Une auberge impose une amende de 500$ pour chaque critique négative sur Internet

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Devant le risque de voir sa réputation entachée, une auberge américaine a eu la brillante idée de jeter de l'huile sur le feu.

Gérer une entreprise à l’ère des réseaux sociaux n’est certes pas reposant. Des clients mécontents ont désormais le pouvoir de ternir la réputation de votre commerce à chaque instant, que ce soit par le biais de commentaires négatifs sur Facebook et Twitter, ou sur des sites spécialisés comme Yelp.

Inutile de souligner que la Union Street Guest House fait tout ce qu’elle peut pour minimiser la mauvaise presse dont elle est victime depuis la parution de cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour de la Toile.

Afin d’éviter tout problème du genre, l’auberge Union Street Guest House d’Hudson semble préférer menacer sa clientèle plutôt que de s’assurer que son service est hors pair. Comment? En facturant 500$ de frais pour la moindre critique négative de son établissement, tirés à même le dépôt de ceux qui y ont organisé un événement.

Voici ce que l’on pouvait lire sur le site de l’entreprise jusqu’à tout récemment (merci Wayback Machine) : «Sachez que malgré le fait que les nouveaux mariés aiment Hudson et notre auberge, ce n’est peut-être pas le cas de vos amis ou de votre famille. Si vous avez effectué une réservation à l’auberge pour un mariage ou tout autre type d’événement […] et que vous nous avez laissé un dépôt de toute nature […] une amende de 500$ sera déduite de votre dépôt pour chaque commentaire négatif […] placé sur n’importe quel site Internet par quiconque de votre groupe.»

Une fois la critique négative supprimée, l’entreprise promettait alors un remboursement.

L’entreprise tente de limiter les dégâts

Inutile de souligner que la Union Street Guest House fait tout ce qu’elle peut pour minimiser la mauvaise presse dont elle est victime depuis la parution de cette nouvelle, qui a rapidement fait le tour de la Toile.

Sur Facebook, l’entreprise a déclaré : «La politique sur les amendes imposées aux mariages était une réponse ironique en lien avec un mariage [qui s’est déroulé dans notre établissement] il y a plusieurs années. Il y a longtemps qu’elle aurait dû être retirée et n’a certainement jamais été appliquée.»

yelp

Toutefois, un utilisateur sur Yelp a indiqué qu’il a reçu à deux reprises un courriel de la part de l’administration de l’auberge mentionnant «l’amende» en question. Sa critique (négative) date de novembre 2013.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .