All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Une auberge impose une amende de 500$ pour chaque critique négative sur Internet

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Devant le risque de voir sa réputation entachée, une auberge américaine a eu la brillante idée de jeter de l'huile sur le feu.

Gérer une entreprise à l’ère des réseaux sociaux n’est certes pas reposant. Des clients mécontents ont désormais le pouvoir de ternir la réputation de votre commerce à chaque instant, que ce soit par le biais de commentaires négatifs sur Facebook et Twitter, ou sur des sites spécialisés comme Yelp.

Inutile de souligner que la Union Street Guest House fait tout ce qu’elle peut pour minimiser la mauvaise presse dont elle est victime depuis la parution de cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour de la Toile.

Afin d’éviter tout problème du genre, l’auberge Union Street Guest House d’Hudson semble préférer menacer sa clientèle plutôt que de s’assurer que son service est hors pair. Comment? En facturant 500$ de frais pour la moindre critique négative de son établissement, tirés à même le dépôt de ceux qui y ont organisé un événement.

Voici ce que l’on pouvait lire sur le site de l’entreprise jusqu’à tout récemment (merci Wayback Machine) : «Sachez que malgré le fait que les nouveaux mariés aiment Hudson et notre auberge, ce n’est peut-être pas le cas de vos amis ou de votre famille. Si vous avez effectué une réservation à l’auberge pour un mariage ou tout autre type d’événement […] et que vous nous avez laissé un dépôt de toute nature […] une amende de 500$ sera déduite de votre dépôt pour chaque commentaire négatif […] placé sur n’importe quel site Internet par quiconque de votre groupe.»

Une fois la critique négative supprimée, l’entreprise promettait alors un remboursement.

L’entreprise tente de limiter les dégâts

Inutile de souligner que la Union Street Guest House fait tout ce qu’elle peut pour minimiser la mauvaise presse dont elle est victime depuis la parution de cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour de la Toile.

Sur Facebook, l’entreprise a déclaré : «La politique sur les amendes imposées aux mariages était une réponse ironique en lien avec un mariage [qui s’est déroulé dans notre établissement] il y a plusieurs années. Il y a longtemps qu’elle aurait dû être retirée et n’a certainement jamais été appliquée.»

yelp

Toutefois, un utilisateur sur Yelp a indiqué qu’il a reçu à deux reprises un courriel de la part de l’administration de l’auberge mentionnant «l’amende» en question. Sa critique (négative) date de novembre 2013.

Les dernières nouvelles

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Test du jeu NHL 21: nouveaux patins, vieilles lames

Test du jeu NHL 21: nouveaux patins, vieilles lames

Plus d'actualités

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .