Des chauffeurs de taxi manifestent en ce moment contre Uber à Montréal (MAJ)

Mécontentement

Québec
Liste de tags

Une série de voitures de taxi se trouve actuellement devant le bureau du ministre des Transports, Robert Poëti, afin de manifester le mécontentement des chauffeurs à l’égard de l’inaction du gouvernement dans le dossier du transport illégal.

MISE À JOUR : Nous vous invitons à consulter l’article du Journal de Montréal afin de voir des photos des manifestants.


Comme le soulignait le journaliste Christopher Nardi hier, l’événement est organisé par le Comité des propriétaires et des chauffeurs de taxi de Montréal (CPCTM).

À l’heure actuelle, le cortège de voitures serait immobilisé au 500 boulevard René-Lévesque, soit devant le bureau du ministre Poëti. Dans quelques minutes, les manifestants ont l’intention de se diriger devant la tour de Radio-Canada, visiblement dans le cadre d’une stratégie visant à attirer l’attention des journalistes de la société d’État.

Sans surprise, le but de l’initiative est lié au controversé service de transports de personnes à bon marché, UberX, dont la légalité est toujours contestée au Québec. Rappelons qu’au moins deux voitures ont été saisies par la ville de Montréal au début février, et deux autres véhicules ont également été remorqués lors de l’inauguration du service dans la capitale nationale la semaine dernière.

Aux yeux de Wilson Jean-Paul, vice-président du Bureau du taxi de Montréal, les autorités doivent mettre un frein aux activités d’Uber. «On veut que les autorités mettent en applications les lois déjà en place pour éradiquer le fléau qu’est Uber et le transport illégal. Il faut qu’ils agissent le plus rapidement possible», a-t-il souligné au TVA Nouvelles.

  • Serge

    Uber doit faire de bonnes affaires pendant que les taxis sont occupés à manifester plutôt que de servir les clients. hihihi

  • Sylvain

    On demande aux propriétaires de taxi de payer leur licence 100000-250000$ de faire des inspections mécanique aux 6 mois de payé les taxes etc et Uber pendant tout ce temps nous vole carrément c’est juste insultant parce que tu « scrapes » ta santé a faire 12 heures par jours pour pouvoir payer ton permis et t’en vois qui n’ont pas les même règles du jeu, c’est frustrant parce que tu risque de tout perdre…

    • eslachance

      Le problème n’est ni Uber, ni vos client/ex-client qui utilisent le service. Le problème c’est le prix de la license. Tu veux te frustrer? Frustre toi contre le besoins de payer le prix d’une maison pour pouvoir faire de l’argent. Tu sais ce qui se passerait si tous les chauffeurs de taxi rejoignaient Uber au lieu de demander au gouvernement d’appliquer des lois qui causent des tickets au gens qui font du covoiturage? Un monde crissement meilleur.

      • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

        Ça demeure remettre entre les mains d’une entreprise privée (et étrangère) la gestion des taxis d’une métropole. Uber pourrait ensuite choisir de réduire drastiquement les redevances qu’elle verse aux chauffeurs, en se disant qu’il y aura toujours quelqu’un d’assez cassé possédant une voiture prêt à effectuer le transport de personnes malgré le faible revenu.

        • Denis

          Tout a fait d’accord, il y a un danger à laisser cela entre les mains d’une corporation étrangère qui diminuera à son bon vouloir les redevances verser aux chauffeurs et en plus de ne pas payer d’impôt ici, je crois par contre que le modèle Uber avec une application mobile pourrait être implanter avec succès par les corporations de taxi elle même et ainsi simplifier la vie des utilisateurs et chauffeurs.

  • Song Ve Dem

    C »est quoi Uber?

  • Larry St-Urbain

    À Sylvain
    Et on demande aux chauffeur de taxi de se nettoyer au moins une fois par semaine et qu’ils lavent leur auto qui pue des odeurs nauséabondes.
    Les utilisateurs adorent Uber.