Le Rubble Bucket Challenge, un défi pour sensibiliser les gens à la situation à Gaza

Réseaux sociaux

Des Palestiniens détournent le populaire Ice Bucket Challenge sur les réseaux sociaux dans l’espoir de conscientiser les internautes au conflit israélo-palestinien.

Certes, la campagne visant à amasser des fonds pour la recherche sur la maladie dégénérative qu’est la sclérose latérale amyotrophique est en soi une cause tout à fait louable. Mais à une époque où Internet est devenu un moyen hautement efficace de distraire l’attention du public, qui se tourne trop souvent vers des sujets plutôt futiles, il est intéressant de voir des initiatives utiliser un phénomène populaire comme tremplin afin de promouvoir d’autres causes.

«L’argent ne ressuscitera pas l’ensemble des personnes innocentes qui ont péri depuis le début du conflit, et nous ne pouvons pas commencer à reconstruire la bande de Gaza avant la fin des attaques israéliennes», a déclaré Maysam Yusef, instigateur du Rubble Bucket Challenge.

C’est le cas notamment du Rubble Bucket Challenge, un nouveau défi qui invite les utilisateurs de médias sociaux à se verser un seau de sable, gravier ou autre débris semblables à ceux des bâtiments qui ont été détruits au cours des sept dernières semaines d’offensive militaire israélienne.

Le choix de matériaux est délibéré : il est impossible de trouver de l’eau glacée à Gaza, en raison de la détérioration des conditions sur le terrain. À noter que le but ici n’est pas d’amasser de l’argent, mais de sensibiliser la population à la crise qui se déroule actuellement à Gaza.

«L’argent ne ressuscitera pas l’ensemble des personnes innocentes qui ont péri depuis le début du conflit, et nous ne pouvons pas commencer à reconstruire la bande de Gaza avant la fin des attaques israéliennes», a déclaré Maysam Yusef, étudiant de l’université de Gaza et instigateur du Rubble Bucket Challenge.

«Notre campagne se veut plutôt une révolution des médias sociaux, où les gens démontrent leur solidarité avec Gaza en rejetant publiquement le meurtre de civils. Nous souhaitons de former un mouvement mondial afin de faire pression sur Israël pour que cesse ce génocide contre les Palestiniens de la bande de Gaza.»

Début du phénomène et contexte

Lancée samedi dernier, la campagne a pris de l’ampleur depuis sur Facebook et Twitter. Au moment d’écrire ces lignes, la page Facebook du Rubble Bucket Challenge compte 5 253 adeptes. Parmi les Palestiniens qui ont relevé le défi, on retrouve le chanteur Mohammad Assaf et le journaliste Ayman al-Aloul (voir la vidéo ci-dessous).

Israël a lancé une offensive aérienne et terrestre contre Gaza le 8 juillet dernier dans le but de répondre aux tirs de roquettes contre son territoire par le Hamas. Selon The Guardian, l’opération a tué 2 133 personnes (en majorité des civils) et blessé plus de 10 000 autres. Du côté israélien, on compte 68 morts au cours de cette séquence, incluant 4 civils.

Les responsables israéliens accusent le Hamas d’utiliser les citoyens de Gaza comme boucliers humains, tandis que d’autres qualifient l’opération massive d’Israël de crime de guerre.