All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Triez ces sons qui vous agressent avec Here

Par Tristan Geoffroy – le dans Actualités
L'idée d'utiliser deux oreillettes Bluetooth et une application mobile pour contrôler ce que vous entendez, et comment vous l'entendez, ça vous intéresse? Voici Here…

Les irritants au quotidien sont nombreux et surtout varient en fonction de la personne qui doit les endurer. Pour certains, ce sera une lumière trop vive, pour d’autres, travailler dans une aire ouverte, et pour certains (comme moi), un environnement bruyant. Heureusement, la technologie n’est pas uniquement là pour nous créer de nouveaux besoins, mais aussi pour régler de vieux et moins vieux problèmes.

Qu’est-ce que tu dis?

Vous voulez couper le bruit de la climatisation ou celui de vos enfants qui se chamaillent? Ainsi soit-il!

Que ce soit au travail, dans la rue ou à la maison, le bruit est omniprésent dans la plupart de nos vies modernes. Téléphones, discussions, rires, travaux, machineries, musique, trafic, sans oublier ces chers et tendres enfants, toutes les sources peuvent être bonnes comme elles peuvent devenir de véritables calvaires, générant du stress, une perte de concentration et, à long terme, une fatigue nerveuse inévitable.

Alors, il est temps de vivre avec notre temps et de bénéficier de l’évolution des algorithmes les plus poussés afin de prévenir de telles nuisances. C’est le défi que veut relever l’équipe de Doppler Labs avec leur nouveau produit dernièrement lancé sur Kickstarter : Here.

fonctionnement

Grâce à deux petits écouteurs intra-auriculaires (oreillettes), aussi connus sous le nom de earbuds en anglais, et d’une application à laquelle ils sont connectés via Bluetooth, vous pourrez décider à la carte des sons qui vous parviennent de votre environnement sonore. Vous voulez couper le bruit de la climatisation? Pas de problème! Celui de vos enfants qui se chamaillent? Ainsi soit-il! Plus qu’un trieur de son, ce petit gadget fort prometteur peut aussi vous offrir une balance de son à votre goût. Avec six heures d’autonomie et une boîte de transport offrant deux charges complètes, le produit est plutôt bien goupillé.

Hey DJ, baisse le son!

spectacle

Pas toujours évident non plus de trouver le bon spot dans une salle de spectacles ou lors d’un concert extérieur. Trop près de la caisse de basse ou dans le mauvais angle pour entendre le chanteur à votre guise? Qu’à cela ne tienne, le Here est aussi là pour modifier l’enveloppe sonore qui atteint vos oreilles afin d’en faire ressortir les fréquences qui font cruellement défaut à votre écoute parfaite du morceau tant attendu. Vous pensez pouvoir améliorer le set que vous écoutez? L’application permet d’y ajouter des effets, réverbération, insistance des basses, le choix est vôtre.

Le site compare même l’expérience à celle «d’instagramer» vos oreilles grâce à une pléiade de filtres créés par leur équipe acoustique. Autant dire que le référentiel est ambitieux et que l’on peut donc s’attendre à un produit évolutif. Au quotidien, ces filtres pourraient s’avérer d’une importance vitale pour certains avec des noms aussi évocateurs que Moteurs d’avion, Bébé qui pleure, Discussions ou Toutes ces options.

Et le «bout du bout»

Évidemment, le Here étant capable d’écouter les sons ambiants et d’y apporter des modifications grâce à des micros internes et externes, il peut aussi, selon ses concepteurs, baisser tout simplement le niveau sonore global. Le processeur de signal numérique intégré utilise alors l’algorithme choisi via l’application et ajoute ou enlève des sons ou des fréquences, et augmente ou diminue le volume. Oui, vous allez pouvoir effectivement baisser le volume de votre vie d’un simple toucher sur un écran.

interface

OK, je dois avouer que les écouteurs semblent plutôt massifs et qu’ils doivent être dérangeants à porter à la longue, mais c’est toujours mieux que d’avoir un énorme casque qui englobe les oreilles et tient chaud. La miniaturisation de l’ensemble assurera sûrement la pérennité de ce gadget, dont on imagine aisément les multiples applications, et je ne parle pas uniquement de vos beaux parents, de votre conjoint(e) ou de vos enfants.

Vendus pour l’instant à 179$ US sur Kickstarter, ils devraient se retrouver sur le marché pour 250$ US. En moins d’une semaine, les porteurs du projet sont parvenus à atteindre leur objectif de 250 000$ US. À noter que la livraison du produit est prévue pour décembre prochain.

Et vous, acheter le silence, ça vous tente?

Vidéo récente
- Actualités

Votre vie privée est encore sur vos vieux ordinateurs

Les dernières nouvelles

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Branchez-vous -
FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

Matthieu Carlier -
SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Branchez-vous -
HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

Matthieu Carlier -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

Branchez-vous -
Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Matthieu Carlier -

Tristan Geoffroy

Né à Marseille dans le sud de la France, Tristan est venu s'installer à Montréal en 1992 afin d'y continuer ses études en Tourisme, avant de se consacrer à sa plus vieille passion : les ordinateurs et les jeux vidéo. Il est notamment connu au Québec pour avoir été coanimateur, chroniqueur et recherchiste à l’émission M. Net.