Carte de l’accès à Internet haute vitesse au Québec

Internet

Québec

Curieux de savoir si votre bande passante est plus rapide dans votre région que chez vos voisins? Voici la carte interactive qui vous donnera l’heure juste.

D’abord, il faut rendre à César ce qui appartient à César. Le journal Les Affaires a publié aujourd’hui une carte interactive qui démontre à quel point l’accessibilité à Internet peut varier radicalement d’une ville à l’autre au Québec. Bien que les données présentées soient partielles, l’information que l’on y trouve demeure très intéressante.

En consultant la carte, on obtient une vue d’ensemble de l’accessibilité à Internet de plus de 1 000 municipalités québécoises. Plus une région est rouge, plus le problème d’accessibilité est important.

On peut également cliquer sur une zone pour connaître le pourcentage de foyers mal desservis, la moyenne du débit en téléchargement, le pourcentage d’entreprises connectées à haute vitesse, le pourcentage d’entreprises connectées à très haute vitesse, ainsi que d’autres statistiques concernant la population (notamment le nombre de foyers).

Ces données, compilées par le journaliste Julien Brault, sont tirées des chiffres de Net Index, d’Industrie Canada, et de l’Institut de la statistique du Québec. Tel que le souligne le journaliste, les mesures de vitesse sont basées sur les tests effectués à partir du service SpeedTest.net, dont les données ne sont pas toujours représentatives et tendent à surévaluer la moyenne réelle.

  • Leon

    FCC Officially Redefines Broadband As 25 Mbps Down, 4 Mbps Up

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Excepté que nous sommes au Canada…

  • Steve C

    Le plus étonnant , est que Mirabel et d’autres régions agricoles tout près de Montréal ou un y retrouve un accès au backbone Internet de New York et qui ne sont même pas desservie de façon adéquate ….
    Je peux comprendre les régions montagneuses , et forestières, mais Mirabel ou encore St Damase ou le territoire est très favorable au câblage par contre la comprend pas mal moins …

    La raison serait-elle que la demande de service en elle même n’y est pas ?

    ET … pour prendre note qu’au nord du Québec à la hauteur de la baie James , une autre entrée de l’Internet Backbone y est déployée …. et de voir le Nord-du-Québec si mal desservi par le service est tout de même ironique en un sens …

  • L.Roche

    Je pense que ce serait le temps que les gouvernements investissent un peu pour le déploiement d’internet haute vitesse dans les régions, en 2015 ne pas avoir accès à internet rapide est un handicap. Avec internet rapide on pourrait développer des services à distance, des commerces électroniques pour rejoindre une plus grande clientèle que les villages voisins seulement, peut-être que l’avenir des régions pourrait passer par ce genre d’économie. Pour ce qui est des divertissements, il y a de la place à la nouveauté en région, de pouvoir regarder un film sur Netflix serait un divertissement intéressant, il n’y a pas de cinéma à moins de 80 km ! Avec les boutiques en ligne qui se multiplient, les services de toutes sortes qui passent par internet, c’est enfin de l’oxygène pour les jeunes des régions, un espoir de démarrer sa petite entreprise, de gagner sa vie, fonder une famille tout en restant dans sa région, mais ça prend un service Internet rapide pour ça. Le déclin de la population est sérieusement engagé, la population diminue d’année en année et les services disparaissent un après l’autre, les jeunes vont fonder les familles où il y a une possibilité de gagner sa vie donc en ville. Bientôt , il ne restera que des villages fantômes!

  • Alexis Leclerc

    Selon la carte, Sutton aurais un bon réseau internet mais ce n’ai pas le cas. Excepter les résidant au cœurs du village, le service internet est vraiment mauvais. Bell Canada est le seul fournisseur d’internet filaire pour la majorité de la ville et ne ce souci pas de la qualité de son service car il n’a pas de compétiteur. Je suis moi même résidant de cette ville et j’ai souvent des problèmes de connexion, une vitesse très lente et instable ainsi qu’un ping qui varie entre 150ms à 1700ms… et je ne suis pas le seul à avoir ce genre de problèmes. Plusieurs personne de la région n’on accès qu’a une connexion dial up (56k/s). Il est dommage qu’en 2015, les infrastructures pour internet haute vitesse sois toujours inexistante pour une grande partie de la population.