All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

#AskMTLBlog, un cas exemplaire de mauvaise gestion de crise sur les réseaux sociaux

Par Catherine Gendreau – le dans Actualités
Lorsque notre blogue est la cible de critiques virulentes qui fusent de partout, répondre aux questions des journalistes peut être une bonne idée. Mais comme le disait Brel, «Y'a la manière».

Mercredi dernier, le journaliste indépendant Steve Faguy a publié une liste de 40 questions adressées à l’équipe du populaire blogue montréalais MTL Blog, qui a récemment essuyé plusieurs critiques.

C’est que la rigueur journalistique du site en prend pour son rhume depuis quelques temps.

MTL Blog s’autofélicite de son bon travail et de son contenu fantastique en se proclamant «le testament moderne du style de vie montréalais». Rien de moins.

On accuse notamment le blogue d’utiliser les photos sans en citer les auteurs ou leur demander la permission au préalable, de ne pas rémunérer ses employés, et de ne pas vérifier les faits et les sources avant de publier un article.

Rien de tout ça ne serait sans doute arrivé si MTL Blog n’avait pas eu l’outrecuidance de publier sa «lettre d’amour à Montréal» le 29 juillet dernier. L’article est présenté comme une lettre d’excuses, mais le blogue en profite plutôt pour s’autoféliciter de son bon travail et de son contenu fantastique, en se proclamant sans ironie «le testament moderne du style de vie montréalais». Rien de moins.

Cherchant à en savoir plus, Faguy a contacté les fondateurs de MTL Blog dans le but d’obtenir une entrevue. Comme vous l’aurez peut-être deviné, ça a traîné. Ils ont d’abord accepté, puis refusé, encourageant involontairement le journaliste à tenter de répondre lui-même à ses questions (et à celles de plusieurs autres!) en se basant sur les informations qu’il a réussi à glaner ici et là.

Nous répondrons à toutes vos questions (ou presque)

Sans surprise considérant la réputation entachée de MTL Blog, l’article de Faguy a été partagé allègrement sur les réseaux sociaux, si bien que le cofondateur et PDG de MTL Blog, Charles «Chuck» Lapointe, a invité les internautes à lui poser leurs questions sur Twitter quelques heures après la publication de l’article, dans un Q&A spontané.

En utilisant le mot-clic #AskMTLBlog, les gens ont donc pu poser directement leurs questions à Lapointe. La plupart des questions étaient d’ailleurs très pertinentes, mais l’idée – qui pouvait sembler bonne à la base pour Lapointe – s’est rapidement retournée contre lui lorsqu’il a évité de répondre clairement à plusieurs interrogations légitimes en les contournant, en les ignorant carrément ou, judicieuse stratégie, en les pelletant dans la cour du rédacteur en chef du blogue, Michael D’Alimonte. Rédacteur en chef qui ne participait même pas à la séance de questions et réponses!

Même si on a appris que l’équipe du blogue ne visitait pas chaque endroit mis en vedette dans ses palmarès des meilleurs établissements de la ville, par exemple, la plupart des questions concernant l’éthique de travail préconisée par les bonzes du site ont été balayées du revers de la main.

Est-il vrai qu’on a demandé à certains photographes de prendre des clichés de «drunk sluts» lors de soirées arrosées? Est-ce que les auteurs de publications payées ont reçu un salaire? Et surtout, est-ce que MTL Blog se considère comme une publication journalistique, donc tenue à une certaine rigueur?

Une bonne mauvaise idée?

Bref, on ne peut pas dire que l’événement a eu des répercussions positives pour Lapointe et son équipe, qui ont attiré encore davantage la grogne des internautes, ou à tout le moins suscité l’hilarité des badauds du net qui ont, comme moi, suivi la séance de questions, scotchés à leur écran en attendant que Chuck revienne de sa pause cigarette.

On parle même d’un cas exemplaire de mauvaise gestion de crise, et plusieurs entrevoient déjà l’inclusion du mot-clic #AskMTLBlog comme cas d’étude dans les cours de relations publiques et de gestion des médias sociaux.

On peut facilement imaginer que si l’équipe de MTL Blog avait accordé une entrevue à Steve Faguy dès le départ, tel que demandé à plusieurs reprises par le journaliste, on n’en serait pas là aujourd’hui.

Avec la rentrée scolaire, peut-être que Lapointe sera tenté de s’inscrire à un cours d’humilité 101… Ou pas.

Vidéo récente
- Actualités

La NASA prévoit d'explorer Mars à l'horizon 2033

Les dernières nouvelles

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

La mission ExoMars 2020 reportée à cause d’un problème technique

Branchez-vous -
Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Discrimination : Youtube attaqué par des membres de la communauté LGBTQ

Matthieu Carlier -
Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Risque d’explosion : certains Macbook Pro de 15 pouces interdits de vol

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Spectacles 3 : Snapchat annonce la sortie de ses lunettes connectées

Branchez-vous -
Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Branchez-vous -
Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Huawei impliqué dans des affaires d’espionnage en Afrique

Matthieu Carlier -

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -
Mozilla : Firefox va changer de nom

Mozilla : Firefox va changer de nom

Branchez-vous -
Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Sous Android, Google se débarrasse des mots de passe sur certains sites

Branchez-vous -

Catherine Gendreau

Catherine a toujours eu un faible pour les nerds, les geeks et les gars qui passent trop de temps devant un écran. Cette ancienne technulle avouée, plus intéressée par la littérature que par la programmation C++, s’est finalement laissé corrompre avec l’avènement de Facebook, auquel elle est indubitablement accro. Rédactrice web et chialeuse professionnelle, elle écrit toujours ses brouillons à la main.