All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Twitter améliore ses outils permettant de signaler les abus

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Terrain de jeu notoire lorsque vient le moment de parler de la liberté d'expression, et où les risques de dérapages sont par conséquent plus fréquents, Twitter améliore sa fonction permettant de signaler les personnes susceptibles d'abuser de leur droit de parole.

Aujourd’hui, l’entreprise dévoile des nouveautés liées à la fonction permettant de bloquer un autre membre de son réseau. En effet, il est maintenant possible de préciser plus facilement le motif qui vous pousse à bloquer un utilisateur en déposant un signalement.

Ces changements vont non seulement permettre aux utilisateurs de signaler plus efficacement les utilisateurs qui ne respectent pas les conditions d’utilisation, mais le travail de révision effectué par Twitter s’en trouvera par conséquent grandement amélioré.

Rappelons qu’auparavant, la seule façon de transmettre ce type d’information à Twitter était par écrit, via un formulaire disponible uniquement sur le Centre d’assistance.

Parmi les nouveaux choix proposés, on retrouve :

  • Ce compte est dérangeant
  • Il s’agit d’un compte de spam
  • Ce compte est peut être compromis
  • Cet utilisateur est abusif

De plus, la dernière option propose davantage de précision. Vous pouvez ainsi indiquer que l’utilisateur usurpe l’identité d’un autre, qu’il divulgue des informations privées, que ses propos s’apparentent à du harcèlement, qu’il semble en situation d’automutilation ou danger de suicide, ou que ses propos s’apparentent à de la publicité inappropriée.

Il va de soi que ces changements vont non seulement permettre aux utilisateurs de signaler plus efficacement les utilisateurs qui ne respectent pas les conditions d’utilisation du service, mais le travail de révision effectué par Twitter s’en trouvera par conséquent grandement amélioré.

Alors que l’entreprise souligne que ces changements sont offerts actuellement que pour un petit groupe d’utilisateurs, et qu’ils seront déployés à l’ensemble de ses membres dans les prochaines semaines, ils semblent déjà avoir intégré la plus récente mise à jour de l’application Twitter pour Android et iOS.

«Nous sommes loin d’avoir terminé d’effectuer des améliorations dans ce domaine», déclare l’entreprise sur le billet annonçant ces nouvelles mesures.

«Dans les prochains mois, attendez-vous à voir des fonctions permettant à l’utilisateur un contrôle supplémentaire, de nouvelles améliorations liées au signalement et de nouvelles procédures de sanction pour les comptes abusifs. Nous allons continuer à travailler dur sur ces changements afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs aux prises avec des abus sur Twitter.»

Les dernières nouvelles

Google Photos et la confidentialité : pourquoi vous ne devriez pas négliger ce que vos clichés révèlent ?

Google Photos et la confidentialité : pourquoi vous ne devriez pas négliger ce que vos clichés révèlent ?

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test du jeu Death Stranding

Test du jeu Death Stranding

Plus d'actualités

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Xiaomi se lance dans les liseuses avec la Xiaomi Mi Reader

Xiaomi se lance dans les liseuses avec la Xiaomi Mi Reader

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .