Le sport haute technologie de demain s’appelle UWM

Combat ultime

Exclusif

Si vous pensiez que les mix martial arts menés par l’UFC étaient ce qui se fait de plus ultime en termes de combat, vous risquez de prendre une grosse baffe en découvrant l’UWM.

Le Unified Weapon Master est la création de Chiron Global, une jeune startup australienne basée à Sydney fondée par David Pysden, Justin Forsell et Samantha English. Leur objectif est simple : remporter le même succès que l’UFC en rendant les combats à arme blanche aussi sûrs et excitants que les combats à mains nues.

Mais ça fait mal!

L’armure protégera non seulement l’athlète de toute blessure, mais permettra aussi d’avoir un point de vue unique sur le combat grâce à une pléthore de caméras et de capteurs embarquées.

Évidemment, le premier souci lorsqu’il est question de combats à arme blanche, est sans aucun doute la sécurité des participants. Le concept de Chiron Global est des plus surprenants puisqu’il intègre une armure interactive bourrée de capteurs. Elle protégera non seulement l’athlète de toute blessure, mais permettra aussi aux téléspectateurs d’avoir un point de vue unique sur le combat grâce à une pléthore de caméras et de capteurs embarquées.

La toute première version de cette armure, qui n’est pas sans rappeler celle du héros de la série de jeux Crysis, a beau être de haute technologie, elle n’en est pas moins lourde. Les premiers prototypes pesaient en effet plus de 25 kg et nécessitaient une personne pour les enfiler.

Oui, il se pourrait bien que la profession d’écuyer revienne à la mode. Techniquement, chaque partie protectrice dispose de capteurs capables d’enregistrer le nombre de coups, leur force, l’angle d’attaque et une tonne de données capables d’être analysées par le système et les spectateurs en temps réel.

Comme vous l’avez compris, dans ce sport, on n’est pas censé saigner, perdre un bras et encore moins se faire fendre le crâne. On tient même tellement au confort des combattants qu’un système de climatisation intégré s’assurera d’éviter toute surchauffe. Évidemment, tout cela a un prix, non annoncé, qui selon les concepteurs, s’élèvera à plus de 6 chiffres par armure.

Le virtuel, c’est moins drôle non?

Alors évidemment, ceux qui sont amateurs de sensations fortes et de «vraie» violence seront sûrement déçus de ne pas apprendre que les combats se solderont par le KO réel d’un des joueurs.

Cependant, les options de Chiron ont en effet de quoi séduire les fans de sports télévisés. Grâce à la technologie développée par l’entreprise australienne, les spectateurs pourront participer aux combats comme s’ils y étaient à l’aide des caméras embarquées. L’armure pourra aussi diffuser les données biométriques des athlètes (rythme cardiaque, niveau d’oxygène dans le sang, température du corps) qui pourront être diffusées à l’écran ou via des applications mobiles complémentaires. Histoire d’ajouter une dernière couche de «wow» à l’ensemble de l’œuvre, grâce à la capture de mouvement et à l’imagerie 3D en temps réel, les combats de UWM pourront être propulsés dans des univers virtuels. Ainsi, ce qui devrait arriver aux combattants s’ils n’avaient pas ces armures pourrait être transposé dans des arènes fictives avec les dégâts virtuellement représentés sur leurs avatars respectifs.

Imaginez alors quelques instants pouvoir assister à des combats plus vrais que nature de gladiateurs dans un amphithéâtre romain, des assauts de samouraïs dans un dojo, ou encore des luttes à morts dans des arènes futuristes dignes de Mad Max

Mais comment gagne-t-on si personne n’est KO?

Difficile, en effet, de déclarer le vainqueur d’un combat si aucun des athlètes ne se fait blesser ou s’il ne perd pas connaissance. Pour pallier à cette variable, chacun des combattants disposera, comme dans un jeu vidéo de combat (Tekken, Dead or Alive, Soul Calibur ou encore Mortal Kombat) d’une barre de vie. En fonction des coups reçus, de leur force, des blocages effectués, et d’autres critères, leurs points de vie virtuels baisseront jusqu’à la fin du combat.

apercuuwm

Bref, vous avez compris, c’est officiellement le sport 2.0 que beaucoup d’amateurs d’adrénaline attendaient. Loin d’être une gammick, les créateurs de l’UWM ont un profond respect pour chacun des arts de combats qui pourront être présentés. Oubliez donc de facto les combats ridicules avec des célébrités incompétentes pour faire de l’audience, même si je dois avouer que c’est franchement tentant de pouvoir mettre une volée virtuelle à certaines d’entre elles.

Les premiers combats sont pour l’instant prévus début 2016. Espérons que quelques chaînes câblées y verront un intérêt afin que d’ici quelques mois, nous puissions enfin admirer des combats dignes des plus grandes scènes de cinéma ou de jeux vidéo que nous chérissons, tout cela sans le moindre bobo. C’est pas beau la technologie?

  • Gaston

    Pour moi, ça ressemble plus à une « télé-réalité » à saveur de jeu vidéo qu’à un sport de combat.

  • Chatonpute

    C’est pas con de vouloir renouveler un peu le paysage sportif en y apportant un côté nouvelles technologies
    Mais à mon avis, le seul fait que l’on ne voit pas la tete des adversaires voue ce sport a l’echec.
    Ce qui fait que le MMA, le catch ou la majorité des sports fonctionnent et implique le spectateur c’est l’attachement aux sportifs.
    La j’ai l’impression de voir une adaptation ciné par Uwe Boll de Rise of the Robots (ce jeu…)
    Pendant ce temps les affrontements impitoyables de Battlebots sont de retour, Yay !