La programmation sera enseignée au primaire en France dès septembre

Informatique

Après avoir manifesté son intérêt à ce que le code informatique soit enseigné dans les écoles, le ministre français de l’éducation est passé de la parole aux gestes.

C’est dans le cadre d’une entrevue avec JDD ce dimanche que le ministre Benoît Hamon a confirmé l’intégration d’un cours sur l’initiation au code informatique. Toutefois, la formation sera dispensée sur le temps d’activité périscolaire1, et sera donc offerte de manière facultative.

«Il ne s’agit pas de faire de tous les collégiens des développeurs, mais de détecter des talents, de susciter des vocations pour un secteur stratégique dans la compétition mondiale», précise le ministre Hamon.

Une approche qui est non sans rappeler celle exprimée par la secrétaire d’état chargée du numérique en mai dernier.

Selon le ministre, l’initiative propose de «donner à tous les clés pour agir dans un monde toujours plus connecté». Toutefois, «il ne s’agit pas de faire de tous les collégiens des développeurs, mais de détecter des talents, de susciter des vocations pour un secteur stratégique dans la compétition mondiale», précise Hamon.

LIRE ÉGALEMENT : Des cours de programmation : futurs cours de langue étrangère?

Bien que des cours d’initiation aux règles des langages informatiques se retrouvent parmi les objectifs d’une nouvelle réforme du système éducatif français (rendant la formation obligatoire), celle-ci n’entrera pas en vigueur avant 2016 pour l’école primaire et le collègue.

Ailleurs dans le monde

En Angleterre, des cours d’apprentissage de la programmation informatique se retrouvent au programme régulier de l’enseignement primaire pour la toute première fois. Tel que le souligne Le Figaro, le gouvernement de David Cameron a investi 1,8 millions d’euros afin de former les enseignants et d’inscrire la discipline dès la rentrée 2014.

Aux États-Unis en décembre dernier, le président Obama a manifesté son désir de voir cette compétence être plus généralisée : «Ne vous contentez pas de jouer avec votre téléphone, programmez-le!»

1. Le temps d’activité périscolaire est le fruit de la réforme de rythmes scolaires du système éducatif français.