une déclinaison d’Android spécialement conçue par Amazon. Dans ce cas particulier, plutôt que d’avoir la gamme de services normalement offerts par Google, on propose ceux d’Amazon. Dites adieu à Chrome, Gmail et les autres.

Mais surtout, le Play Store est remplacé par l’Appstore d’Amazon (ne pas confondre avec l’App Store d’Apple). Les applications Android existantes peuvent rouler sur l’appareil, mais doivent d’abord être légèrement adaptées par les développeurs puis publiées dans la boutique d’Amazon. Tout indique que le Fire Phone exige que ces applications passent par cette voie. Reste à savoir si les développeurs voudront investir le temps et les ressources nécessaires pour offrir (mais surtout maintenir) une autre déclinaison de leurs logiciels.

Le Fire Phone sera mis en marché aux États-Unis le 25 juillet prochain, en exclusivité sur le réseau AT&T. Son prix débute à 199$ US dans le cadre d’une entente de deux ans, ou 649$ US sans contrat. Amazon n’a pas révélé quand le téléphone sera disponible sur d’autres marchés.

Les dernières nouvelles

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

Plus d'actualités

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .