La techno et vous : parfait amour ou relation toxique?

Résolutions pour 2015

Exclusif

En cette fin d’année 2014, je vous invite à réfléchir au sujet de la qualité de votre relation avec la technologie, pour que 2015 soit (encore) meilleure.

Je gagne ma vie en écrivant pour des sites web. Je trouve presque tous mes clients sur Twitter. Mon champ de recherche universitaire n’existerait pas sans l’abondance de documents numériques disponibles en ligne.

La technologie est ma meilleure amie. Mais même à une meilleure amie, il faut imposer des limites de temps à autre pour ne pas qu’elle prenne toute la place dans nos vies.

Les réseaux sociaux me permettent de rester en contact régulier avec des gens que j’aime, même si je déteste souverainement parler au téléphone et que mes quasi-phobies et ma basse vision nocturne m’incitent à sortir de chez moi le moins souvent possible.

Je m’entraîne plus souvent et plus longtemps en écoutant des podcasts que je ne le ferais autrement. Je joue sur mon iPad, je travaille sur mon iPad, j’éclaire même mon appartement avec mon iPad en cas de panne de courant.

Autrement dit, la technologie est ma meilleure amie. Ma vie serait très différente, et certainement beaucoup moins agréable, si je devais me passer d’elle. Mais même à une meilleure amie, il faut imposer des limites de temps à autre pour ne pas qu’elle prenne toute la place dans nos vies.

Trop, c’est trop

Lors d’une étude récente, des psychologues de l’Université de la Colombie-Britannique ont mesuré les niveaux de stress d’un groupe de 124 adultes, principalement des étudiants ou des professionnels. La moitié du temps, chaque participant pouvait consulter ses courriels à volonté; l’autre moitié du temps, il n’y avait accès que 3 fois par jour.

fache

On aurait pu croire que les participants auraient été plus stressés quand on leur imposait des limites, étant données les conséquences d’une communication interrompue sur l’efficacité au travail, mais les résultats de l’étude démontrent exactement le contraire : ce sont les gens «normaux» qui sont plus stressés que ceux qui ne sont en contact que quelques fois par jour.

Or, quand on les laissait faire ce qu’ils voulaient, les participants consultaient leurs courriels 15,48 fois par jour en moyenne, ce qui correspond à environ une fois à toutes les 30 minutes pour une journée de travail normale. Consciemment ou non, ils laissaient leur «meilleure amie» technologique leur pomper l’air jusqu’à la dernière molécule.

Yark.

Les bonnes résolutions pour 2015

Quelque part pendant les Fêtes, prenez une heure pour réfléchir à ce que la technologie vous apporte de bon et de mauvais et trouver comment vous pourriez maximiser le positif tout en minimisant les risques d’ulcères.

Voici donc ma liste de bonnes résolutions techno pour 2015. La vôtre pourrait être bien différente, ou même contredire tout ce que je propose, mais l’important, c’est qu’elle vous convienne.

  • Essayer un nouveau podcast à chaque mois.
  • Flusher un podcast s’il diffuse des reprises sans les identifier clairement pour que je puisse annuler leur téléchargement.
  • Garder mes réseaux sociaux ouverts en tout temps quand je travaille, pour aller y chercher des petites doses d’énergie rapido-presto au besoin.
  • Garder mes réseaux sociaux fermés en tout temps quand je lis, pour mieux m’immerger dans ma lecture.
  • Ne jamais lire les commentaires sur le site de Radio-Canada; la vie est trop courte.
  • Ne jamais répondre à des commentaires d’étrangers sur Internet à moins que l’on m’y oblige à la pointe d’un fusil.
  • Ne jamais prendre plus d’une minute pour écrire une réponse à un courriel imprévu.
  • Ne jamais prendre plus de 5 minutes pour composer un courriel, ou 10 s’il s’adresse à un chef d’État qui dispose d’une importante force de frappe aérienne.
  • Effacer de mon enregistreur personnel toutes les téléséries dont j’ai accumulé plus de 5 épisodes non visionnés.
  • Ne jamais regarder mon iPad quand ma blonde est dans la même pièce, sauf si elle ronfle ou qu’elle regarde un écran quelconque au même moment elle aussi.
  • Feindre un soudain malaise quand on me demande de résoudre le même problème technique pour la troisième fois ou plus.
  • Trouver un navigateur web qui ne bouffe pas 92% des ressources de mon ordinateur dès que j’ai le dos tourné.
  • Et surtout, éteindre toutes les machines au moins une demi-journée par semaine, juste pour voir s’il reste encore quelque chose du monde extérieur.

Sur ce, je vous quitte pour quelques semaines et je vous retrouve en janvier. Joyeuses Fêtes!