Des chauffeurs de taxi manifestent en ce moment contre Uber à Montréal (MAJ)

Mécontentement

Québec
Liste de tags

Une série de voitures de taxi se trouve actuellement devant le bureau du ministre des Transports, Robert Poëti, afin de manifester le mécontentement des chauffeurs à l’égard de l’inaction du gouvernement dans le dossier du transport illégal.

MISE À JOUR : Nous vous invitons à consulter l’article du Journal de Montréal afin de voir des photos des manifestants.


Comme le soulignait le journaliste Christopher Nardi hier, l’événement est organisé par le Comité des propriétaires et des chauffeurs de taxi de Montréal (CPCTM).

À l’heure actuelle, le cortège de voitures serait immobilisé au 500 boulevard René-Lévesque, soit devant le bureau du ministre Poëti. Dans quelques minutes, les manifestants ont l’intention de se diriger devant la tour de Radio-Canada, visiblement dans le cadre d’une stratégie visant à attirer l’attention des journalistes de la société d’État.

Sans surprise, le but de l’initiative est lié au controversé service de transports de personnes à bon marché, UberX, dont la légalité est toujours contestée au Québec. Rappelons qu’au moins deux voitures ont été saisies par la ville de Montréal au début février, et deux autres véhicules ont également été remorqués lors de l’inauguration du service dans la capitale nationale la semaine dernière.

Aux yeux de Wilson Jean-Paul, vice-président du Bureau du taxi de Montréal, les autorités doivent mettre un frein aux activités d’Uber. «On veut que les autorités mettent en applications les lois déjà en place pour éradiquer le fléau qu’est Uber et le transport illégal. Il faut qu’ils agissent le plus rapidement possible», a-t-il souligné au TVA Nouvelles.