Arrêté pour avoir utilisé un brouilleur de téléphone mobile dans sa voiture

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Jason Humpreys, résidant de Seffner en Floride, est accusé d'avoir utilisé un brouilleur de téléphone cellulaire sur son trajet pour se rendre au travail.

Tous les jours pendant environ deux ans, l’homme de 60 ans empêchait ainsi les automobilistes situés à proximité d’utiliser leur téléphone au volant. L’appareil était dissimulé à l’intérieur du VUS qu’il empruntait sur l’autoroute 4 en se rendant à son travail.

Sa principale motivation était «qu’il en avait marre de voir des automobilistes utiliser leur téléphone cellulaire lorsqu’ils conduisaient», selon un porte-parole de la police.

C’est suite à une plainte déposée en avril 2013 par Metro PCS, un service de téléphonie mobile prépayée détenue par T-Mobile, que la Federal Communications Commission a ouvert une enquête en collaboration avec les autorités locales.

Les agents ont utilisé des techniques de radiogoniométrie afin d’identifier la source de perturbations qui se manifestaient matin et soir entre Seffner et Tampa. Ils ont ainsi pu déterminer que de fortes émissions à larges bandes provenaient de la Toyota Highlander que conduisait Humphreys.

L’homme a déclaré que sa principale motivation était «qu’il en avait marre de voir des automobilistes utiliser leur téléphone cellulaire lorsqu’ils conduisaient», selon un porte-parole de la police. Toutefois, la FCC souligne que les répercussions de ses actions étaient plus sérieuses, nuisant au fonctionnement de tours de téléphonie cellulaire et perturbant du même coup les communications de services d’interventions d’urgence.

Aux États-Unis, il est interdit d’utiliser un brouilleur de téléphone cellulaire justement parce qu’il peut compromettre les communications des services policiers et d’interventions d’urgence. Par contre, soulignons qu’en Floride, il n’existe aucune loi interdisant l’utilisation du téléphone cellulaire au volant.

Humphreys a un délai de 30 jours pour soit payer l’amende de 48 000$ US, soit répondre par écrit à la FCC.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .