All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Google veut retirer la «revenge porn» de ses résultats de recherche

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Après Reddit, Twitter et Facebook, c'est maintenant au tour de Google de se positionner officiellement contre la publication de photos intimes sans le consentement du sujet.

Au cours des prochaines semaines, Google va progressivement retirer de son moteur de recherche tout contenu associé au phénomène grandissant de la revenge porn, une pratique qui consiste à publier des photos ou vidéos intimes d’une personne sans son consentement, dans le but de l’humilier publiquement.

Il sera bientôt possible pour les victimes de remplir une demande de retrait des contenus les concernant.

«Notre philosophie concernant notre moteur de recherche a toujours été de faire en sorte qu’il soit un reflet du Web», explique Amit Singhal, vice-président en chef responsable du département de recherche web de Google. «Mais les images associées au phénomène de la revenge porn sont intensément personnelles, émotionnellement dommageables, et ne servent qu’à dégrader les victimes – en l’occurence majoritairement des femmes.»

En annonçant les intentions de son entreprise, Singhal explique qu’il sera bientôt possible pour les victimes de remplir une demande de retrait du référencement des contenus les concernant. Le formulaire en question doit être mis en ligne d’ici quelques semaines.

«Ainsi, à partir de maintenant, nous respecterons les demandes de retrait de nus ou d’images sexuellement explicites partagées sans le consentement d’une personne, qui sont affichées dans les résultats de recherche de Google. Il s’agit d’une politique étroite et limitée, semblable à la façon dont nous traitons les demandes de retrait pour d’autres renseignements personnels hautement sensibles, comme les numéros de compte bancaires et les signatures qui pourraient se retrouver dans nos résultats de recherche.»

«Nous savons que cette initiative ne parviendra pas à résoudre le problème de la revenge porn – nous ne sommes pas en mesure, bien entendu, de retirer ces images des sites mêmes où elles sont hébergées –, mais nous espérons que le fait d’honorer les demandes des victimes et de retirer ces images de nos résultats de recherche pourra au moins aider leur situation», conclut-il.

Vidéo récente
- Actualités

Brave meilleur que Chrome ?

Les dernières nouvelles

Mozilla Firefox : faille de sécurité critique, installez tout de suite la mise à jour

Mozilla Firefox : faille de sécurité critique, installez tout de suite la mise à jour

Branchez-vous -
Facebook live : un ministre pakistanais avec le filtre oreilles de chat

Facebook live : un ministre pakistanais avec le filtre oreilles de chat

Branchez-vous -
Une IA d’Adobe peut détecter les visages photoshopés

Une IA d’Adobe peut détecter les visages photoshopés

Branchez-vous -

Plus d'actualités

iPhone 11 : Apple pourrait renoncer au port Lightning et opter pour l’USB-C

iPhone 11 : Apple pourrait renoncer au port Lightning et opter pour l’USB-C

Branchez-vous -
Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Branchez-vous -
Piratage : les États-Unis ont installé des malwares dans des centrales électriques en Russie

Piratage : les États-Unis ont installé des malwares dans des centrales électriques en Russie

Branchez-vous -

Populaires

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Google met fin à la synchronisation des photos sur Google Drive

Branchez-vous -
Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Huawei persiste et déploie Android 9.0 Pie sur le P20 Lite

Matthieu Carlier -
Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Pixel 4 : Google, pour mettre fin aux fuites, dévoile son smartphone en avance

Matthieu Carlier -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .