All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Un débit cellulaire de 7,55 Gbit/s, gracieuseté de Samsung et SK Telecom

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Alors que les prochains téléphones de Samsung et HTC risquent de faire couler beaucoup d'encre lors du Mobile World Congress, une autre annonce intéressante se pointe à l'horizon.

Selon ce qu’a appris PC World, Samsung et SK Telecom prévoient faire la démonstration de ce qui pourrait devenir le 5G, une évolution de l’actuelle norme cellulaire qui pourrait atteindre un débit de 7,55 Gbit/s. Les deux entreprises, qui ont formé un partenariat dans le but de développer le 5G en octobre dernier, comptent dévoiler le fruit de leur recherche la semaine prochaine dans le cadre du Mobile World Congress, le rendez-vous de l’industrie mobile qui se déroule chaque année à Barcelone.

Si la vitesse théorique que leur technologie peut atteindre est époustouflante, le déploiement de celle-ci ne se fera pas sans anicroche.

À noter que la norme 5G n’a toujours pas encore été définie. Par conséquent, il ne s’agit que d’une proposition de la part de Samsung et SK Telecom. Si la vitesse théorique que leur technologie peut atteindre est époustouflante, le déploiement de celle-ci ne se fera pas sans anicroche.

En effet, contrairement au 3G et 4G, la nouvelle norme proposée tire profit de fréquences d’ondes millimétriques – généralement situées au dessus de la zone de 6 GHz. Alors qu’elles permettent d’atteindre des vitesses de transmission élevées, ces ondes exigent une voie non obstruée. Autrement dit, les murs, les fenêtres et toute autre forme d’obstruction sont susceptibles de créer de l’interférence.

Afin de remédier à ce problème, les ingénieurs sud-coréens proposeront d’exploiter le filtrage spatial 3D (ou beamforming 3D), une technique qui consiste à géolocaliser le téléphone afin de diriger son faisceau de transmission en ligne droite vers une antenne 5G à proximité. Bien entendu, cette technique n’est efficace que si la téléphone en question se trouve dans un environnement bondé de points d’accès 5G.

Toujours selon PC World, cette principale contrainte des fréquences d’ondes millimétriques pourrait même devenir un avantage pour les opérateurs mobiles. En effet, puisque ces ondes sont facilement obstruées par des objets physiques, les mêmes fréquences pourraient être employées par deux utilisateurs situés à proximité – séparés par un bâtiment par exemple –, sans risque d’interférences mutuelles. Les opérateurs mobiles pourraient ainsi utiliser plus efficacement le spectre d’ondes cellulaires de leur réseau.

Les dernières nouvelles

10 jeux prometteurs à mettre sur votre radar en 2021

10 jeux prometteurs à mettre sur votre radar en 2021

Une application de finances personnelles pour ceux qui ne savent pas par où commencer

Une application de finances personnelles pour ceux qui ne savent pas par où commencer

Test du jeu Immortals: Fenyx Rising – La mythologie grecque vue par la magie d’Ubisoft Québec

Test du jeu Immortals: Fenyx Rising – La mythologie grecque vue par la magie d’Ubisoft Québec

Plus d'actualités

5 jeux à surveiller en décembre pour terminer cette étrange année !

5 jeux à surveiller en décembre pour terminer cette étrange année !

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Netflix Roulette, un site qui vous propose quoi regarder

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .