All time Nerds BetterBe Carrières

La marijuana et le chanvre de nouveau à la mode?

Par Tristan Geoffroy – le dans Actualités
Alors que la culture et la consommation de marijuana sont désormais autorisées dans plusieurs états américains, une plante de la même famille, le chanvre connaît elle aussi, un regain de popularité.

En effet, le chanvre (aussi appelée cannabis sativa) est principalement différent de sa cousine la marijuana (cannabis sativa indica) en raison d’une teneur beaucoup plus faible en THC, le composé actif qui provoque les effets psychotropes.

Les piles peuvent effectivement livrer 49 kW par kilogramme et fonctionner à des températures variant du point de congélation jusqu’à plus de 200°F.

C’est de cette confusion qu’est né le bannissement dans bien des pays dont les États-Unis de sa culture. Alors que jusqu’au 20e siècle, la plupart des biens faisaient appel au chanvre pour le papier, les vêtements, les tissus, les cordes, et cetera, son usage a disparu pour laisser place au coton et aux différentes matières synthétiques issues de l’exploitation pétrolière.

Une utilisation surprenante

Mais voilà, à l’heure du réchauffement climatique et de la pollution à outrance, le chanvre revient à la mode et pas uniquement pour les usages qu’ont lui connaissait auparavant.

En effet, le docteur David Mitlin, un chercheur canadien, vient de lui trouver un usage tout ce qu’il y a de plus surprenant. Le chanvre pourrait ainsi remplacer haut la main et à moindre coût le graphène, ce nouveau matériau avec lequel les scientifiques voudraient faire les batteries du futur. Grâce au financement de l’Alberta Innovates Technology Futures, du National Institute for Nanotechnology et de l’Alberta Livestock and Meat Agency, il a réussi à prouver que les prochains supercondensateurs pourraient bel et bien être faits de chanvre.

Un procédé de fabrication plus économique

Son équipe a trouvé qu’en faisant chauffer la fibre durant 24 heures à un peu plus de 350°F et en chauffant encore plus le résultat de cette combustion, on obtenait des nanofeuilles de carbone, une des composantes principales des piles. L’équipe a donc conçue des batteries en se servant de cette matière comme électrode et d’un liquide ionisé en tant qu’électrolyte.

Le résultat va bien au delà des espérances et dépasse largement ce qui existe actuellement sur le marché. Les piles peuvent effectivement livrer 49 kW par kilogramme et fonctionner à des températures variant du point de congélation jusqu’à plus de 200°F. 

Redorer le blason du chanvre

Alors que depuis des dizaines d’années les gouvernements ont coopéré avec des corporations aux lobbys puissants qui s’assuraient que le chanvre était assimilé à de la marijuana pour en limiter les usages, il se pourrait bien que finalement, cette plante fabuleuse puisse regagner ses lettres de noblesse.

Utilisée depuis près de 4 000 ans, elle offre en effet de nombreux autres avantages en ce qui a trait notamment à la production de biomasse, de carburant par procédé thermochimique, ou encore de papiers, plastiques (les carrosseries des premières Ford en étaient faites) et tissus. Plus écologique, moins gourmande en eau et en énergie pour sa production, elle pourrait remplacer aisément bien de cultures plus polluantes et exigeantes quant à leur exploitation.

Alors, le retour du chanvre dans notre quotidien, techno ou pas, c’est pour bientôt? Tout dépendra de son succès et des applications qui pourront en découler. Cependant, il est clair que l’on a beaucoup à tirer à nouveau de cette plante qui a suivi l’histoire de l’humanité depuis ses débuts.

Continuez votre lecture

Fontus, un système pour vélo qui produit de l’eau potable à partir de rien (ou presque)

Fontus, un système pour vélo qui produit de l’eau potable à partir de rien (ou presque)

Laurent LaSalle -
Un cœur en 3D imprimé à partir de tissus humains

Un cœur en 3D imprimé à partir de tissus humains

Matthieu Carlier -
Des ordinateurs quantiques pour demain?

Des ordinateurs quantiques pour demain?

Tristan Geoffroy -
Mais où est la culture de la sécurité dans les produits technologiques?

Mais où est la culture de la sécurité dans les produits technologiques?

Benoît Gagnon -
Retour vers le futur : Les trains de nouveau à la mode

Retour vers le futur : Les trains de nouveau à la mode

Tristan Geoffroy -
Redmi Note 7: un capteur 48M de pixels à un tarif imbattable

Redmi Note 7: un capteur 48M de pixels à un tarif imbattable

Branchez-vous -
Mode et technologie, où en sommes-nous?

Mode et technologie, où en sommes-nous?

Tristan Geoffroy -
Améliorez l’autonomie de votre téléphone Android en 10 secondes

Améliorez l’autonomie de votre téléphone Android en 10 secondes

Laurent LaSalle -
La cybersurveillance de masse approuvée par les députés

La cybersurveillance de masse approuvée par les députés

Laurent LaSalle -
L’Oculus Rift pourrait coûter de 200 à 400$ US

L’Oculus Rift pourrait coûter de 200 à 400$ US

Laurent LaSalle -
De nouvelles informations à propos de la pile de l’iPhone 6

De nouvelles informations à propos de la pile de l’iPhone 6

Laurent LaSalle -
Apple et Facebook vont rembourser la congélation d’ovules de leurs employées

Apple et Facebook vont rembourser la congélation d’ovules de leurs employées

Laurent LaSalle -
Restreindre son fils à n’utiliser que de la technologie produite avant 1987

Restreindre son fils à n’utiliser que de la technologie produite avant 1987

Laurent LaSalle -
Comparatif: Xiaomi Mi9, OnePlus 6T et Honor View 20

Comparatif: Xiaomi Mi9, OnePlus 6T et Honor View 20

Branchez-vous -
Les 10 innovations technologiques qui changeront le monde selon Bill Gates

Les 10 innovations technologiques qui changeront le monde selon Bill Gates

Branchez-vous -

Tristan Geoffroy

Né à Marseille dans le sud de la France, Tristan est venu s'installer à Montréal en 1992 afin d'y continuer ses études en Tourisme, avant de se consacrer à sa plus vieille passion : les ordinateurs et les jeux vidéo. Il est notamment connu au Québec pour avoir été coanimateur, chroniqueur et recherchiste à l’émission M. Net.