All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La Neptune Hub, quand le cerveau passe du téléphone à la montre

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Fier du premier projet Kickstarter qu'elle a financé avec succès en 2013, l'entreprise montréalaise Neptune revient à la charge aujourd'hui avec une deuxième montre intelligente.

Oui, il est vraiment question ici d’une montre intelligente. Lorsque vient le moment de traduire certains termes consacrés au domaine technologique, il arrive que l’on privilégie certains mots plutôt que d’autres. Puisqu’une smartwatch se présente généralement comme un simple accessoire Bluetooth permettant de prolonger les fonctions de votre téléphone vers votre poignet, nous avons opté pour employer le terme de «montre connectée».

C’est d’ailleurs à cette critique que s’adressait le premier produit conçu par Neptune en 2013, dans le cadre de sa première campagne de sociofinancement. À l’époque, la Neptune Pine se présentait comme une montre intelligente complètement autonome. Propulsée par Android, elle était compatible avec la majorité des applications du Play Store, en plus d’être munie notamment d’un lecteur de carte SIM et de deux caméras.

Comme le souligne aujourd’hui le journaliste Jean-François Codère, le produit n’était toutefois pas à la hauteur des attentes de son créateur, Simon Tian. «La Pine n’est qu’une étape de transition vers mon idée originale, qui est beaucoup plus ambitieuse», a-t-il avoué à La Presse en octobre dernier.

Neptune Duo se décline en deux produits : la montre, où se loge la carte SIM, et l’écran tactile, un accessoire Bluetooth qui peut être utilisé comme un appareil mobile plus conventionnel.

Une longueur d’avance sur la concurrence

Décrire la Neptune Hub comme une idée ambitieuse serait en fait un euphémisme. Difficile de ne pas tomber amoureux après avoir regardé la vidéo présentant cet ultime gadget.

L’idée est donc de transférer l’aspect intelligent de la dalle que l’on traîne dans nos poches à notre poignet. Le concept, baptisé Neptune Duo, se décline ainsi en deux produits : la montre, où se loge la carte SIM, et l’écran tactile, un accessoire Bluetooth qui peut être utilisé comme un appareil mobile plus conventionnel.

Malheureusement, en terme de spécifications techniques, nous en savons peu à son sujet. Selon une version préliminaire du site consacré à la Neptune Hub, la montre est équipée d’un écran tactile incurvé de 2,4 pouces, d’un processeur quadricœur, de 64 Go d’espace de stockage, de divers capteurs (accéléromètre, gyroscope et compas), d’un haut-parleur, d’un microphone, de la vibration (pour les alertes), de connexions Wi-Fi, Bluetooth 4.0, GSM, 3G et LTE, du GPS et de la NFC.

neptunehubinterne

Toujours selon l’ancien site, l’écran de poche de 5 pouces est doté d’une définition de 1 280 x 720 pixels, d’une caméra principale de 8 mégapixels, d’une caméra frontale de 2 .mégapixels, d’un flash LED situé au verso, d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’écouteurs, d’un haut-parleur, d’un microphone et de la vibration (une fois de plus, pour les alertes).

Évidemment, puisque Neptune semble avoir choisi de retirer ces informations de son site, tout porte à croire que ces caractéristiques ne sont pas finales.

Le site actuel mentionne que la Neptune Hub est propulsée par Android Lollipop, confirme que la montre est équipée d’un processeur quadricœur, des connexions Wi-Fi, Bluetooth, 3G et 4G, du GPS, de la NFC et d’une pile de 1 000 mAh. L’écran de poche quant à lui est doté d’une batterie de 2 800 mAh.

Une proposition loin d’être abordable

Si la Neptune Pine, qui contrairement à son successeur intègre deux caméras, était plutôt abordable (199$ US pour le modèle doté de 16 Go d’espace de stockage), ce n’est malheureusement pas le cas de l’offre dévoilée aujourd’hui.

neptuneduo2

Vous avez le choix de réserver gratuitement l’ensemble Neptune Duo (la montre ne sera pas vendue séparément selon toute vraisemblance) et payer 798$ US à la livraison, ou faire un dépôt de 200$ US et payer 399$ US à la livraison, pour un total de 599$ US.

Certes, ce prix n’est pas exorbitant compte tenu de l’offre (deux appareils). Toutefois, si vous êtes déjà propriétaire d’un téléphone intelligent plutôt récent, il serait plus judicieux financièrement de le vendre avant de passer au Neptune Duo.

Nous vous invitons à lire l’entrevue de Simon Tian, fondateur et PDG de Neptune, publié aujourd’hui dans La Presse+ afin d’en savoir plus sur les coulisses du projet.

Vidéo récente
- Actualités

L'iPhone 11 aurait-il un port USB-C ?

Les dernières nouvelles

L’iPhone 2020 pourrait se parer d’un capteur 3D

L’iPhone 2020 pourrait se parer d’un capteur 3D

Branchez-vous -
FaceApp : l’appli manipule-t-elle vos données personnelles ?

FaceApp : l’appli manipule-t-elle vos données personnelles ?

Branchez-vous -
«Lesbienne» : l’algorithme Google ne renvoie plus (seulement) vers de la pornographie

«Lesbienne» : l’algorithme Google ne renvoie plus (seulement) vers de la pornographie

Matthieu Carlier -

Plus d'actualités

Nouvelle Nintendo Switch : l’autonomie va quasiment doubler !

Nouvelle Nintendo Switch : l’autonomie va quasiment doubler !

Branchez-vous -
Twitter change d’interface : voici toutes les nouveautés

Twitter change d’interface : voici toutes les nouveautés

Branchez-vous -
Fizz : le service Internet du futur?

Fizz : le service Internet du futur?

Branchez-vous -

Populaires

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

Branchez-vous -
Saint Seiya sur Netflix : pourquoi le nouveau trailer déçoit les fans

Saint Seiya sur Netflix : pourquoi le nouveau trailer déçoit les fans

Branchez-vous -
C’est confirmé, la Nintendo Switch va gagner en puissance

C’est confirmé, la Nintendo Switch va gagner en puissance

Branchez-vous -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .