Riff, l’application de Facebook pour faire des microvidéos

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Selon Facebook, s'amuser entre amis est au cœur de l'expérience de son réseau social. C'est pourquoi l'entreprise lance aujourd'hui une application conçue pour tourner de courtes vidéos.

Riff est d’une simplicité déconcertante. Lorsque vous démarrez l’application pour la première fois, on vous invite d’abord à vous connecter à votre compte Facebook avant de pouvoir accéder aux microvidéos mises en vedette par l’équipe de Riff (et éventuellement, les contenus de vos amis Facebook). Vous avez ensuite l’option de produire votre propre vidéo, dont la durée maximale est fixée aux alentours de 18 secondes.

Une fois celle-ci complétée, si vous êtes satisfait du résultat, vous la publiez (en croisant ou non les doigts pour qu’elle soit relevée par les curateurs de Riff).

Bien entendu, on vous invite à partager votre œuvre sur Facebook. Il est également possible de republier n’importe quel contenu de Riff par le biais du bouton partager. Vous obtiendrez alors l’URL de la microvidéo en question.

Lorsque votre chat nonchalant se repose tranquillement sur le bureau de votre blonde, ça donne le résultat plus ou moins intéressant suivant.

Un canular? Une expérimentation?

Contrairement à Instagram, impossible de s’abonner à qui que ce soit sur Riff. Facebook aurait-il déployé des efforts extraordinaires pour concrétiser un poisson d’avril?

Instagram est-il en train de se faire tirer dans le pied par son propriétaire? Le populaire réseau social centré sur la photographie a beau avoir intégré la possibilité de capter, monter et partager des microvidéos sur sa plateforme en 2013 pour rivaliser avec Vine, force est d’admettre que cette vague semble avoir ralentie ces derniers temps.

C’est alors qu’entre en scène Facebook, qui observe depuis plusieurs années un déclin chez ses plus jeunes utilisateurs, plus occupé à s’amuser sur Snapchat qu’à cliquer sur les mentions «J’aime» du réseau social bleu. De par son look, Riff est clairement destiné à cette clientèle. Reste à savoir maintenant si celle-ci sera au rendez-vous.

À noter que contrairement à Instagram, les créateurs ne sont pas mis en valeur sur Riff. La seule information offerte lors du visionnement d’une vidéo est son titre, le nombre de fois que celle-ci a été regardée par la communauté, et le nombre de vidéos tournées par l’auteur. Par conséquent, impossible de s’abonner à qui que ce soit. On semble employer uniquement les relations établies préalablement sur Facebook. C’est presque à se demander si Facebook n’a pas déployé des efforts extraordinaires pour concrétiser un poisson d’avril.

Riff est pourtant bel et bien réel. L’application est offerte gratuitement sur l’App Store et le Play Store.

Les dernières nouvelles

32 millions d’utilisateurs connectés, qu’est-ce qui fait le succès de Steam?

32 millions d’utilisateurs connectés, qu’est-ce qui fait le succès de Steam?

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Une nouvelle ombre plane sur l’achat d’Activision-Blizzard par Microsoft

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Alexa coûte extrêmement cher à Amazon

Plus d'actualités

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Une autre semaine, une autre histoire sur Twitter, qui… embauche?

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

Qu’est-ce qui se passe au juste dans les cryptomonnaies?

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

La Coupe du Monde fait aussi le bonheur des pirates

Populaires

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .