La Neptune Hub, quand le cerveau passe du téléphone à la montre

Produit montréalais

Québec

Fier du premier projet Kickstarter qu’elle a financé avec succès en 2013, l’entreprise montréalaise Neptune revient à la charge aujourd’hui avec une deuxième montre intelligente.

Oui, il est vraiment question ici d’une montre intelligente. Lorsque vient le moment de traduire certains termes consacrés au domaine technologique, il arrive que l’on privilégie certains mots plutôt que d’autres. Puisqu’une smartwatch se présente généralement comme un simple accessoire Bluetooth permettant de prolonger les fonctions de votre téléphone vers votre poignet, nous avons opté pour employer le terme de «montre connectée».

C’est d’ailleurs à cette critique que s’adressait le premier produit conçu par Neptune en 2013, dans le cadre de sa première campagne de sociofinancement. À l’époque, la Neptune Pine se présentait comme une montre intelligente complètement autonome. Propulsée par Android, elle était compatible avec la majorité des applications du Play Store, en plus d’être munie notamment d’un lecteur de carte SIM et de deux caméras.

Comme le souligne aujourd’hui le journaliste Jean-François Codère, le produit n’était toutefois pas à la hauteur des attentes de son créateur, Simon Tian. «La Pine n’est qu’une étape de transition vers mon idée originale, qui est beaucoup plus ambitieuse», a-t-il avoué à La Presse en octobre dernier.

Neptune Duo se décline en deux produits : la montre, où se loge la carte SIM, et l’écran tactile, un accessoire Bluetooth qui peut être utilisé comme un appareil mobile plus conventionnel.

Une longueur d’avance sur la concurrence

Décrire la Neptune Hub comme une idée ambitieuse serait en fait un euphémisme. Difficile de ne pas tomber amoureux après avoir regardé la vidéo présentant cet ultime gadget.

L’idée est donc de transférer l’aspect intelligent de la dalle que l’on traîne dans nos poches à notre poignet. Le concept, baptisé Neptune Duo, se décline ainsi en deux produits : la montre, où se loge la carte SIM, et l’écran tactile, un accessoire Bluetooth qui peut être utilisé comme un appareil mobile plus conventionnel.

Malheureusement, en terme de spécifications techniques, nous en savons peu à son sujet. Selon une version préliminaire du site consacré à la Neptune Hub, la montre est équipée d’un écran tactile incurvé de 2,4 pouces, d’un processeur quadricœur, de 64 Go d’espace de stockage, de divers capteurs (accéléromètre, gyroscope et compas), d’un haut-parleur, d’un microphone, de la vibration (pour les alertes), de connexions Wi-Fi, Bluetooth 4.0, GSM, 3G et LTE, du GPS et de la NFC.

neptunehubinterne

Toujours selon l’ancien site, l’écran de poche de 5 pouces est doté d’une définition de 1 280 x 720 pixels, d’une caméra principale de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2 .mégapixels, d’un flash LED situé au verso, d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’écouteurs, d’un haut-parleur, d’un microphone et de la vibration (une fois de plus, pour les alertes).

Évidemment, puisque Neptune semble avoir choisi de retirer ces informations de son site, tout porte à croire que ces caractéristiques ne sont pas finales.

Le site actuel mentionne que la Neptune Hub est propulsée par Android Lollipop, confirme que la montre est équipée d’un processeur quadricœur, des connexions Wi-Fi, Bluetooth, 3G et 4G, du GPS, de la NFC et d’une pile de 1 000 mAh. L’écran de poche quant à lui est doté d’une batterie de 2 800 mAh.

Une proposition loin d’être abordable

Si la Neptune Pine, qui contrairement à son successeur intègre deux caméras, était plutôt abordable (199$ US pour le modèle doté de 16 Go d’espace de stockage), ce n’est malheureusement pas le cas de l’offre dévoilée aujourd’hui.

neptuneduo2

Vous avez le choix de réserver gratuitement l’ensemble Neptune Duo (la montre ne sera pas vendue séparément selon toute vraisemblance) et payer 798$ US à la livraison, ou faire un dépôt de 200$ US et payer 399$ US à la livraison, pour un total de 599$ US.

Certes, ce prix n’est pas exorbitant compte tenu de l’offre (deux appareils). Toutefois, si vous êtes déjà propriétaire d’un téléphone intelligent plutôt récent, il serait plus judicieux financièrement de le vendre avant de passer au Neptune Duo.

Nous vous invitons à lire l’entrevue de Simon Tian, fondateur et PDG de Neptune, publié aujourd’hui dans La Presse+ afin d’en savoir plus sur les coulisses du projet.

  • Alexandre Rodrigue

    Bref, au lieu d’avoir un téléphone et se promener avec une montre, on aurait une montre et on se promènerait avec un téléphone. Je n’ai jamais compris le buzz d’avoir un gadget dans son poignet et de vouloir avoir les mêmes fonctions que ce que l’on peut retrouver dans un téléphone.

    Bref, je ne vois pas l’idée derrière cet objet outres que de passer de la poche au poignet de vouloir en faire le hub principal. Jean-François Codère en parle dans son blogue comme un produit révolutionnaire, bah…. À part les chroniqueurs techno et acheteurs technos compulsifs, je ne vois pas qui pourrait utiliser un tel concept. La plus grande problématique est que l’on doit se départir de téléphone existant puisqu’il n’est pas compatible. Il y a 7-8 ans, ce produit aurait été vraiment révolutionnaire. De plus, ça fonctionne avec Android, so on perd une certaine clientèle qui ne jure que par Apple.

    Aussi, le créateur vante l’idée que vu que tout est dans la montre et que l’on « n’oublie jamais sa montre », c’est plus sécuritaire. Il m’est arrivé souvent d’oublier ma montre et quand j’en portais une, je l’enlevais toujours pour travailler. Le Cloud connait un succès car il permet de ne plus perdre nos photos de brosse à Cuba ou celle de notre enfant qui a fait un tas et qui a décidé de refaire la peinture des murs avec.

    Je suis peut-être biaisé, mais J’adhère de plus en plus à la nouvelle mentalité de Microsoft, grâce à son nouveau CEO Satya Nadella, que l’on vit de plus en plus dans un « mobile-first, cloud-first world ». Dure à traduite en français cette expression, mais ça parle que notre expérience doit être mobile (et non l’appareil, lire mobilité) et que le tout soit accessible partout (grâce aux serveurs du cloud). Le hub est dans le cloud et tous tes appareils, du desktop au laptop en passant par les téléphones, tablettes et montres, sont tous interconnectés.

    Ici. le produit fait l’inverse: on est prisonnier de notre appareil que l’on doit connecté à d’autres pour obtenir diverses fonctions ou améliorer notre expérience. Il aurait beaucoup plus de succès à inverser les rôles des produits du Neptune Duo tout en conservant certains concept.Ça ne serait pas si « révolutionnaire », mais le produit aurait beaucoup plus de sex-appael.

    • DJ

      J’ai un Lg G Watch. Ca m’évite de sortir mon cell à chaque message ou courriel.

      Si tu en veux pas, achète en pas, et laisse les autres gaspiller leur argent comme ils veulent ! :)

      • Alexandre Rodrigue

        Son concept est le contraire de ce que vous avez. J’aurais dû ajouter que je cherche actuellement un produit (de type montre) qui pourrait être compatible avec mon Lumia, mais je ne trouve rien à part le Microsoft Band et le Fitbit Surge.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Oui Alexandre, tu es biaisé. ;)

      Lorsqu’il est question de ne jamais oublier sa montre, c’est qu’elle est rattachée à ton poignet : si tu l’oublies à ton bureau parce que tu l’enlèves pour travailler, tu sais où la retrouver. Ce n’est pas comme si tu oubliais ton téléphone dans un café ou qu’il tombait de ta poche sur la route.

      Le concept est franchement intéressant, et l’idée ne serait jamais venue d’Apple ou Samsung puisqu’elle mettrait en péril le marché lucratif du téléphone intelligent. Pour ma part, tant que la montre connectée ne sera qu’un vulgaire périphérique Bluetooth pour mon téléphone, je remettrai toujours en question son utilité.

      Également, une bonne idée qui obtient un franc succès se répand rapidement de manière générale. Apple et Microsoft sont ainsi susceptibles de suivre la tendance.

      C’est essentiellement la même évolution qu’a connue le téléphone à ligne fixe : on a d’abord eu droit au téléphone sans fil, qui devait être utilisé à proximité de sa borne de recharge, avant que le téléphone cellulaire ne devienne une solution plus abordable, rendant le combiné complètement autonome et pouvant être utilisé partout.

      • Alexandre Rodrigue

        Merci Laurent, j’avoue que t’as des bons arguments, par contre je maintiens mon point. C’est la beauté de la chose. Je dirais que je n’adhère guère à l’argument qu’on oublie moins une montre qu’un téléphone.

        Tu dis que l’écran n’est pas nécessaire, mais pour plusieurs personnes, il sera indispensable, car à moins de se prendre pour Dick Tracy avec l’imperméable jaune et le chapeau ou d’être comédiens dans une pub de Rogers, parler à sa montre c’est pas très cool et pratique. De plus, si on veut prendre des photos ou jouer à des jeux, ça prends le Pocket Screen.

  • DJ

    Intéressant comme montre quand même, dommage qu’il faut absolument avoir les 2 appareils… Un peu comme la Galaxy Gear.. ca n’a pas été un succès.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      En fait, l’écran de poche n’est pas essentiel. Il est en quelque sorte une béquille pour ceux qui préfère une utilisation mobile plus conventionnelle.

      • Pierre-Luc Ayotte

        J’avais cru comprendre que l’écran de poche possède une batterie pas mal plus grosse.. qui permet d’être utilisé comme « backup » pour la montre.. donc si on ne le prend pas avec soi, la montre possède p-e maximum 8h d’autonomie?

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Effectivement. Mais va savoir quelle est l’autonomie de la montre seule…

          • Pierre-Luc Ayotte

            Bon point, tout n’est que spéculation pour l’instant ;)

  • roger.briand

    J’ai retourné ma montre Neptune pour un remboursement je n’ai jamais reçu mon remboursement pourquoi et comment les contactes