FACIL vous invite à vous prononcer contre C-51

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Accepté par la Chambre des communes le mois dernier, le projet de loi antiterroriste canadien est actuellement à l'étude au Sénat. La population peut-elle faire renverser son adoption?

C’est du moins ce qu’espère FACIL, l’organisme pour l’appropriation collective de l’informatique libre, qui appelle aujourd’hui les citoyens à se prononcer contre C-51, le controversé projet de loi qui a suscité bon nombre de critiques de la part de spécialistes de l’informatique et défenseurs des droits et libertés.

Rappelons que le lanceur d’alerte Edward Snowden a manifesté son inquiétude à l’égard du projet de loi en mars dernier, tandis que Thomas Drake, ancien cadre haut placé de la NSA, l’a tout simplement décrit comme «une version du Patriot Act sur les stéroïdes» en entrevue avec Branchez-vous.

Le point du vue de FACIL sur le projet de loi

FACIL estime qu’avec le projet de loi C-51, le gouvernement Harper s’apprête à augmenter de façon démesurée les pouvoirs du SCRS au détriment de la liberté d’expression. Du même souffle, elle ajoute que C-51 ne fait «absolument rien pour protéger la vie privée» des citoyens, «bafouée au plus haut point par les activités de surveillance des États et des grandes entreprises du numérique».

Si une masse critique parvient à sensibiliser suffisamment de membres du Sénat, le vent pourrait tourner.

Enfin, FACIL souligne ce que plusieurs spécialistes du renseignement (dont Snowden) ont décrié à plusieurs reprises : les programmes de cybersurveillance sont extrêmement coûteux et fondamentalement inefficaces contre le terrorisme. «Les citoyens ne doivent pas céder à la peur et brader leurs droits et libertés pour une illusion de sécurité», mentionne le communiqué.

Comment faire en sorte que le projet de loi C-51 soit rejeté par le Sénat? En écrivant à votre sénateur ou sénatrice.

Bien entendu, l’issue d’un tel exercice ne comporte absolument aucune garantie. Toutefois, si une masse critique se mobilise et parvient ainsi à sensibiliser suffisamment de membres du Sénat, il n’est pas impossible de voir le vent tourner.

FACIL invite également les internautes à lire le Plan de protection de la vie privée proposé par l’organisme OpenMedia, et à se renseigner sur les solutions technologiques proposées par le site PRISM Break qu’ils peuvent employer pour augmenter la confidentialité de leurs communications sur la Toile.

Les dernières nouvelles

PlayStation Network: Des millions d’abonnés, des milliards en revenus

PlayStation Network: Des millions d’abonnés, des milliards en revenus

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Une faille Bluetooth affecte des millions de serrures … y compris celles des Tesla

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Un nouveau format musical entre le vinyle et le CD voit le jour

Plus d'actualités

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Bientôt sur Netflix : la télé en direct?

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Échec pour Grand Theft Auto Trilogy: The Definitive Edition, encore beaucoup de succès pour Grand Theft Auto V

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .