All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Twitter supporte les GIF animés? Pas vraiment…

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Depuis cette semaine, Twitter est «compatible» avec les GIF animés. Malheureusement, la plateforme les convertit en format MP4 qu'elle diffuse en boucle.

Pour les adeptes du format, il s’agit en quelque sorte d’une mauvaise nouvelle. On doit comprendre que ce qui a permis au format de fichier de renaître de ses cendres et ainsi devenir une nouvelle forme de communication est sa capacité de retransmission.

Lorsque l’on se trouve sur un forum de discussion où un intervenant répond par un GIF animé, certains ont le réflexe de sauvegarder le fichier afin de le réutiliser plus tard, au moment opportun. Mais sur Twitter, la seule façon de réutiliser ce qui s’apparente à un GIF animé est… sur Twitter.

On pourrait croire que Twitter cherche à conserver ses utilisateurs sur son réseau social, et c’est certes le cas, mais ce n’est pas aussi simple que ça.

Quand la bande passante s’en mêle

Comme le souligne le blogueur Sean Creely qui a écrit un article sur le sujet, la principale raison pourquoi Twitter se comporte de la sorte est une question de poids.

Le format de fichier GIF a été créé par CompuServe en 1987, avant l’avènement d’Internet dans la majorité de nos foyers. Depuis, la technologie a grandement évolué, de sorte qu’il est possible aujourd’hui de reproduire un fichier animé de qualité égale (voire supérieure) nécessitant moins d’espace de stockage.

aquaticlife

Le fichier GIF ci-dessus pèse 504 Ko.

Le fichier MP4 ci-dessus ne pèse que 110 Ko.

Lorsque la majorité des membres de votre réseau social sont sur appareils mobiles, économiser de la bande passante est bénéfique tant pour le service que ses utilisateurs.

Toutefois, une subtilité importante est ignorée par la méthode de conversion qu’applique Twitter. Le fichier GIF original est paramétré de sorte que certaines images de l’animation (ou frames) doivent être affichées plus longtemps. La version MP4 de l’animation ignore ces conditions. Par conséquent, le résultat est plus rapide.

Si cette particularité n’affecte pas réellement cet exemple tiré du film The Life Aquatic with Steve Zissou, il en est autrement de celui-ci.

thronesofgame

Une version MP4 de ce GIF ne figerait donc pas sur le «Deal with it» de la fin, rendant son utilisation sur Twitter quelque peu inutile.

Également une question de ressources

De plus, Twitter exige l’accès au tweet individuel afin de voir l’animation intégrée au message.

Un ou deux GIF animés parsemés sur une page web, c’est tolérable sur un téléphone. Par contre, si un effet de mode entraîne des dizaines, voire des centaines de GIF à s’afficher sur votre fil d’actualité Twitter, la situation demanderait beaucoup de ressources, ce qui aurait comme conséquence de ralentir l’application. Il en serait de même avec des centaines de MP4, même si le lecteur vidéo ne les déclenche pas automatiquement.

Au final, la décision de Twitter est loin d’être parfaite, mais s’avère logique.

Les dernières nouvelles

Test du jeu Minecraft Dungeons: l’hommage cubique à Diablo !

Test du jeu Minecraft Dungeons: l’hommage cubique à Diablo !

4 jeux à surveiller au cours du mois de mai !

4 jeux à surveiller au cours du mois de mai !

Disney+ est désormais disponible en France!

Disney+ est désormais disponible en France!

Plus d'actualités

Les microtransactions aléatoires dans les jeux

Les microtransactions aléatoires dans les jeux

Les dernières nouvelles au sujet de la PS5 de Sony

Les dernières nouvelles au sujet de la PS5 de Sony

Présentation de Samsung SSD T5, un excellent disque haut de gamme

Présentation de Samsung SSD T5, un excellent disque haut de gamme

Populaires

My Activity : Voici tout ce que Google sait sur vous

My Activity : Voici tout ce que Google sait sur vous

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

Facebook déploie les conversations secrètes à Messenger

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .