Réalité augmentée ou virtuelle? The Void propose les deux

Parc d'attractions 2.0

Exclusif

Depuis le dévoilement de l’Oculus Rift, projet racheté par Facebook pour la modique somme de 2 milliards de dollars US, la réalité virtuelle est de retour à l’avant-scène après des essais plutôt décevants dans les années 90.

The Void est un centre de divertissement dans lequel vous pourrez vous déplacer sur des kilomètres ou visiter d’immenses bâtiments sans même quitter l’ère de jeu.

Désormais, la technologie de la réalité virtuelle permet d’atteindre les objectifs autrefois inaccessibles. Aujourd’hui, plusieurs acteurs de l’industrie travaillent à intégrer ce marché. Outre le Rift d’Oculus, Samsung propose le Gear VR, Sony a annoncé le Morpheus, et HTC prévoit lancer le Vive (développé en partenariat avec Valve).

À l’exception de Samsung dont le Gear VR est déjà commercialisé, tous ces produits doivent sortir l’an prochain, avec la promesse d’offrir une toute nouvelle expérience immersive.

De son côté, Microsoft mise principalement sur la réalité augmentée avec l’HoloLens, des lunettes qui surimposent sur votre environnement réel des images et informations virtuelles afin d’éviter les problèmes récurrents de maux de cœur que certaines personnes peuvent ressentir lors d’une expérience de réalité virtuelle «totale».

Toutefois, une autre entreprise a décidé d’aller encore plus loin en mélangeant ces deux réalités d’une façon plutôt inusitée.

Un cocktail inattendu qui peut surprendre

The Void, acronyme de Visions Of Infinite Dimensions, est le nom de ce nouveau concept de centre de divertissement dans lequel vous pourrez vivre, selon les dires des concepteurs, des aventures dans lesquelles vous pourrez vous déplacer sur des kilomètres de distance au sol ou visiter d’immenses bâtiments sans même quitter l’ère de jeu.

Plutôt que d'être la cible d'un laser comme dans Tron, The Void amènera la réalité virtuelle autour de vous (Image : Disney).

Plutôt que d’être la cible d’un vilain laser comme dans Tron, The Void amènera la réalité virtuelle autour de vous (Image : Disney).

En effet, ce parc d’attractions de la réalité virtuelle mêle réalité et virtualité pour un résultat tout ce qu’il y a de plus immersif. À vous les attaques de donjons glauques et lugubres ou les batailles stellaires au sein des couloirs sombres de vaisseaux abandonnés. Doom 3 ou Dead Space 3, ça vous dit quelque chose? Au sein d’une arène réelle, mais dénuée de toute décoration, le joueur évoluera avec un casque reproduisant visuellement la même structure que celle présente dans la réalité en y ajoutant une couche de virtualité supplémentaire en fonction de l’expérience choisie.

À mi-chemin entre la maison hantée des parcs d’attractions et le jeu vidéo à la première personne, cette jeune startup espère secouer le monde du divertissement interactif avec l’appui de firmes telles que Evermore, Optimal Design ou Unity 3D.

Le parc d’attractions 2.0?

On en sait encore très peu sur les technologies qui seront employées dans ces parcs d’attractions de nouvelle génération. Une chose est sûre cependant, elles font appel à un casque de réalité virtuelle autonome relié à un sac à dos et à une «armure» comprenant des gants qui permettront de suivre les moindres mouvements du joueur afin de l’intégrer en temps réel au monde virtuel qui l’entoure et de lui permettre d’interagir avec celui-ci. En effet, le principal défi à relever résidera en la retranscription 1 pour 1 de ce que voit le joueur dans son casque en parallèle avec le monde physique qui l’entoure et qu’il ne voit techniquement pas.

Pour l’instant uniquement présent à Salt Lake City, The Void pourrait devenir aussi populaire que les Laser Quest et autres expériences mêlant réalité et virtualité.

Écrans OLED incurvés d’une résolution de 1080p, casques audio THX, micros pour les communications entre joueurs et veste avec retour de force, tout est fait pour retranscrire avec fidélité ce que les yeux du joueur verront même si l’action ne se déroule pas réellement. D’autres moyens techniques comme de la pluie artificielle ou de l’air comprimé pour simuler le vent seront également intégrés. Évidemment, c’est sans oublier des simulateurs sur vérins assurant les mouvements sur les 3 axes permettront même de faire revivre les sensations que l’on peut ressentir à bord d’un chasseur spatial, d’un jet ou d’un robot digne de MechWarrior.

Digne d’un habile mélange de Tron, The Matrix ou encore Inception, plusieurs testeurs s’avouent déjà enjoués par l’expérience unique fournie par The Void. Certains d’entre eux y voient même les simulateurs d’entraînement futurs de la police et de l’armée. Pour l’instant uniquement présent à Salt Lake City au Utah, The Void pourrait prochainement devenir aussi populaire que les Laser Quest et autres expériences mêlant réalité et virtualité. À suivre…

  • sylvain tremblay

    la Réalité augmentée ,sa vas faire comme les tv 3D et les jeu 3D de sony tout beau et tout nouveau a sa sorti ,sa vas s’essouffler de la même manière aux bout de 1 à 2 ans

  • SSSLAYER

    Ça l’air écoeurant, j’espère qu’il vont penser a Montréal dans leur choix de villes!