Nvidia dévoile la tablette Shield

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
À défaut de lancer sa propre console, rivalisant directement avec Microsoft et Sony, Nvidia lancera une tablette conçue pour le jeu vidéo.

Spécialisée dans la fabrication de cartes graphiques, Nvidia s’apprête à mettre en marché une tablette Android spécialement conçue pour le jeu vidéo. Prévue pour le 29 juillet aux États-Unis, son prix débute à 299$ US pour la version dotée de 16 Go d’espace de stockage. Un lancement européen est prévu quelque part au mois d’août, où elle se vendra 265,26€ (car les centimes, c’est important).

Soulignons que la tablette Shield viendra avec le jeu Trine 2. Nvidia n’a pas révélé ses plans pour le Canada, mais tout porte à croire que la tablette sera lancée au même moment.

La Shield est équipée d’un écran de 8 pouces d’une résolution de 1 900 x 1 200 pixels, d’un système sur puce Tegra K1 intégrant un processeur graphique Kepler à 192 unités de calcul et un processeur Cortex-A15 quadricœur cadencé à 2,2 GHz, et de 2 Go de mémoire vive. Le tout est propulsé par une version d’Android 4.4.3 légèrement optimisée pour le jeu.

La tablette propose également un mode console, qui bascule l’utilisateur vers une interface conçue spécifiquement pour la manette – idéal pour jouer sur un téléviseur. Il sera également possible de diffuser les parties en direct sur Twitch, une tendance de plus en plus répandue chez les joueurs.

Malheureusement, la tablette n’inclut aucune manette. On suppose que celle-ci sera compatible avec n’importe quelle manette Bluetooth, mais rien ne confirme toutefois à quel point ce sera le cas.

il est intéressant de voir l’intérêt que porte Nvidia envers le marché du jeu vidéo. Reste à savoir comment cette initiative viendra affecter les fabricants de consoles, dont l’offre est plus conservatrice.

Pour 59,99$ US, Nvidia propose la manette sans fil Shield, officiellement conçue pour la tablette Shield, qui n’est pas sans rappeler les commandes de la console portable Shield lancée l’été dernier. Bref, le mot-clé ici est manifestement : Shield.

Blague à part, la tablette peut accepter jusqu’à un maximum de 4 manettes Shield pour les jeux en mode multijoueur. Celles-ci transmettent l’information par le biais d’une connexion Wi-Fi Direct, qui serait plus efficace qu’une connexion Bluetooth selon le constructeur.

il est intéressant de voir l’intérêt que porte Nvidia envers le marché du jeu vidéo. Reste à savoir comment cette initiative viendra affecter les fabricants de consoles, dont l’offre est plus conservatrice.

Soulignons que la tablette Shield viendra avec le jeu Trine 2. Nvidia n’a pas révélé ses plans pour le Canada, mais tout porte à croire que la tablette sera lancée au même moment. La boutique Canada Computers & Electronics l’offre actuellement en précommande à 329$ CA.

Les dernières nouvelles

Grosse augmentation de prix en vue sur les cartes graphiques et les cartes mères.

Grosse augmentation de prix en vue sur les cartes graphiques et les cartes mères.

L’Apple Watch Ultra se prépare pour l’arrivée de l’hiver

L’Apple Watch Ultra se prépare pour l’arrivée de l’hiver

Le film Super Mario s’attire les critiques des fans de Nintendo

Le film Super Mario s’attire les critiques des fans de Nintendo

Plus d'actualités

Le Québec affiche un taux record de jeunes entrepreneurs

Le Québec affiche un taux record de jeunes entrepreneurs

Musk inspire la droite américaine contre Apple et son App Store

Musk inspire la droite américaine contre Apple et son App Store

Nintendo met brutalement fin au Smash World Tour

Nintendo met brutalement fin au Smash World Tour

Populaires

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .